Comment reconnaître un érythème fessier chez le nourrisson ?

reconnaître_érythème_fessier

Alerte, bébé a les fesses rouges et irritées ! Il est probable que votre petit ait développé un érythème fessier. Cette inflammation de la peau apparaît dès les premières semaines de vie, et devient encore plus fréquente lorsqu’il découvre les joies de la position assise. Mais pas de panique, bien qu’impressionnant, l’érythème se traite facilement avec des soins adaptés qui évitent les complications. Contre les fesses rouges, les parents à la rescousse !

Quels sont symptômes de l’érythème fessier du nourrisson ?

érythème_fessier_larmesEnveloppée dans sa couche, la peau fine de bébé est mise à rude épreuve. La chaleur, l’urine, la macération des selles, ajoutées au frottement, sont autant d’éléments qui favorisent l’apparition des irritations. Si on ajoute à cela un nettoyage trop (ou pas assez) fréquent avec des produits inadaptés, on coche toutes les cases pour favoriser l’apparition d’un érythème.

Une légère coloration rouge et une peau sèche sont les premiers signes de l’érythème. Sans traitement efficace, sa peau prend une couleur plus vive, elle suinte et présente de petites fissurations. À tout moment de son gros bobo, de petits boutons peuvent aussi pointer le bout de leur nez. Attention, L’érythème ne concerne pas uniquement les fesses de bébé. En fonction de son origine, les rougeurs se localisent également autour de l’anus, des plis de l’aine mais aussi en bas du dos, des cuisses ou du ventre. Méfiance accrue concernant les plis : ils cachent parfois des petites irritations.

L’érythème fessier du nourrisson est tout sauf agréable. Il peut même devenir très douloureux. Il faut rester attentif aux signaux adressés par votre enfant. Par exemple, il peut se montrer plus sensible, voire grognon, notamment lors des moments de change. Des troubles du sommeil inhabituels et des pleurs plus importants qu’à l’accoutumé peuvent également vous alerter.

Quand consulter ? Comment ne pas confondre avec les autres inflammations du siège ?

érythème_fessier_bébé

Les soins prodigués aux petites fesses de votre bébé doivent permettre d’éradiquer l’érythème en quelques jours. Cependant, si les symptômes persistent, voire s’aggravent, il faudra alors consulter votre médecin. Il écartera ou creusera les pistes d’autres inflammations fréquentes responsables du rougissement des fesses.

Après le traitement d’un érythème, il arrive par exemple qu’un champignon nommé Candida Albicans en profite pour se développer. C’est notamment le cas après des soins inadaptés, ou des selles trop acides. Cette complication est connue sous le nom de… mycose ! Cette infection adore se nicher dans les petits plis. En plus de se teindre d’une couleur rouge vif, les fesses de votre bébé se recouvriront de petites taches blanchâtres, qui peuvent évoluer en muguet. Fort heureusement, cette affection n’est pas dangereuse pour bébé, mais nécessite néanmoins une visite chez le médecin. Il mettra en place un traitement antifongique adapté. Bébé retrouvera alors des fesses apaisées !

Autre inflammation courante chez les nourrissons : l’eczéma. Il en existe principalement deux types : l’eczéma de contact et celui dit atopique, plus fréquent.  L’apparition de plaques rouges, avec un aspect rugueux et œdématié de la peau, doit vous alerter. Des petites vésicules et des croûtes disgracieuses peuvent apparaître. Lorsque ces symptômes se nichent au niveau du siège, l’eczéma de contact est le principal suspect. Bébé en viendra à bout grâce à des crèmes hydratantes à base de produits naturels. Pour les formes plus sévères, une crème à base de cortisone sera sûrement nécessaire.

Confondu régulièrement avec l’érythème, le psoriasis se matérialise par des plaques rouges inflammatoires, d’où se détachent des croûtes de peau blanche. Elles apparaissent principalement sur les zones de frottement, et se développent rapidement sur les fesses de bébé : on parle de psoriasis des langes. Le traitement sera avant tout local à base de crèmes hydratantes naturelles, voire de cortisone, en respectant bien sûr les doses prescrites par votre médecin.

Enfin, l’impétigo. D’origine bactérienne, l’impétigo est une infection cutanée contagieuse. Il en existe deux formes : l’impétigo croûteux et l’impétigo bulleux, le plus fréquent chez le nourrisson. Ce dernier se caractérise par des vésicules transparentes au pourtour inflammatoire qui se rompent en quelques jours. Fièvre et diarrhée peuvent venir compléter le tableau… Un traitement antibiotique est souvent nécessaire. Mais rassurez-vous, au bout de quelques semaines, bébé pourra retrouver les copains de la crèche !

Comment traiter et prévenir un érythème fessier ? Comment le prévenir ?

érythème_fessier_hygièneLe meilleur remède à l’érythème ? Mieux vaut prévenir que guérir ! La règle numéro une : une hygiène irréprochable !

Ainsi, tout commence par des mains propres, soigneusement lavées, avant et après chaque change. On n’oublie pas de frotter entre les doigts ! Ensuite, on nettoie les fesses de bébé avec du savon surgras ou du liniment bio, en n’oubliant de passer entre les petits plis. On rince à l’eau claire et surtout on sèche minutieusement en tapotant avec un linge propre. On protège son siège avec une crème hydratante aux composants naturels.

Inutile de trop serrer sa couche, sa peau a besoin de respirer. Bébé sera ainsi plus à l’aise pour découvrir le monde !

Pour finir, rien ne vaut des séances de câlins et bisous, toujours efficaces pour apaiser bébé. A utiliser sans modération !

 

 

Pour en savoir plus sur Little-Big-Change, rendez-vous ici.