Partir en vacances sans partir 

Vous rêvez d’aventure et de découvrir de nouveaux territoires ? C’est bien dans notre feuille de route ! Pourtant, entre incertitudes sur les restrictions sanitaires et votre budget peut-être un peu crispé par le covid, vous hésitez sérieusement à faire votre réservation pour les vacances d’été. Nous partageons pleinement vos questionnements. D’ailleurs, pour parer à toute éventualité, nous avons mené une nouvelle mission pour apprendre à « partir en vacances… sans partir vraiment » !

Alors, ne bougez pas, vous allez connaître des frissons d’aventure, même sans partir de votre région.

1- La préparation : collecter des informations 

C’est parti pour le jeu de rôles : il faut essayer de se mettre dans la peau de quelqu’un qui aurait décidé de découvrir votre belle région en tant que touriste en vacance !

La source d’informations la plus évidente est le syndicat d’initiatives et l’office de tourisme de votre région. Complétez ces premières informations avec des blogs ou articles sur internet que vous aurez trouvé avec la recherche suivante « activités à faire à *ville*) » (remplacez « ville » par « département » ou « région » pour les plus motivés). Vous découvrirez sûrement quelques pépites cachées, sur le blog d’un autre parent expert en activités sensationnelles, ou sur le site d’un nouveau venu dans le tourisme de votre région.

Soyez conscients que même les régions les moins touristiques de France ont un classement sur Tripadvisor ou quelque autre site, recensant les activités proposées. Cela va des activités les plus classiques aux plus insolites. Même les plus classiques ne sont pas à négliger ! On ne fait pas les mêmes choses en tant que touriste et en tant que résident : combien de Parisiens ne sont jamais montés sur la Tour Eiffel ? Vous y trouverez aussi les idées les plus insolites ou les plus nouvelles, dont votre périmètre de rayonnement routinier vous avait caché l’existence (le salon de thé confidentiel, la nouvelle pâtisserie thématique, etc.).

Bref, captez toutes ces informations, vous êtes sur le point de connaître une orgie de chouettes expériences dans votre région, à découvrir ou redécouvrir. Vous saurez dans quel coin de forêt trouver des champignons, quel boulanger fait le meilleur pain au chocolat, reconnaître les différentes façades typiques de la région et leur couverture traditionnelle…

Faites aussi l’exercice sur les réseaux sociaux avec les mots clefs « vacances » et le nom de votre ville, en particulier sur Instagram ou Pinterest. Vous trouverez encore d’autres pistes. De plus, riches en visuel, les réseaux sociaux vous donneront un autre angle sur les activités et sites que vous ajoutez à votre liste.

Après toutes ces recherches, vous aurez collecté suffisamment d’informations pour rédiger le parfait guide du voyageur de votre région. 

Il va donc falloir arbitrer et trier. À moins que vous ayez posé plus d’un mois de vacances, dans ce cas vous pourrez probablement le temps de tout faire. Les veinards !

 

2- Conseils pour organiser votre programme de vacances de rêve

Un des avantages à rester dans le coin, c’est que vous êtes en parfaite maîtrise des distances réelles. Vous savez si tel trajet est long malgré une courte distance par exemple. Combien de fois s’est-on dit, en vacances dans un nouveau lieu, « ensuite on peut passer voir ce petit musée, ça n’a pas l’air bien loin » et l’a-t-on amèrement regretté après 3 heures de marche ?

Votre planning, plus évident à maîtriser en termes de temps de trajet, pourra donc intégrer facilement les habitudes de Bébé. À 13h30, en voiture ou en poussette, en route vers l’activité de l’après-midi ! Bébé pourra faire sa sieste en route par exemple. À moins que vous ne choisissiez de prolonger le temps du pique-nique sur l’herbe pour faire une sieste sur la pelouse.

Ambiance vacances activée !

Combien d’activités choisir ?

Deux activités extérieures par jour nous semblent être un bon mix pour permettre à Bébé d’en profiter, tout en intégrant des temps plus calmes. Vous pouvez bien sûr aussi décider de vous focaliser sur le farniente dans votre salon durant vos vacances. Néanmoins ce serait dommage de ne pas mettre à profit toutes vos recherches et, croyez-nous, vous serez emballés dès votre première journée.

