Que faire quand bébé a de la fièvre ?

Le sujet est un peu angoissant au début pour les jeunes parents, avant de devenir assez commun avec l’habitude. Bébé fiévreux, cela reste malgré tout une multitude de questions qui se posent : à partir de quelle température s’inquiéter ? Quelles sont les causes ? Que dois-je faire, et surtout quand consulter ? Sentir son bébé anormalement chaud n’est jamais rassurant à première vue. Toutefois, il faut savoir que la température à tendance à monter plus vite chez le nouveau-né. Les 39 degrés sont plus rapidement atteints que chez l’adulte. Ne vous étonnez donc pas de la fréquence de ses poussées fiévreuses ! Les causes les plus courantes sont connues : une dent qui sort, un virus attrapé à la crèche ou un simple coup de chaleur… Rappels sur l’état des connaissances en quelques lignes.

Sommaire :

A partir de quelle température doit-on s’inquiéter pour un bébé ?

On considère que la situation est problématique lorsque la température de votre bambin est supérieure à 38°. Pour la mesurer, plusieurs méthodes existent, même s’il est préférable d’utiliser la voie rectale lors des premiers mois. Attention du coup à bien nettoyer le thermomètre après utilisation ! Les autres moyens, que ce soient les thermomètres frontaux ou auriculaires, peuvent être utilisés plus tard, vers deux ou trois ans.

Depuis quelques temps, la position par rapport à la fièvre des plus petits à évoluer. Auparavant, elle était considérée comme un signal inquiétant. Or, on a désormais compris qu’il s’agit finalement de la matérialisation d’un système défensif plutôt positif. Plus que la fièvre, aussi inconfortable soit-elle, c’est bien la cause qui doit être identifiée pour réagir. Parmi les explications les plus fréquentes, on note pêlemêle : une poussée dentaire, un virus contracté (au hasard) à la crèche ou chez la nounou au contact d’autres bébés, et sur ces derniers mois le Covid. Concernant cette dernière possibilité, il faut bien reconnaître que les bébés sont également réceptifs alors qu’au début de l’épidémie le message n’était pas aussi clair.

La longueur de l’épisode fiévreux doit alerter. Une poussée de fièvre momentanée n’est fondamentalement pas si inquiétante. En revanche, si elle dure malgré la prise de paracétamol, il faut alors redoubler de vigilance. Autres points d’attention qui peut doit attirer l’attention, les changements de comportement, les attitudes inhabituelles, l’absence d’appétit ou alors les difficultés respiratoires.

Par ailleurs, dans le cas d’un nourrisson (bébé de moins de 3 moins), mieux vaut consulter un médecin ou pédiatre dès que l’on mesure une température supérieure à 38°C/38.5°C.

Comment faire baisser la fièvre de bébé ?

Pour soulager la fièvre, il n’existe que peu de solutions. Le paracétamol est votre atout principal, il sauvera bien des soirées. Il peut être administré en suppôt, ou alors par voie orale grâce à une pipette, selon les préférences. Il faut bien suivre la posologie : une dose maximum toutes les 6h.

Hormis la prise de paracétamol, d’autres conseils peuvent être apportés aux parents. Bébé étant déjà assez chaud, il faut veiller à rafraîchir son environnement. Par exemple, inutile de l’habiller trop chaudement avec plusieurs couches. Dans le même esprit, veillez à ce que la température de sa chambre reste dans les normes conseillées pour une chambre bébé (entre 18 et 20°). Par ailleurs, pensez à bien hydrater votre loulou en lui donnant régulièrement de l’eau.

Pour finir, il existe des astuces naturelles sensées faire redescendre la fièvre. Toutefois, mieux vaut rester aux solutions ayant fait leur preuve pour ce sujet sensible. D’ailleurs, toute automédication à base de plantes, de fruits ou d’huiles essentielles ne doit être réalisée qu’en parallèle d’un suivi médical.

Bébé fiévreux : quand aller aux urgences ?

Voici un rappel des consignes officielles présentes sur le site ameli.fr.

Cas de figure d’une consultation en urgence :

  • votre bébé à 3 mois ou moins et une température supérieure à 38°
  • votre bébé à une température supérieure à 40°C
  • il ne mange mal, ne boit plus et sa peau est marbrée
  • votre enfant vomit ou souffre de maux de tête
  • il souffre de douleurs au ventre, diarrhées… il se déshydrate.

N’hésitez pas à consulter également dans la journée, le caractère d’urgence en moins si :

  • votre enfant à une malade récurrente qui se cumule à sa fièvre
  • la fièvre est encore là après deux jours
  • une fièvre qui revient après avoir disparu pendant une période
  • bébé convulse.