Les douleurs du bas-ventre au 7e mois de grossesse

douleur bas ventre grossesse 7 mois

Au cours du septième mois de grossesse, vous ressentez des douleurs au bas ventre ? Pas de panique : ce phénomène est fréquent et anodin la plupart du temps. Mais des sensations très douloureuses peuvent être inquiétantes et il arrive qu’elles soient, dans certains cas, le signe d’un problème pour le bébé. On fait le point sur les douleurs au bas-ventre durant le septième mois.

Les douleurs du bas-ventre bénignes

 

Les douleurs ligamentaires

À ce stade de la grossesse, il s’agit souvent de douleurs dites ligamentaires. Elles peuvent apparaître dès le sixième mois et se traduisent par des tiraillements, des sensations de lourdeur dans l’aine, des douleurs au pubis…

Ces sensations sont non seulement douloureuses, mais aussi très gênantes pour la future maman. Pourtant, elles sont tout à fait normales et bénignes. Bébé est en réalité en pleine forme et prend simplement du poids. Votre corps s’adapte, l’utérus s’étire et le diaphragme pelvien se dilate pour accueillir le fœtus qui prend du volume de semaine en semaine. Les ligaments tenant votre utérus supportent désormais un poids important et des douleurs peuvent apparaître. Celles-ci sont diffuses dans le bas-ventre, les lombaires et parfois aussi dans la ceinture abdominale.

Pour réduire ces désagréments, aucune solution miracle ; il faut vous reposer. Choisissez des chaussures confortables, évitez les talons et pratiquez quelques exercices de relaxation pour réduire ces tensions dans le bas-ventre.

Les douleurs liées à une constipation

Autre trouble courant pouvant induire des douleurs en bas du ventre durant la grossesse : la constipation. C’est notamment une conséquence de l’augmentation de la progestérone dans le sang. Cette hormone implique un ralentissement général de vos contractions utérines, mais elle peut aussi rendre votre digestion et votre transit très lents.

Votre constipation peut également survenir avec d’autres troubles, comme des douleurs en bas du ventre et même des hémorroïdes. Ces douleurs ne sont pas propres au septième mois puisque vous pouvez les ressentir dès le début de la grossesse.

Pour limiter la constipation, il faudra veiller à boire beaucoup d’eau. Au moins 2 litres par jour seront recommandés. Pensez aussi à consommer des fibres (légumes cuits, pruneaux, bananes, céréales complètes…) de précieux alliés pour améliorer votre transit. Si les douleurs persistent, consultez votre médecin. Il saura vous rassurer et vous conseiller si un traitement est nécessaire.

Encadré : L’homéopathie contre la constipation

À raison de 3 granules trois fois par jour de Collinsonia 5 CH, d’Hydrastis 5CH ou encore de Sepia Officinalis, vous pouvez faciliter le travail de vos intestins et venir à bout de vos problèmes de constipation.

L’infection urinaire : une cause de douleurs au bas-ventre

On estime à 10 % la proportion de femmes enceintes souffrant d’infections urinaires. La progestérone et les autres hormones de la grossesse sont encore les coupables !

Vos voies urinaires sont distendues sous l’effet de ces hormones et elles sont plus enclines à laisser passer des microbes dans l’urètre. Une fois que ceux-ci rejoignent la vessie, l’infection n’est plus loin. Aussi appelée cystite, l’infection urinaire provoque une douleur diffuse et constante dans le bas-ventre et une envie très fréquente d’uriner même avec la vessie vide. Vous pouvez en outre noter des brûlures à la miction et une sensation de pesanteur dans le bas du ventre. Ce type d’infections est particulièrement fréquent à partir du deuxième trimestre.

Il suffira de prendre rendez-vous chez votre médecin pour soigner cette petite infection. Le risque d’accouchement prématuré à cause d’une cystite est vraiment minime.

Des douleurs du bas-ventre nécessitant une consultation en urgence

 

La torsion d’un kyste de l’ovaire

Parmi les douleurs du bas-ventre pouvant apparaître lors du septième mois de grossesse, certaines présentent des risques plus importants pour votre bébé. Des kystes ovariens peuvent se former ; ce sont de petites « poches » pleines de liquide. Il s’agit d’un processus plutôt bénin en tant que tel. Mais un kyste très volumineux peut tirer sur l’ovaire qui risque de se tordre.

Cette torsion est extrêmement douloureuse, elle donne une sensation de coup de poignard dans le bas-ventre. Vous pouvez aussi être prise de nausées, de vomissements et voir votre visage pâlir de façon nette. Cette douleur vient du fait que l’ovaire tordu ne reçoit plus de sang et risque la nécrose. Il faudra vous rendre aux urgences si de telles douleurs apparaissent. Une opération sera nécessaire dans les 12 à 24 heures suivant l’incident au risque de devoir ensuite couper l’ovaire de façon définitive. Rassurez-vous tout de même : il s’agit d’une situation plutôt rare !

Des douleurs liées à une fausse couche

Autre situation d’urgence : la fausse couche. Bien que cette situation soit plus fréquente au premier trimestre de grossesse, vous pouvez aussi faire une fausse couche au cours du septième mois.

Encadré : Enfant mort-né ou fausse couche ?

Au-delà de 180 jours de grossesse, soit plus de six mois, on ne parle plus réellement de fausse couche, mais d’enfant mort-né, le fœtus étant déjà très proche du petit être humain à 9 mois de grossesse.

Les manifestations d’une fausse couche ne se limitent pas à de violentes douleurs en bas du ventre, similaires à des douleurs de règles. Vous pouvez également observer des saignements importants ou encore des seins moins gonflés. Quoi qu’il en soit, rendez-vous en urgence chez votre médecin ou à l’hôpital. Des douleurs importantes et par vagues dans le bas-ventre pourraient aussi être le signe d’un début de travail !

Les 3 points à retenir :

  • Au septième mois de grossesse, il n’est pas rare de ressentir des douleurs dans le bas-ventre ;
  • Lorsque ces douleurs sont peu intenses, elles sont bénignes (constipation, infection urinaire ou douleurs ligamentaires) et ne représentent pas une urgence ;
  • En revanche, si de vives douleurs apparaissent dans le bas-ventre, rendez-vous à la maternité, votre bébé est peut-être en danger.

Au cours du septième mois, si les douleurs au bas-ventre viennent par vagues de façon assez rapprochée et que votre ventre se durcit, il s’agit probablement du travail de votre utérus. Ces douleurs du bas-ventre pourraient alors être des contractions indiquant l’arrivée imminente de bébé ! Dans cette situation, direction la maternité, sans tarder !