Sécuriser sa maison sans se transformer en garderie (ou Alcatraz)

maison sécurisée, oui mais en tout liberté

Ça y est, vous y êtes. Arrivés exactement à la situation que vous vous étiez jurés de ne jamais reproduire. Sécuriser sa maison c’est bien mais il y a des limites comme celle de la transformer en garderie…

A savoir avoir 3 barrières amovibles dans votre deux-pièces, votre salon est devenu un showroom permanent de jouets colorés, vos ex-meubles design sont défigurés par de la mousse antichoc, chaque placard arbore une fermeture disgracieuse en plastique rose et votre jolie salle de bains nordique est mieux équipée et appareillée qu’un bloc opératoire de l’hôpital Necker.

Et oui, vous vous êtes oubliés en chemin. Mais ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal.

Nous sommes tous guidés par ce sentiment de tout faire au mieux pour protéger notre bébé. Alors, on s’est tous équipés, pour être sûr, ne pas prendre de risque. C’est honorable, mais ça n’est pas la seule voie.

Chez Little Big Change, nous pensons qu’il est possible, et souhaitable de cumuler un environnement agréable, stimulant et sécurisant pour bébé, ainsi qu’une maison stylée et décorée selon votre goût. Engagez-vous et suivez notre guide de mise en sécurité.

Le diagnostic

Tout d’abord, commencez par un tour d’horizon avec bébé en vous mettant à sa hauteur. Ce jeu rigolo aura le double bénéfice de vous rendre compte de sa perspective et d’en profiter pour lui expliquer ce qui doit être manié avec prudence, par la démonstration et la répétition. Même adulte nous avons besoin parfois de cette technique du disque en boucle pour bien intégrer quelque chose d’important.

Aussi, voyez de manière élargie, essayez d’imaginer comment tel meuble ou objet pourra être déplacé, escaladé, pour diagnostiquer des risques complémentaires.

Quelques incontournables pour sécuriser sa maison sans devenir une garderie

Si vous avez un escalier : une barrière en haut et en bas, mais aussi : surveillez-le de près si vous avez des barreaux d’escalier, ils s’y coincent tous la tête, au mieux.

Si vous avez une piscine, sécurisation professionnelle impérative. Ne jamais quitter des yeux votre enfant aux abords d’une piscine. La chute dans l’eau ne fait pas le moindre bruit, à croire qu’un enfant est doté d’un aérodynamisme furtif top secret. Il ne crie pas avant, ni pendant la chute, et encore moins sous l’eau. Il ne se débat pas non plus. Autant dire qu’il a largement le temps de toucher le fond avant que nous jetions un œil à la piscine.

Faire évoluer la sécurisation selon l’âge de votre bébé

Les premiers mois

Il roule au mieux sur lui-même et vous maîtrisez globalement son évolution dans la maison. Assurez-vous néanmoins qu’il ne peut pas tomber de l’endroit où il est installé ni qu’il a un risque de se faire tomber un objet dessus. Par exemple : un fil de lampe qui pendouille et qu’il pourrait trouver amusant de tirer, ou un objet au rebord d’une étagère, qui pourrait vaciller au moindre coup de pied.

Son lit

Pas d’oreiller, pas de doudou, ni de couverture et un matelas adapté au lit (sans espace ni flottement) pour éviter la tentation de s’y faufiler en risquant de s’y étouffer. Car oui, sécuriser sa maison passe par des détails qui paraissent insignifiants et pourtant si importants.

Une ceinture systématiquement, dans le cosy et plus tard dans la chaise bébé. La scène : vous rentrez de balade, il dort dans son cosy et vous l’y laissez pour qu’il termine sa sieste. Afin qu’il n’ait pas trop chaud, vous enlevez sa ceinture pour lui ouvrir son manteau. Vous avez de fortes chances de le retrouver allongé par terre, en train de pleurer, à vous demander si la chute était importante, si la tête a tapé, au point d’aller aux urgences vérifier. Vous aurez déjà plein d’occasions de visiter les urgences, pensez plutôt à bien rattacher sa ceinture.

Quand il commence à ramper dans la maison

Sécurisez toutes les prises avec un cache-prise, un impératif. Même s’il ne semble pas intéressé par les prises pour le moment, ce sera trop tard le jour où l’idée germera dans sa petite tête : imaginez le cocktail doigts baveux et installation électrique dont vous êtes probablement bien incapable de juger de la sécurité. Des caches-prises partout. C’est très discret visuellement et fort efficace.

Ça ne dispense pas d’expliquer à bébé pourquoi on sécurise les prises, de lui montrer ce que c’est qu’une prise et de lui expliquer que c’est extrêmement dangereux. Même si vous avez l’impression qu’il ne comprend pas encore, il lui en restera quelque chose, ce qui pourra être utile quand il rampera dans un endroit qui n’a pas été sécurisé, au gré de vos balades.

