Le rôle des histoires dans le développement de Bébé

bebe_lecture

Moment de découverte, moment de partage, création de beaux souvenirs… la lecture avec son enfant est bien plus important qu’on l’imagine.

1- Pourquoi est-ce si important de lire des histoires à son enfant ?

La fonction éducative des livres

bébé_lecturePlus encore que les conversations (enfin, on est davantage dans des échanges sonores au début de la vie de Bébé), raconter une histoire va permettre à Bébé d’enregistrer un grand nombre de nouveaux mots.

Certes, vous vous attachez à lui décrire son environnement dès que vous partez en balade, ou même quand vous êtes à la maison… Néanmoins, les livres apportent une richesse de vocabulaire que vous retrouverez difficilement dans la simple description, même en étant un parent baroudeur.

D’une part, il n’est pas si aisé de croiser inopinément un toucan ou une taupe lors d’une balade en forêt. Sinon, dites-nous où vous vivez, qu’on prépare nos valises. D’autre part, les histoires pour enfant sont souvent parsemées d’un vocabulaire enchanteur, soigneusement choisi pour élargir le champ lexical petit à petit. Les personnages ne dansent pas mais virevoltent par exemple.

 

La fonction sentimentale des histoires

Confortablement installé dans les bras, ou à côté, d’un de ses parents, Bébé ne peut que se sentir aimé. Bien sûr, les tout petits bébés sont très souvent dans les bras de leurs parents, ne serait-ce que pour des raisons logistiques. Cependant, petit à petit, Bébé devenant plus autonome dans ses mouvements et sa locomotion, les moments dans les bras se font plus rares. Le rituel de l’histoire devient alors un moment privilégié de proximité, d’intimité et de calme, où Bébé sera ravi de se lover contre son parent pour l’écouter raconter.

 

La fonction apaisante de la lecture

En pleine journée ou juste avant le coucher, lire est un moment de calme. Si on y ajoute la proximité physique entre Bébé et le lecteur, les sons agréables qui en découlent, les vibrations, tout cela rend ce moment presque méditatif. Les sources de stimulation auront évidemment été écartées (radio allumée, jouet qui chante…). Pour peu que vous soyez sur le canapé, sur le lit de Bébé ou emmitouflés dans un plaid, l’ambiance est à son plus haut niveau de douceur et de décontraction.

 

La fonction concentration

bébé_lecturePour suivre une histoire, il faut « faire le calme » et se concentrer. Sans une écoute active, pas d’histoire partagée.

Au fil des mots et des images, Bébé va faire des associations et comprendre tous les liens que l’histoire raconte entre les personnages et leur environnement. Pas besoin de comprendre tous les mots au départ ! L’assimilation va se faire petit à petit, en douceur, et dans quelques mois, Bébé commencera même à pointer du doigt des personnages ou les objets en les nommant.

Le summum arrivera dans quelques années, quand son langage deviendra fluide. Bébé sera capable de vous raconter une histoire à partir de l’un de ses livres préférés. Non pas qu’il saura lire à 2 ans et demi, mais vous découvrirez avec bonheur qu’à partir des images et grâce aux 10  fois, 20 fois, 100 fois où vous lui aurez lu la même histoire, il sera capable à son tour de la raconter en suivant les pages de son livre.

PS : réjouissez-vous mais ne faites pas la mauvaise blague que vous n’avez plus besoin de lui lire d’histoire… Il risquerait de se brider en croyant que progresser lui fera perdre des moments avec vous. Même quand il apprendra à lire et sera un grand, il est probable qu’il restera très attaché à ce rituel partagé avec vous.

 

La fonction récréative

La lecture nous embarque dans des mondes nouveaux, ou en tout cas différents de notre quotidien. Que l’histoire soit loufoque ou avec un grand nombre d’éléments proches du quotidien de Bébé, votre enfant va développer son assurance. Dans le premier cas, il rêvera que tout est possible et dans le second, il comprendra mieux son environnement pour s’en amuser.

