Prendre sa place de papa dans le couple maman-bébé

place-de-papa

L’arrivée d’un bébé est une révolution dans votre couple… Encore faut-il trouver sa place en tant que papa !

Tant de choses nouvelles : les biberons, les nuits courtes, les visites chez le pédiatre, le change, mais aussi les premiers regards, une petite main qui se referme sur votre doigt, les milliers de photos souvenirs…

Et puis aussi les craintes qui se pointent, ou les clichés que la société vous impose : fini la vie de couple, bonjour l’amour fusionnel et exclusif entre la maman et l’enfant. Quelle est votre place, en tant que jeune papa, dans ce tableau ? Comment réussir le passage de deux à trois sereinement ?

Voici quelques clés partagées par d’autres papas Little Big Change pour appréhender au mieux ces questions et vous aider à réussir ensemble et sur les chapeaux de roues ce nouveau démarrage.

Montrez que vous êtes disponible en tant que papa

La communication : la clé d’une relation épanouie

papa_maman_bebe

Chez Little Big Change, nous sommes convaincus que, dans le couple et dans la famille, rien ne va sans dire. La communication, pour nous, est la clé des relations épanouissantes. Comme nous vous le disons dans notre article sur « Se préparer à devenir papa : nos conseils ! », discuter c’est la base. Le plus tôt possible et sur tous les sujets qui peuvent vous tracasser ou vous poser question. En effet, rien ne va de soi. Encore moins quand on a un déficit de sommeil.

Chaque couple fonctionne différemment, certes. Chacun développe un schéma de pensée qui lui est propre, en fonction de son éducation, de son histoire, de sa réaction aux injonctions silencieuses de la société. Mais, pour éviter les mauvaises surprises et ne conserver que les bonnes, les points de vue et aspirations doivent être partagés au maximum.

  • Biberon ou allaitement ?
  • Qui se lève la nuit ?
  • Durée du congé paternité ?
  • Durée du congé maternité ?
  • Mode de garde ?
  • Team Peppa Pig ou Pyjamasques ?

On en passe et des meilleures.

Le cliché, véhiculé par de nombreuses blagues, magazines, films : le papa est impuissant face à la paternité, il patauge, il fuit, il est incapable…

Ou mieux encore : il reviendra dans le tableau au mieux quand l’enfant sera assez grand pour jouer au foot, si ce n’est quand il pourra venir boire des bières au pub.

Non, à ces clichés. Pour sûr, votre compagne, qui vous a choisi et vous aime, n’a pas une vision aussi déplorable de vous.

Cependant, suffisamment matraqués, ces clichés laissent tout de même des traces. Madame partira peut-être du principe que, si vous aidez tout de même beaucoup, vous le faites un peu à contrecœur. Si vous vous levez la nuit, ce sera un sacrifice. Si vous gardez l’enfant pour lui permettre, à elle, de souffler un week-end avec ses amis, ce sera déjà énormément vous demander.

Mais vous, vous êtes un papa, un vrai, vous l’avez voulu, ce bébé ! Alors dites-le, dites-lui souvent, montrez-le. Rassurée et rassuré par vos échanges et vos actes, votre couple n’en sera que plus fort !

Prenez des initiatives

L’accouchement : le début d’une nouvelle vague

Après l’accouchement, la jeune maman a déjà fort à faire pour se remettre physiquement. Elle est assommée de rendez-vous médicaux, pour elle et pour le bébé, d’analyses de sang, de formalités administratives… L’accouchement n’est pas la fin, mais le début d’une nouvelle vague…Désolés, chez Little Big Change on préfère être clair pour mieux vous aider.

On parle de plus en plus de charge mentale, c’est une très bonne chose. Eh bien comprenez que cette période est l’une de celles où la charge mentale de la maman est à son paroxysme, et que c’est également le moment où votre compagne est le moins en forme, après tous ces efforts physiques, ces chamboulements hormonaux et avec cette satanée fatigue qui s’accumule. 

Le moment est donc parfaitement indiqué pour apporter votre soutien. Vous ne pourrez pas aller faire de prise de sang ni d’examen gynécologique à la place de votre partenaire. Bon courage si vous comptiez la remplacer pour les séances de rééducation du périnée. Si vous le tentez, la sage-femme sera hilare, on en est sûrs. 

