Couche taille 7 : comment choisir ?

Cet article est aussi disponible en : Deutsch (Allemand)

Comme bébé a grandi ! Il se déplace partout, il commence à vous échapper et il sera bientôt propre. Et s’il n’est pas tout à fait prêt, continuez votre job de changeur de couches (promis, c’est presque fini) et passez à la taille supérieure avec les couches taille 7. Et comme les milliers de couches précédentes (eh oui, il en porte plus de 4 000 de sa naissance à l’acquisition de la propreté), on ne les choisit pas à la légère !

Chacun son rythme

L’acquisition de la propreté survient généralement vers les 2 ans de bébé. Mais pour que votre enfant soit prêt, c’est tout un processus physiologique qui doit s’enclencher.

Pour être propre, il doit apprendre à connaître son propre corps, à reconnaître l’envie de faire pipi ou caca et à contrôler sa vessie et ses sphincters. Bébé saura quand il est prêt et il vous le fera savoir ! Encore une fois, tout est question d’observation. Voici quelques signes qui montrent que votre enfant est prêt pour le pot :

  • Il se déshabille (partiellement ou entièrement) seul 
  • Il vous dit quand sa couche est sale 
  • Il s’intéresse au sujet de la propreté : il vous suit aux toilettes (non, l’intimité n’existe plus), il s’assoit sur son pot…

Si votre petit ne semble pas prêt à troquer les couches contre le pot, pas de panique : chacun son rythme ! On ne le force pas à s’installer sur le pot au risque de l’en dégoûter complètement (bonjour les galères) et on continue avec les couches (vous êtes des pros maintenant). À partir de 15 kg, on opte pour des couches taille 7 pour protéger ses arrières et le garder bien au sec !

Bébé a le dernier mot

Le choix de la couche, à la naissance comme à 2 ans, c’est primordial. Si connaître la taille de votre bambin est important, choisir une couche saine l’est tout autant. Eh oui, ce petit bout passe quand même 900 jours de sa vie en couche, il est donc dans votre intérêt (et surtout dans le sien) de le protéger de la manière la plus saine (et sûre) possible.

Avec toutes les marques de couches présentes sur le marché de l’hygiène bébé, difficile de s’y retrouver, d’autant plus qu’elles ne sont pas tenues d’afficher la composition de leurs produits sur les paquets. Pourtant, certaines couches contiennent des substances nocives pour votre enfant et ses petites fesses. Il faut donc se méfier et savoir faire le tri. Pour vous aider dans ce choix compliqué, vous pouvez faire confiance aux labels, tels que :

  • OEKO-TEX, qui certifie une couche saine, sans produits toxiques pour votre bébé et pour l’environnement 
  • TCF, qui garantit une couche non blanchie au chlore
  • Dermatest, qui assure l’hypoallergénicité de la couche

Si vous retrouvez ce trio gagnant sur un paquet de couches, on peut dire que vous avez déniché votre Graal (ou presque). Vous pouvez également vous fier aux différents écolabels, garantissant une fabrication moins polluante et plus respectueuse de notre belle planète. Et pour les plus écolos, la couche lavable peut être une bonne alternative pour protéger bébé avant l’acquisition de la propreté.

Encore une fois, c’est votre enfant qui aura le dernier mot. Eh oui, c’est lui qui porte toutes ces couches, voilà pourquoi c’est lui le meilleur juge pour la protection de ses petites fesses !