Les 9 choses que tu découvres quand tu deviens maman

devenir_maman

Etre maman… Dans cet article, on a donc décidé de vous soutenir et vous encourager, vous, les mamans !

Il y a fort à parier que beaucoup de papas se reconnaîtront aussi dans cette liste. Pour avoir deux points de vue, même si on est conscients qu’il y a encore une multitude de fois plus de parents incroyables, on a aussi écrit les 8 choses que tu découvres quand tu deviens papa.

Si vos bébés sont si rigolos, espiègles et malins, nous savons pertinemment qui ils tiennent.

Voici ce les 9 découvertes faites en devenant maman

1.Ta vie de rêve, cest toi qui va la construire 

Vous n’êtes plus enceinte, donc vous n’êtes plus le centre d’intérêt de tous. On ne vous laissera plus la place dans le bus, ou en tout cas encore moins spontanément que lorsque vous étiez enceinte. C’est dire…

Comme si porter à bout de bras un bébé était plus léger. Certes vous n’avez plus le poids du liquide amniotique ou du placenta, mais tout de même. La bonne nouvelle c’est que vous allez muscler vos bras et votre dos. Si vous vous étirez vers le ciel, même vos abdos vont en profiter. Finalement, c’est presque une séance de sport gratuite.

2. Linstinct maternel 

Ce n’est pas un truc si intuitif, mais que vous découvrez progressivement et surtout, ce n’est pas un truc de filles seulement. Oui c’est vrai, au moment où vous avez eu Bébé dans les bras avec le papa, vous avez compris instantanément que ce petit être incroyable allait bouleverser votre vie. Que vous y seriez attachés plus que tout. De votre amour, Bébé est né, il n’y a donc que le meilleur en lui et vous vous êtes donc donné comme mission de prendre soin de lui.

Néanmoins, les premiers jours et même plus tard, vous allez rencontrer des situations dans lesquelles vous êtes perdus. Même changer une couche ou donner un biberon s’apprend. Comprendre pourquoi il pleure aussi. D’ailleurs, relisez notre anti-sèche sur les pleurs de bébé ou écoutez notre podcast si vous vous sentez perdus.

3. Lâcher prise

lacher_prise_mamanSi vous étiez maniaque, vous découvrirez le lâcher-prise. Car vous allez découvrir les régurgitations, un peu partout. Une de vos occupations majeures, après nourrir et changer Bébé, sera de passer votre temps près de la machine à laver. Alors, ces fenêtres qui ont quelques traces de pluie, franchement, pour votre survie, vous les regarderez en vous disant que c’est aussi une force de savoir lâcher prise et de se concentrer sur les vrais impératifs : prendre soin de bébé, de vous, de ta famille.

4. Le naturel 

C’est vraiment surfait finalement de se faire les ongles, un brushing… vous paraissez de toute façon plus jeune au naturel. Bref, comme vous devez intégrer Bébé dans votre emploi du temps et que vous ne dormez pas tant que ça : faites les choses simplement.

5. Les baignoires de larmes 

Vous êtes une vraie madeleine à son contact. L’émotion ressentie au moment de son premier cri l’annonçait, mais vous n’imaginiez pas être si émue, si souvent. Mêmes si vos larmes sont parfois contenues, au contact de Bébé vous avez des baignoires de larmes qui se pointent. Quand Bébé reviendra avec son premier gribouillage, quand il dira pour la première fois « Maman », quand vous le quitterez pour sa première journée de garde avec une autre personne… Et encore, nous pourrions aussi lister le premier spectacle de fin d’année, le premier cadeau de fêtes des mères… Bref, vous êtes fière de lui et il vous le rend bien.

Et en même temps vous avez toujours peur…

6. Les cauchemars

Vous ferez des cauchemars plus souvent, au début, en devenant maman.

Des scènes vraiment horribles, où parfois même c’est vous le monstre. D’autres cauchemars dans lesquels vous êtes une vraie lionne qui défend son bébé. D’ailleurs, dans la vraie vie, ceux qui s’approchent un peu trop près on faillit prendre un coup de griffes.