Pédiatre, mode de garde, tâches de la maison,…

En revanche, vous pouvez tout à fait prendre l’initiative d’emmener votre enfant chez le pédiatre pour les rendez-vous de contrôle mensuels. Beaucoup reçoivent le samedi. 

Vous pourriez aussi prendre en charge la recherche de mode de garde.

Ou encore prendre à votre compte, en le disant clairement, davantage de tâches de la maison : la gestion des courses, des menus pour les repas, la cuisine, la gestion du linge. 

On ne vous demande pas de tout faire, bien sûr, mais de prendre « officiellement » certaines responsabilités, pour que l’autre puisse se les sortir de la tête une bonne fois pour toute. C’est bien d’aider ponctuellement quand on vous le demande, mais c’est loin d’être aussi profitable que de prendre réellement en charge une partie des impératifs courants et récurrents du foyer. Surtout, dites clairement que vous prenez en charge tel sujet et faites-le.

Eh oui, c’est finalement peut-être ça, le début de la méthode pour prendre sa place en tant que parent : verbaliser la position que l’on souhaite tenir, puis tout simplement la prendre, en partant des tâches qui peuvent être perçues comme contraignantes, histoire de rassurer sur le fait qu’on a bien décidé d’être présent utilement, pas uniquement pour bénéficier des phases de loisir avec Bébé !

La relation privilégiée entre la mère et le bébé n’est cependant pas un mythe. En revanche, rien ne dit qu’elle doit forcément être exclusive, voire excluante. Pour bien l’appréhender, encore faut-il la comprendre.

La relation mère-enfant

Le cordon ombilical

Bébé et Maman sont connectés ensemble très naturellement. Ils ont été reliés littéralement pendant neuf mois. Ces neufs mois représentent, à l’accouchement, 100% de la vie de Bébé. Il n’a jamais connu autre chose que d’être connecté à sa maman par quelque chose de beaucoup plus tangible et efficace que le Bluetooth. 

Alors Papa n’était pas loin, bien sûr, on entendait sa voix depuis l’intérieur du ventre de Maman, on sentait parfois ses caresses – surtout si les parents ont opté pour l’apprentissage de l’haptonomie – mais rien de comparable avec la symbiose parfaite vécue avec Maman.

Une fois venu au monde, ça se poursuit : la connexion filaire (le cordon ombilical) a été débranchée d’un coup. « Voulez-vous le faire vous-même, Monsieur ? Voici les ciseaux » (avant-dernier acte de l’accouchement, pour les futurs papas).

La connexion sans fil bénéfique pour papa

Pourtant, la connexion sans fil est tout aussi remarquable aux yeux de Bébé :

« Maman commence à dégager une légère odeur de lait quand j’ai faim ;

quand je suis malade, Maman produit les anticorps dont j’ai besoin.

C’est quasiment de la télépathie.

Mais petit à petit, je me rends compte que quelqu’un d’autre prend soin de moi, est attentif quand j’ai besoin ou envie de quelque chose. Quelqu’un d’autre vient me nettoyer quand j’ai les fesses sales, me remettre une couche propre et sèche. Quelqu’un d’autre vient me nourrir quand je suis affamé, me serrer contre lui quand j’ai peur. Il pique un peu. Il ne sent pas comme Maman. J’aime bien son odeur, elle me rassure. C’est mon papa ! »

place-de-papa

Passés les premiers temps d’adaptation au monde extérieur, presque de survie, l’horizon de Bébé s’étend peu à peu. Dans cette deuxième sphère de confiance, non plus complètement symbiotique, mais encore très proche et intime, Papa prend sa place, naturellement.

Outre les mécanismes psychologiques et naturels, tout à fait normaux, qui réservent à la maman une position toute particulière dès la naissance, il y a toute la place pour le papa dans le cœur de Bébé, comme dans celui de la maman. Pour tenir cette place, il suffit de vouloir la prendre, de le dire, de le faire vraiment. Si chacun sait et observe clairement que tout le monde est bien pleinement disponible pour faire fonctionner du tonnerre cette nouvelle famille, il n’y a aucune raison que quiconque peine à trouver sa place et s’épanouir.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site web !