Erythème fessier du bébé, qu’est-ce que c’est ? Que faire ?

erythème_fessier_bébé

Tous les parents ou presque rencontrent un jour avec leur bébé le problème « des fesses rouges », ou plus scientifiquement de l’érythème fessier. Bien que très classique, la situation est une source de stress, tant les cris du petit sont une musique à laquelle on ne s’habitue guère ! Retrouvez des informations essentielles sur les causes de ces rougeurs, et surtout comment soulager votre cher nourrisson.

Le syndrome des fesses rouges

érythème_fessier_bébéTout en douceur, la peau de votre enfant est également fine et fragile. Elle est soumise à rude épreuve, au contact de ses couches et de tout ce que celles-ci vont accueillir : les sels et l’urine. Très vite des rougeurs peuvent apparaître, et provoquer chez les parents une crainte bien compréhensible, nourrie par les pleurs du bébé. Attention, il s’agit d’un problème très classique. Rougeurs, boutons ou petites plaques : l’érythème fessier prend différentes formes. Pris en charge à temps avec des solutions adaptées, cela reste assez bénin, mais néanmoins douloureux pour le bébé. Toutefois, il faut agir vite et bien, avec des produits sains et les plus naturels possibles. C’est au cours de sa première année que votre enfant a le plus de chances de développer « le syndrome des fesses rouges ». Avouons-le, l’expression est moins anxiogène et plus sympathique « qu’érythème fessier » !

La cause de ces tourments ? L’association couches souillées > peau fragile > frottements fait des dégâts sur les petites fesses de bébé. Mais pas seulement ! L’érythème fessier peut se développer jusqu’aux cuisses et aux organes génitaux… D’où la nécessité de prendre le problème dès son apparition. Cette inflammation cutanée de la peau peut-être aussi être provoquée par des couches de mauvaise qualité, mal nettoyées si lavables ou tout simplement trop serrées. Les épisodes de diarrhées facilitent également l’apparition de ces rougeurs.

Logiquement, les plaques disparaitront au bout de quelques jours. Il n’y a pas au sens strict de médications pour lutter contre les érythèmes, plutôt des solutions pour soulager la douleur et des habitudes à prendre pour limiter l’apparition de nouveaux épisodes.

Ne pas confondre érythème fessier et mycose !

Il est facile de confondre érythème et mycose. Toutefois, on ne traite pas ces deux problèmes de la même manière. Sans complication, l’érythème est « seulement » une irritation cutanée de la peau liée aux frottements couches et sels (vous pouvez lire cet article sur Doctissimo afin de mieux identifier cetter dermite du siège de bébé), tandis que la mycose est liée à la présence d’un champignon. Dans le doute, il apparaît plus simple de consulter votre médecin.

Que faire pour empêcher l’apparition des érythèmes fessiers ?

Photos gratuites de à l'intérieur, adorable, amourAfin d’éviter le problème des fesses rouges, quelques conseils et bonnes pratiques sont communément admises.

  • Ne pas trop serrer les couches, le frottement étant un facteur facilitateur de l’apparition des rougeurs.
  • Changer votre bébé dès que sa couche est pleine. Cela évitera que votre nourrisson barbote dans son urine et ses sels, cause principale de l’érythème fessier. Cette remarque est d’autant plus vraie lorsque l’enfant souffre de diarrhées.
  • Se laver les mains avant et après avoir changer bébé. Sûrement un point hygiénique assez évident, notamment en période Covid, mais qui mérite d’être rappelé.
  • Bien laver les fesses du bébé avec un savon surgras.
  • Sécher minutieusement les petites fesses de bébé après le bain, notamment entre les plis.
  • Utiliser un liniment de qualité, oléo-calcaire, afin d’apporter une protection à la peau. Notre liniment miracle à l’huile d’olive est un produit bio, sain, sans parabène et tester dermatologiquement. Foncez ! N’hésitez pas à lire notre article sur le liniment pour en savoir plus sur ce produit miraculeux.
  • Les lingettes peuvent être utilisées, du moment qu’elles sont hypoallergéniques et saines… mais mieux vaut les conserver pour les occasions particulières (en déplacement, en vacances, chez des amis…) ! Nos lingettes à l’eau Fresh remplissent parfaitement ses conditions. Biodégradables, sans parabène, elles sont testées dermatologiquement et approuvées par les pédiatres.
  • Lorsque les conditions le permettent, il est conseillé de laisser bébé sans couche, permettant de sécher à l’air ses petits bobos. En effet, ses rougeurs seront apaisées par l’air frais. Vous pouvez par exemple installer bébé sur le canapé, allonger sur une serviette épaisse. Attention de ne pas le quitter des yeux, une roulade avant / arrière est vite arrivée !
  • Appliquer un cataplasme de lait maternel. Original et naturel : pourquoi ne pas se servir de votre lait maternel pour soulager les fesses rouges de votre enfant ? Très gras, rempli d’anticorps, les bienfaits seront multiples.
  • Surtout, n’oubliez pas le petit « bisous qui guérit » sur le ventre, peu médical mais hautement recommandable !

Quelques idées à abandonner

Pris de panique, les jeunes parents peuvent s’orienter vers de fausses bonnes idées. Des anciennes méthodes de grand-mère, les conseils de copines « pour qui ça a marché » … les sources d’inspiration sont nombreuses, pas toujours pertinentes.

Pêle-mêle, citons le talc ou la poudre pour bébé, désormais un peu désuet. Par ailleurs, certains parabènes sont désormais interdits dans les cosmétiques sans rinçage pour bébé. Mieux vaut privilégier des produits sains et naturels, tant que cela reste possible, afin d’éviter le problème des fesses rouges.

Enfin, évitez d’utiliser systématiquement du savon, même surgras : laver simplement à l’eau clair et un liniment naturel peut parfois suffire, inutile d’attaquer une peau déjà fragilisée.

Pour en savoir plus sur Little-Big-Change, rendez-vous ici.