Comment apprendre à Bébé à aimer les livres ?

ranger_chambre_bebe

Vous rêvez d’un enfant autonome et boulimique de lecture, assoiffé d’apprendre ? Déjà, vous, les parents, est-ce que vous aimez lire ?

Apprenez ou réapprenez à aimer la lecture en tant que parent pour mieux transmettre votre passion.

1- Les bénéfices de la lecture

L’imagination : lire, à la différence de regarder un film, nous oblige à créer nous-mêmes l’image mentale du décor. Imaginer les personnages. Bien sûr ils sontcaractere_bebe décrits, mais il reste une part de liberté pour les imaginer. Quand bien même ils sont illustrés dans les livres d’enfants. Par exemple, vous avez beau voir un lapin dessiné, vous allez naturellement, inconsciemment, l’animer dans votre esprit. « Il marche pour retrouver son ami la taupe », est-il écrit ? Certes, mais traîne-t-il des pieds ? Ou gambade-t-il ? On peut lui prêter des intentions joyeuses.  Ajouter au tableau que cette promenade lui réchauffe le coeur, qu’il chantonne dans sa tête et se sent flotter au-dessus du sol…. La lecture nous offre l’opportunité de mettre sur pause l’histoire lue pour mieux l’enrichir.

– Développer son vocabulaire : La lecture est le meilleur moyen d’apprendre de nouveaux mots et de renouer avec d’autres que l’on a perdu l’habitude d’utiliser. Bébé va par ailleurs découvrir de nombreux synonymes et enrichir avec aisance son vocabulaire, car les mots seront facilement rattachés dans sa mémoire à l’image illustrée.

– Développer sa culture : Les livres nous apprennent toujours quelque chose, même les histoires romanesques recèlent des détails qui vont nous apprendre des faits – un détail du mode de fonctionnement d’une communauté – ou nous interroger sur les différences entre humains… Lire nous apprend aussi à mieux nous connaître, donc, par l’identification de nos spécificités. Quand Bébé commence à parler, la lecture devient un super prétexte pour apprendre à le connaître, l’interroger et même faire des découvertes à son sujet. Lire favorise la parole.

– Développer son cerveau : évidemment, puisque qu’on apprend. En plus, on se concentre pour comprendre tous les éléments de l’histoire. Comprendre les structures de phrases (imaginez l’effort pour Bébé), mais aussi pour mémoriser. Le cerveau est en construction jusqu’à 18 ans ; pour leur donner la chance d’avoir une tête bien faite, il est très utile de faire aimer la lecture à vos enfants. C’est amusant d’ailleurs, quand Bébé commence à parler, de se rendre compte de sa capacité à restituer une histoire que vous avez lue une fois juste avec les images. Vous constaterez à quel point il a pu en extraire autre chose que vous-même. Bref, lire est une super activité pour apprendre à organiser ses idées et développer sa mémoire.

Si toutefois vous aviez besoin d’un dernier argument, lire permet également de diminuer le niveau de stress. C’est un moment calme. La position de lecture nous met comme dans une bulle de plaisir et de sécurité. C’est pourquoi la lecture est particulièrement recommandée avant de se coucher.

C’est une pause, un plaisir simple qui permet de se concentrer avec plaisir et dans le calme. Le soir est un moment propice, mais évidemment rien ne vous empêche de lire matin, midi et soir. Il n’y a aucun risque d’overdose de plaisir.

 

2- Comment initier Bébé à la passion de la lecture ?

Constituez-vous une petite bibliothèque. Que vous ayez acheté pléthore de livres, qu’on vous en ait prêté et /ou que vous alliez vous fournir à la bibliothèque de votre ville, constituez une petite collection de livres. Ayez un endroit fixe dans sa chambre, où vous mettrez à sa disposition les livres. Bébé aura plaisir, dès un an, à se saisir lui-même du livre qu’il veut. Il défera évidemment au début tout l’étage ou la caisse que vous aurez prévu. Qu’importe ! Le seul objectif est de le laisser libre de manipuler ses livres, de se familiariser avec eux.

Pendant la lecture, ne vous attachez pas nécessairement au texte écrit, surtout quand ils sont très jeunes, avant 18 ou 24 mois. D’une part, il se peut que vous nezero_dechet_bebe soyez pas toujours en phase avec toutes les histoires et leurs morales. C’est votre droit ! Et le bénéfice d’être adulte : vous maîtrisez l’histoire que vous souhaitez raconter et partager à votre enfant.

En plus, ne pas suivre le texte va permettre de s’adapter au rythme de votre enfant. Raconter une histoire qui dépasse 10 lignes par page à un Bébé d’un an est tout simplement inutile, à part pour lui faire profiter de la douce mélodie de votre voix. Il n’a pas la capacité de se concentrer aussi longtemps sur une seule image et ne vous écoutera plus.

Décrivez plutôt ce que vous voyez, de façon dynamique, en le faisant participer. Imaginez avec lui l’aventure de ce personnage fantastique. Pointez sur l’image la couleur, le personnage, la texture que vous évoquez. Pour lui permettre d’associer plus facilement les mots à une représentation et donc de les mémoriser.

Faites-le participer en désignant les personnages sur les illustrations et, petit à petit, interrogez-le aussi sur ce qu’il voit, ce qu’il pense de l’animal héroïque…

Profitez de la lecture pour paraphraser et répéter une même phrase différemment, vous aiderez ainsi Bébé à développer son vocabulaire, il fera plus facilement des associations entre différents mots.

Amusez-vous aussi, en chantonnant ou en faisant des rimes. D’ailleurs de nombreux livres ont des histoires qui comprennent des petites chansons et des rimes très drôles. Il y en a plein ! Des histoires en forme de rengaine, où les phrases se répètent avec un seul mot qui change, vont faciliter la compréhension de Bébé. On aime les histoires de loup prétentieux qui chantonne dans la forêt, les rimes avec des histoires d’animaux qui comparent leurs couleurs…Ces formes de lecture rendent encore plus ludiques la lecture et l’apprentissage du vocabulaire de base. Sentez-vous libre aussi de révéler vos talents d’acteur, en grognant pour imiter l’ours pas content ou en miaulant… Le lapin nous semble moins évident, mais on est preneurs de vos conseils 😉 Et ça libère, en tant qu’adulte, de vivre pleinement ce moment de lecture : calme et détente assurés !

Enfin, si votre enfant vous demande pour la 27e fois de lire la même histoire, c’est bien normal.

C’est un élément rassurant pour lui. En effet, il se raccroche à des personnages, un cadre, mais aussi un environnement de lecture qui lui plaît, pour se développer. Chaque nouvelle lecture du même livre développe de nouvelles choses chez lui et même chez vous. Bébé comprendra à chaque nouvelle lecture un peu plus l’ensemble des mots et les subtilités de chaque élément, personnage. Vous aussi, en tant que parent, vous découvrirez de nouvelles façons d’aborder l’histoire, vous parferez votre rythme, votre incarnation des personnages, vos liaisons mélodiques, et percerez – à la 11e lecture – des détails que vous n’aviez pas remarqués jusque là.

 

Bonne lecture 😉