Parmi les activités qui sont forcément adaptées à Bébé :

  • Promenades (forêt, ville, zoo…)
  • Musées, églises, abbayes…
  • Terrasses (en évitant tout de même d’être en plein soleil entre la fin de matinée et le milieu d’après-midi)

Les activités sous réserve que votre enfant soit suffisamment grand :

  • La piscine : il est recommandé que Bébé ait reçu tous ses vaccins. De plus, il n’appréciera que moyennement une eau en dessous de 28° Vous connaissez d’ailleurs sûrement des adultes qui, eux aussi, ne se baignent que si l’eau est aussi chaude que sous les tropiques.
  • La plage est déconseillée avant un an, car Bébé va davantage subir que profiter, bloqué dans son transat sous un parasol. Sans compter qu’il faudra quand même impérativement le protéger du soleil. Avant un an, bébé brûle au soleil, car sa peau n’est pas encore suffisamment mature pour fabriquer de la mélanine contre les UV. Par ailleurs, vous ferez attention à ce qu’il ne mange pas le sable… Si, si… C’est comme une évidence pour eux de porter à la bouche tout ce qui est nouveau, alors imaginez comme le sable peut leur paraître appétissant…

Tips de parents : laissez-vous aller ! Observez vos enfants, ils débordent d’imagination pour s’occuper avec un simple bout de papier. Prenez exemple ! Profitez du temps des vacances en famille pour développer, vous aussi, votre créativité.

Enfin, côté sac, vous serez léger : votre valise est restée dans le placard. Pour réviser comment faire un sac et partir léger en balade, relisez notre article.

3-   Se conditionner 

Vos vacances approchent ou commencent tout juste, votre feuille de route est presque finalisée. Vous salivez déjà en imaginant les découvertes gastronomiques que vous allez faire et vous trépignez d’en savoir plus les trésors naturels de votre région. Nous vous comprenons tellement ! Un dernier conseil : conditionnez-vous !

Vous restez à la maison, mais :

– portez vos vêtements de vacances ! Non, pas ceux du weekend : ceux des vacances quand vous partez loin de chez vous !

– réinventez vos repas, même si vos déjeuners et/ou dîners se font à la maison. Créez un coin pique-nique dans votre salon plutôt que de déjeuner formellement sur la table de la cuisine. Ne faites pas la quiche aux tomates que vous faites toute l’année le lundi soir. Créez des en-cas ou testez de nouvelles recettes. Cela amusera aussi Bébé. Si un pense-bête vous rassure avant de vous engager sur la route des expériences culinaires avec Bébé, relisez nos tips sur la diversification alimentaire . Mettez le goût des vacances dans vos repas.

coupez internet. Oui, oui. Passez votre téléphone en mode avion et coupez un temps la box internet. Rangez également l’ordinateur de bureau. Ne laissez pas vos collègues ou l’administration perturber ce temps sacré. Rappelez-vous quand on partait en vacances à l’étranger et qu’oublier de couper la connexion internet de votre téléphone vous coûtait un mois de salaire !

jetez votre réveil, ou au moins remisez-le jusqu’à la fin de vacances. Vous avez un réveil vivant beaucoup plus mignon à la maison, de toute façon.

rangez (un peu ) votre maison pour qu’elle ressemble davantage à une maison de vacances. Vous avez une pile de courrier non-urgent ? Rangez-la dans un placard, mettez une alarme à J+7 après vos vacances pour la ressortir et la traiter.

Bonne nouvelle : même si vous jouez le jeu au point de réorganiser votre armoire. Afin d’avoir en visuel uniquement vos vêtements de vacances, vous êtes sûrs ! pour une fois ! de ne pas avoir oublié de prendre votre maillot ou votre dentifrice.

Nous espérons que ce programme vous réjouit et vous a rempli de nouvelles idées et envies. En plus d’avoir passé de formidables vacances, d’être fier d’y avoir dédié une empreinte carbone rikiki. Vous pourrez envisager une reconversion en guide touristique dans votre région. Elle est pas belle la vie ?