Cet article est aussi disponible en : Deutsch (Allemand)

Le choix des couches pour bébé est l’une des étapes les plus délicates dans la vie des parents. Et elle l’est encore plus lorsque vous vous rendez compte que depuis plusieurs jours bébé est complètement trempé au petit matin. Vous êtes donc tentés de changer de marque et ça se comprend. Seulement voilà, il arrive parfois que certains parents soient contraints de redoubler d’ingéniosité, car les fuites résistent envers et contre tout, à leur plus grand désarroi. Voici un petit condensé de ce à quoi il faut penser pour minimiser les risques de fuite avec vos couches nuit.

Les solutions à tester

Si la couche est trop petite, passez vite à la taille au-dessus. Rappelez-vous, la taille d’une couche se détermine en fonction du poids de bébé. Si votre enfant oscille entre deux tailles, optez pour la taille supérieure : une couche un peu plus grande sera une meilleure alliée contre les fuites qu’une couche trop petite (et donc trop serrée).

Si jamais les fuites sont trop fortes, optez pour les cotocouches. Ces surcouches sont des petits morceaux de tissu en coton tout doux à insérer dans la couche de bébé. Ultra-absorbantes, elles constituent une protection supplémentaire et sont redoutables contre les fuites, un bon point pour que bébé passe la nuit au sec et dorme comme un loir (et vous aussi d’ailleurs) !

Les points à vérifier

Afin de mettre toutes les couches de votre côté, quelques éléments de base sont très faciles à contrôler.

La position dans laquelle dort votre petit bout, par exemple. Une couche aura tendance à bouger davantage si bébé a l’habitude de dormir sur le ventre et les petits pipis se dirigeront naturellement vers l’avant de la couche, augmentant les risques de fuite. De plus, cela peut paraître bête, mais si vous avez un garçon, le positionnement de son pénis peut jouer un rôle. Il vaut mieux pour bébé que celui-ci soit dirigé vers le bas de sa couche nuit.

L’ajustement de la couche est tout aussi important. Celle-ci doit bien remonter en dessous du nombril. Si cela ne suffit toujours pas à stopper les fuites, il vous reste l’alternative des couches-culottes qui, elles, peuvent remonter un peu plus haut sur le ventre de bébé.