La couche de nuit, kézako ?

Cet article est aussi disponible en : Deutsch (Allemand)

C’est parce que votre enfant a besoin de temps pour apprendre la propreté que les couches de nuit prennent tout leur sens. Pour un petit enfant, être propre la nuit est naturellement plus compliqué ! Dans une phase de sommeil lourd, il aura du mal à (ou ne pourra pas) se rendre compte de son envie de faire pipi.

Pour que votre enfant atteigne le Saint-Graal de la propreté, il n’existe pas de solution miracle ! La seule solution qui s’impose à vous, c’est de lui laisser le temps et de lui mettre une couche, en attendant que bébé maîtrise le lieu et le moment où il fait pipi.

Couches classique VS couche de nuit

Au cours d’une journée, c’est toutes les trois heures environ que vous incombe l’immense privilège de changer la couche de bébé. On vous sent ravis ! Cependant, si vous avez un peu de chance, votre enfant commence à faire ses nuits. Il peut donc être amené à rester dix à douze heures (soyons optimistes) avec la même couche. Dans ces conditions, la couche de nuit semble le choix évident.

Les couches de nuit possèdent un pouvoir absorbant supérieur aux couches classiques. Pas question de laisser le derrière de bébé humide ! On le préserve de cette désagréable (et odorante) sensation d’humidité, mais aussi des irritations qui peuvent apparaître. En plus de leur pouvoir absorbant supérieur, les couches de nuit font la guerre aux fuites. Oui, il s’agit bien des mêmes fuites que vous détestez et dont vous avez horreur. Et c’est ainsi que, pour le plus grand bonheur de bébé (et de vos nerfs, ces grands oubliés), ces modèles de nuit s’équipent de voiles anti-fuite et forment une barrière de protection. Halte, on ne passe pas !

J’achète, j’achète pas ?

Comme sur beaucoup de sujets concernant les bébés, il n’existe pas de vérité générale. C’est le comportement de votre enfant qui détermine si oui ou non il a besoin de couche de nuit. Si ses nuits sont encore courtes, pleines de larmes et de cauchemars et qu’il vous réveille plusieurs fois pendant ses épisodes de terreurs nocturnes, il est possible que vous le changiez. Et avouons-le, le pouvoir absorbant de la couche sera le cadet de vos soucis. À ce stade, une couche dite classique fera amplement l’affaire !

En réalité, ce modèle prend tout son sens une fois que votre enfant a la chance de faire ses nuits. Et pour vous éviter de vous lever maintes et maintes fois et de changer votre enfant à 4 heures du matin, opter pour une couche de nuit peut être la solution qui vous convient. Elle vous permettra de profiter d’un peu de sérénité, et à votre bébé de dormir à poings fermés.