Et parfois, vous guettez tellement les bruits, en particulier ceux de Bébé, que vous avez régulièrement l’impression de l’avoir entendu alors qu’il n’en est rien. D’ailleurs, combien de fois vous êtes vous relevée pour vérifier qu’il dormait bien ? Et combien de fois aviez-vous tort et l’avez-vous néanmoins réveillé en allant vérifier ? 😉 En même temps, c’est délicieux de lui faire un dernier baiser de bonne nuit avant de vous-même vous (re)coucher.

7. Le secret professionnel 

Vous passez dans une autre sphère, qu’il va falloir garder secrète si vous voulez progresser.

Enfin, pas vraiment secrète, mais on vous conseille de ne pas trop vous étaler sur le fait que vous avez un ou plusieurs marmots, avec vos collègues et votre boss. À moins de travailler dans une entreprise qui vend des produits pour enfants : dans ce cas vous serez considérée comme une utilisatrice qui va prétester et être proche des problématiques des clients de l’entreprise.

Pour les autres entreprises, même celles qui se disent très ouvertes, rares sont celles qui voient le fait d’avoir des parents dans leur équipe comme une force. Elles font avec, c’est tout. Et certains collègues, sous couvert de bienveillance, vous lanceront alors que vous partez à un horaire tout à fait normal et en ayant fini votre travail : « non, mais rentre vite chez toi pour t’occuper de tes enfants, profite bien de ta soirée ». Que ce soit juste bête, ou réellement malveillant, ce sont des remarques qui peuvent modifier la vision que vos managers ont de vous. Niveau festivités, autant dire qu’il est tellement convenu que vous ne profiterez plus des apéros entre collègues, qu’on vous en excluera peut-être d’office, sans vous demander si vous en avez envie et si vous êtes disponible.

8. Vos parents sont vraiment super  

À l’arrivée d’un enfant, on s’interroge sur les techniques d’éducation. Le réflexe premier est de se retourner sur son propre vécu et de se demander ce qui a été bien, ce qu’il serait possible d’améliorer. Comme tous les enfants, vous avez été parfois dure avec vos parents. Comme la plupart des parents, ils ont fait au mieux.

devenir_mamanMalgré tous les ouvrages, malgré tout l’amour que vous avez pour Bébé, vous ferez au mieux. Les parents parfaits ne sont pas ceux qui réussissent tout, mais ceux qui ont compris que l’objectif premier était d’être heureux de vivre.

Être à l’écoute et avoir toujours envie de passer la meilleure des journées. L’arrivée de Bébé vous demande plus de temps, plus d’organisation, plus d’empathie… Mais vous devenez aussi meilleure. Vous apprenez à relativiser, vous apprenez que ce n’est pas si grave d’avoir un emploi du temps chamboulé. La nounou ou la crèche peuvent vous lâcher à tout moment. Bébé ne vous fait pas une demande une semaine à l’avance avant de passer une de ses pires nuits ou de se faire exclure de la crèche à cause d’un virus. Bref, devenir parent c’est un vrai chamboulement, mais c’est aussi le meilleur prétexte pour développer sa capacité à regarder vers l’extérieur et s’attacher à ce qui compte vraiment.

9. Ladaptabilité pour être simplement heureux

Vous vous découvrez une immense adaptabilité  : danser sur « ah les crocodiles… » ou encore « un éléphant qui se balançait », gérer des aspects logistiques jusque-là inconnus, sans la possibilité de procrastiner, regarder avec plaisir un Disney ou équivalent, pourvu que vous ayez l’impression d’avoir un partage avec Bébé.

Vous êtes meilleure en tout depuis que vous êtes devenue maman. C’est un vrai challenge, mais qui développe plus rapidement qu’aucune autre expérience vos qualités pour vivre votre meilleure vie.

Prenez soin de vous, on s’occupe de vous faire sourire avec nos couches rigolotes et saines et d’apporter plein de douceur pendant les soins. Plouf, ça vous donne envie de jouer dans la baignoire ^^