9e semaine de grossesse : que faut-il savoir ?

6 mois de grossesse

En route pour la 9e semaine de grossesse ! Vous voilà maintenant bien avancée dans le premier trimestre. Bien que vous ne soyez qu’au début de cette incroyable aventure, les changements sont déjà considérables tant du côté du bébé que de la future maman. Pour bien appréhender cette semaine si particulière du premier trimestre de grossesse, suivez le guide, on vous explique tout !

 

Où se situe le bébé à la 9e semaines de grossesse ?

À la 9e semaines de grossesse, on ne parle désormais plus d’embryon pour évoquer le bébé, mais de fœtus. Le tout petit a déjà des organes formés, mais ils restent encore à un stade primitif : ils vont se développer peu à peu, à mesure que la grossesse avance. À ce stade, le bébé mesure 4 cm pour 10 g en moyenne. Si sa tête est encore proportionnellement plus grosse que son corps, ses membres s’étirent de plus en plus. Sur son visage, les traits se dessinent peu à peu.

Les organes génitaux de bébé ne sont pas encore formés, mais les voies génitales sont déjà bien différentes à ce stade : les testicules du petit garçon commencent à secréter de la testostérone tandis que chez la petite fille, les trompes de Fallope ainsi que les ovaires sont déjà en place !

Le placenta, chargé d’assurer les échanges entre la mère et le fœtus, n’est pas encore tout à fait formé. Il devrait être complètement opérationnel dans les prochaines semaines.

 

9e semaines de grossesse : comment va la maman ?

Enceinte de deux mois, votre grossesse n’est pas pour l’instant visible physiquement. Mais les petits maux qui l’accompagnent sont quant à eux bien présents et viennent chambouler votre quotidien.

En augmentant de volume, l’utérus comprime la vessie : il est donc tout à fait normal que vous ayez envie d’aller aux toilettes plus fréquemment, même la nuit !

Si vous souffriez de nausées et/ou vomissements, il se peut qu’ils commencent à se dissiper peu à peu à partir de la 9e semaine de grossesse. Pas d’inquiétude si ce n’est pas encore le cas, ces symptômes devraient vous laisser un peu de répit dès la fin du premier trimestre !

Vous êtes plus essoufflée ? Rien de plus normal ! Votre volume sanguin ne cesse d’augmenter depuis le début de la grossesse, afin de subvenir aux besoins en oxygène de votre tout-petit.

Fatigue, changements d’humeur et hypersensibilité seront également au programme de cette semaine. Pas d’inquiétude, ils sont entièrement provoqués par les hormones qui ne cessent de jouer au yoyo durant la grossesse.

Vers la 10e semaine de grossesse, soit 12 semaines d’aménorrhée, est réalisée la première échographie. L’excitation de rencontrer bébé pour la première fois se mêle souvent à l’inquiétude d’une mauvaise nouvelle. Si vous n’avez pas encore pris rendez-vous pour l’examen, mieux vaut ne pas tarder pour s’assurer d’être toujours dans les clous.

 

Quel est le risque de fausse couche à 9e semaines de grossesse ?

Les gynécologues et sages-femmes s’accordent sur un point : plus on se situe tôt dans la grossesse, plus le risque de fausse couche est élevé. Ce risque diminue de manière significative au fur et à mesure que la grossesse avance. Toutefois, il n’est pas toujours simple de prévoir l’imprévisible !

Selon les professionnels de santé, la plupart des fausses couches surviendraient statistiquement aux alentours de la 9e semaine de grossesse, soit 11 semaines d’aménorrhée (SA = semaines écoulées depuis le début des dernières menstruations). Loin d’être un hasard, ce risque accru s’explique en réalité car le placenta commence à prendre le relais du corps jaune (follicule ovarien après l’ovulation) dès 9 semaines de grossesse : il s’agit donc d’une étape clé !

 

Quand diminue le risque de fausse couche ?

Le risque de fausse couche est beaucoup plus élevé au cours du premier trimestre de grossesse, avec un pic important autour de la 9e semaine. Passée la 10e semaine de grossesse, le risque de fausse couche commence à diminuer de manière significative et chute drastiquement à partir de la 13e semaine.

Les fausses couches dites tardives, survenant de 15 à 24 semaines d’aménorrhée, sont quant à elles beaucoup plus rares.

La diminution du risque de fausse couche, coïncidant avec la fin du premier trimestre, explique en partie pourquoi la plupart des futures mamans préfèrent attendre d’avoir atteint les trois mois de grossesse pour annoncer la bonne nouvelle à l’entourage.

 

Quels aliments privilégier pendant la 9e semaine de grossesse ?

Dès le début du troisième mois de grossesse, les femmes enceintes peuvent commencer à ressentir les premières « envies de grossesse ». Vous avez soudainement envie de cornichon à toutes les sauces ? Pas de doute, vous en êtes sujette !

L’alimentation pendant la grossesse

Pour rester en forme tout en apportant les bons nutriments à votre bébé, pensez à privilégier des aliments sains :

  • Produits laitiers : riches en calcium, ils sont essentiels à la santé de notre squelette et de celui de bébé. À consommer au moins deux fois par jour.
  • Féculents : privilégiez les céréales complètes, car elles sont moins riches en sucres. Consommez-les à chaque repas pour avoir suffisamment d’énergie.
  • Fruits et légumes : riches en fibres et en vitamines, vous pouvez en consommer autant que vous le souhaitez.
  • Protéines : viande, poisson ou œuf, ils sont à consommer au moins une fois par jour.

En plus de maintenir une alimentation équilibrée, veillez à bien vous hydrater en buvant au moins 1,5 L d’eau par jour.

La toxoplasmose

Si vous n’êtes pas immunisée contre la toxoplasmose, il vous faudra rester vigilante tout au long de la grossesse. Cette infection due à un petit parasite présent dans la nourriture peut entraîner des complications graves lorsqu’elle est contractée au cours de la grossesse, puisqu’elle affecte le développement du fœtus in utero.

Pour l’éviter, voici quelques conseils :

  • Laver soigneusement les fruits et légumes avec une petite brosse ;
  • Ne pas consommer de fromage au lait cru ;
  • Proscrire les charcuteries ;
  • Éviter les fruits de mer crus ;
  • Faire l’impasse sur les graines germées.

La 9e semaine de grossesse ? Une étape décisive dans le déroulement de cette dernière ! C’est notamment à partir de cette semaine que le risque de fausse couche diminue significativement. Si les petits maux de grossesse vous incommodent quotidiennement, sachez qu’ils devraient bientôt disparaître. La première rencontre avec votre enfant en images n’est plus très loin, n’oubliez pas de bloquer la date sur votre calendrier !