 

2- À chaque âge son livre 

 

La lecture avant un an

bébé_lectureLes livres sont des objets qu’il faut apprendre à dompter.

Il existe plein de livres pour les tout-petits. Vous constaterez que la concentration et l’usage d’un livre comme support de lecture n’est pas intuitive encore la première année. Bébé ne comprend pas instinctivement la notion d’écriture : pour lui un livre est un jouet coloré comme les autres, il ne sait pas que vous ne pouvez pas continuer à lui raconter son histoire s’il s’amuse à tourner trop vite les pages d’un livre. Soyez patient et gardez en tête que ces premiers contacts avec des livres sont importants.

Laissez votre bébé mordiller, toucher, voire lancer les livres. Il doit dompter et appréhender ces objets. Observez-le et attendez qu’il soit disposé à le partager avec vous pour lui présenter quelques pages et les commenter.

 

Conseil d’expert : déployez tout votre talent pour exprimer, incarner, mimer ce que vous voyez. Vous essayerez autant que possible de limiter les improvisations, d’utiliser les mêmes mots à chaque lecture. Car oui, vous allez lire plusieurs (dizaines) de fois le même livre. Cela aidera Bébé dans sa mémorisation du vocabulaire.

 

La lecture de un à deux ans

L’âge de la maturité ou presque. À partir d’un an ou un peu plus, vous pouvez partager des livres d’une vingtaine de pages. C’est tout un nouveau chapitre qui s’ouvre : lire de vraies histoires.

Ne craignez pas d’avoir vu trop étriqué si vos livres ne font que 10 pages. C’est bien suffisant. Car il n’est pas rare que Bébé vous demande de relire le livre sitôt arrivés à la dernière page. En réalité, il vous le demandera presque à chaque fois.

Vous le ferez bien volontiers, car admettez que les livres des premiers mois, avec un mot par image, ont certes développé votre capacité d’imagination, mais vous commenciez à vous ennuyer un peu. Par ailleurs, vous savez que la répétition forge son vocabulaire et lui permettra à son tour de jouer le lecteur plus facilement 🙂

 

La lecture à l’approche de l’entrée en maternelle

Non seulement les livres sont de plus en plus riches en rebonds et en personnages, mais en plus Bébé est plein de questions. Bébé peut vous interrompe tous les 5 mots pour poser une question ou faire une remarque. « C’est quoi ça ? C’est qui ça ? Pourquoi ?… »

Vous constatez avec délice que toutes ces années de lecture avec lui ont été profitables et lui ont donné le goût de la lecture.

On vous souhaite d’instaurer longtemps ce rituel tout aussi agréable pour Bébé que pour ses parents.

 

Quand on a oublié de prendre un livre ?

Amusez-vous et faites-vous confiance.

Allongés l’un à côté de l’autre, les yeux tournés vers le plafond, ou observant plus globalement la chambre, vous inventerez une histoire avec des phrases simples et les éléments vous entourant : son doudou, son lit…

Si possible, vous essaierez de parsemer votre histoire d’éléments qu’il a vécu dans la journée et qui rassureront Bébé à quelques minutes du coucher. Faites-le participer, posez-lui des questions sur la suite des événements. De cette façon, Bébé comprendra qu’on peut tous créer nos propres histoires, qu’il n’y a pas besoin de mandat officiel ! « C’est l’histoire de doudou qui voulait aller retrouver Bébé à la crèche aujourd’hui. Il est sorti dans la rue, et là il a rencontré quoi ? Un loup ? Mamie ? Un lapin ? … »

On ne vous retarde pas plus, vous devez avoir hâte de partager ou d’imaginer des histoires avec Bébé. Bonne lecture !

Aussi, n’hésitez pas à lire notre article « Comment apprendre à bébé à aimer les livres ? ».