Comment soigner les érythèmes fessiers de bébé ? Nos astuces & Conseils

soigner_erythème_fessier_bébé

Classique des premiers mois de vie du nourrisson, les érythèmes fessiers ne doivent pas surprendre les jeunes parents. Impressionnants visuellement, douloureux pour bébé, ces inflammations cutanées sont heureusement plus gênantes que graves. Pour le confort du nouveau-né, mieux vaut les éviter que les guérir, tant il n’existe pas de remèdes miracle à proprement parler. Alors, lorsque le syndrome des fesses rouges arrive, on soulage, on apaise et surtout on prend de bonnes habitudes pour éviter la répétition de ce douloureux bobo.

Syndrome des fesses rouges : à l’eau claire et au bain !

érythèmes_fessiers_bain

Malgré toutes les précautions prises, des érythèmes se sont formées sur les fesses de bébé ? Il faut alors passer en mode « maman pompier » pour apaiser ces rougeurs. Déjà, on va laver fréquemment ses fesses à l’eau claire : on évite au maximum les produits agressifs. Son derrière est à vif, inutile d’ajouter des produits qui feront plus de mal que de bien. Si la crise est déjà déclarée, on va par exemple déconseiller les lingettes. Attention : celles-ci sont utiles en temps normal, notamment en déplacement, mais sont contre-indiquées si votre petit a déjà les fesses bien abimées.

Une attention toute particulière doit être portée à la fin de la toilette ! Votre petit bébé doit être bien sec avant de renfiler une couche. Pour cela, il faut tapoter sur ses fesses avec douceur, tout en assurant un séchage parfait entre les plis. Le cas échéant, l’humidité encore présente favorisera l’apparition des rougeurs. On insiste bien sur la nécessité d’éponger l’eau, et non de frotter le petit avec force et vigueur. Sa peau est fragile, il faut en prendre soin ! Evitez les vieilles serviettes « papier de verre », ne faites pas l’économie d’un petit budget de serviettes éponges douces et épaisses. Si l’on parle textile, n’hésitez pas à ajouter à sa garde-robe une jolie cape de bain (oui, oui, on trouve l’expression cape de bain plus ludique que sortie de bain, enfin pour un bébé). Enveloppé dans sa capuche et le reste de sa cape, il sera plus simple pour ses parents de sécher efficacement chacune des parties de son corps et ainsi éviter les érythèmes fessiers.

 

Les bienfaits de l’air libre sur érythèmes fessiers

érythèmes_fessiers_air_libreLavées, séchées, les fesses de bébé doivent aussi respirer pour éviter le problème de l’érythème. Dans l’idéal, il faut pouvoir laisser bébé sans couche à plusieurs reprises dans la journée : les érythèmes fessiers guériront plus rapidement. On oublie souvent les bienfaits de l’air libre pour sécher les plaies et cicatrices, alors que, comme pour les adultes, il s’agit d’un précieux atout ! Bien entendu, on ne laisse pas son bébé sans protection dans l’herbe, un bac à sable ou même sur le sol de la maison. On l’éloigne de la saleté et des bactéries, sur un drap ou une serviette propre. Deux solutions semblent possibles : dans son lit ou son parc, ou alors sur le canapé de la maison recouvert d’un linge. Deux dilemmes se présentent désormais : comment faire pour que bébé ne bouge pas trop l’espace d’un instant ? Surtout, êtes-vous prêt(e) à prendre le risque de laisser bébé sans protection, avec les petits dégâts que cela pourrait occasionner ? A chacun de se faire son idée, en fonction de l’efficacité de son lave-linge.

Une crème épaisse pour protéger des selles et de l’urine

protéger_érythèmes_fessiersLaver, sécher… maintenant il faut protéger ! L’apparition de l’érythème fessier est due au frottement de la peau du nourrisson avec le contenu de la couche (pour rappel, il faut éviter de trop serrer les couches, cela favorise l’arrivée de ces rougeurs). Pour la protection de se peau, il est plus que conseillé d’appliquer sur les fesses de bébé une crème qui empêchera urine et selles d’entrer en contact avec l’érythème déjà présent. On pense notamment à la vaseline, mais aussi toutes les crèmes à base d’oxyde de Zinc. Chez Little Big Change, nous avons un article répondant parfaitement à ce besoin : une crème pour le change certifiée Ecocert, quasiment intégralement constituée de produits naturels. Sans parabènes ni colorants, elle soulagera les petites fesses de bébé (elle est produite en France, qui plus est !).

Rappelons à toutes fins utiles que rien ne remplacera l’assurance du rendez-vous médical. Si les rougeurs ne disparaissent pas au bout de 3 ou 4 jours malgré vos soins, consultez votre médecin.

Pour la suite, il sera plus simple d’intégrer ces quelques commandements, afin d’empêcher l’apparition des érythèmes fessiers :

  • Changer la couche du nourrisson chaque fois que nécessaire (ce qui revient à dire après chaque pipi/caca),
  • Laver ses petites fesses par la même occasion,
  • Bien sécher son postérieur, notamment entre les plis (tamponner sans frotter),
  • Protéger ses fesses avec une crème de change, une pommade ou une vaseline spéciale,
  • Ne pas trop serrer les couches pour éviter le frottement,
  • Utiliser des produits naturels, testés dermatologiquement, sans parabènes, que ce soit pour les lingettes ou le savon,
  • Se laver les mains avant de changer votre enfant.

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour protéger bébé des érythèmes fessiers !

N’hésitez pas à lire notre article pour mieux reconnaître l’érythème fessier. Vous pourrez ainsi mieux l’identifier.

Pour en savoir plus sur Little-Big-Change, rendez-vous ici.