Les prises multiples aussi sont à sécuriser : les mettre hors de sa portée, en hauteur ou bloquées derrière un meuble, ainsi que tous les câbles de lampe, ordinateurs, sèche-cheveux, tondeuse à barbe… en effet en bon explorateur, rien de plus tentant pour bébé que de tirer sur un fil pour découvrir ce qu’il y a au bout. Il en est de même pour la nappe de la table. Décidément votre maison sera rangée comme pour un shooting de catalogue de déco.

Côté cuisine, comment sécuriser ?

Les produits ménagers

Il est évident que les médicaments, les lingettes en tout genre, les couteaux, les crèmes, les vernis à ongle, tous les objets de petite taille (boucles d’oreille…. ) doivent être placés en hauteur. Sans oublier vos objets fétiches, précieux et vos documents importants, au risque de les retrouver cassés, mâchouillés, chiffonnés ou découpés.

Pour les coins de table

A vous de juger de leur dangerosité et d’y installer des renforts ou non. Si les angles sont tranchants, c’est bien sûr recommandé, imaginez s’il tombe l’œil dedans. ou encore une bonne solution peut être de lui expliquer pourquoi il est interdit de courir ou de faire des cascades à proximité de la table basse…

Les placards

Une fois leur contenu sécurisé, montrez-lui, là aussi, pourquoi il ne faut pas mettre les doigts dans la charnière, en lui faisant une démonstration ralentie et répétée. De quoi lui apprendre facilement à être attentif. De même pour les portes qui claquent : quand vous aérez, veillez à ce que bébé ne soit pas en déplacement.

Certains trouvent intéressant de mettre des protections de cuisinière. Une alternative pourrait tout aussi bien être de cuisiner avec lui pour faire d’une pierre deux coups : le surveiller et lui montrer. Vous mettrez 2x plus de temps, mais lui ferez découvrir les étapes de son dîner. D’un moment logistique vous en ferez un moment de partage et de jeu. En plus, une fois qu’il aura compris qu’il n’y a rien de magique dans une casserole, il est probable qu’il soit beaucoup moins tenté de se la renverser dessus !

Le four

Alors, si le four est à sa hauteur, n’hésitez pas, à chaque fois qu’il est à côté, à lui faire un rappel sur le danger et/ou optez pour un four à porte froide. Quoi qu’il arrive, dès que vous l’utilisez, il ne s’en approche pas, non, non ET N.O.N.

Alerte ! Il se tient assis et commence à se lever tout seul

IL est grand temps pour vous de lui apprendre (très vite) à ne pas toucher à vos affaires. Car les jouets c’est oui, les produits dangereux sont hors de portée, et les objets fragiles, uniquement sous votre surveillance.

Pour ce faire, la chaise haute doit comporter une ceinture et une sécurité au niveau de l’entrejambe. Si votre grand-mère vous propose celle de votre mère dans laquelle tous les enfants de la famille y ont appris à manger, vérifiez quand même. Au moment de placer votre chaise haute, vérifiez qu’il n’y ait pas d’objets à attraper, mais également qu’il n’ait pas de prises ni d’appuis pour se balancer et tomber. Côté design de la chaise, afin de limiter l’encombrement visuel, soit un modèle qui se clippe sur votre table, soit un modèle avec plateau amovible, pour approcher la chaise de votre table et ainsi prendre vos repas vraiment ensemble.

Le bloc mitigeur dans la salle de bain pour éviter les brûlures avec l’eau peut en rassurer certains. Entre nous, la meilleure des protections reste votre œil : dans la salle de bain, il ne devrait de toute façon pas rester tout seul dans l’eau avant plusieurs années.

Sécuriser sa maison n’est pas qu’une contrainte, c’est aussi une opportunité d’éveil.

Vous l’aurez compris, nous croyons que beaucoup d’appareillages de sécurité « optionnels » peuvent être remplacés par l’apprentissage, l’explication et la responsabilisation, dès le plus jeune âge. Ça n’est pas l’option la plus simple, car elle demande de la patience et qu’il y aura quelques ratés, mais c’est sûrement la plus profitable pour tous sur le long terme. Votre bébé sera plus éveillé, plus concerné et plus adaptable à tout nouvel environnement non-sécurisé. De votre côté, vous serez plus apaisés et en confiance.

Observez, accompagnez

Observez-le dans ses déplacements et découvertes, accompagnez-le, c’est le moyen le plus intéressant pour comprendre son point de vue et le prévenir, même s’il y a bien sûr des impératifs de sécurisation auxquels il serait dangereux de se soustraire. Ensuite à vous de voir : si quelques magazines peuvent prendre le risque d’être déchirés sans vous peiner irrémédiablement ; expliquez lui peut-être 4 ou 5 fois que les livres des parents, on n’y touche pas seul.

De même, adopter une vaisselle incassable peut-être une solution, mais une alternative pourrait être d’expliquer, de surveiller et de prendre le risque que quelques objets se cassent. Votre enfant apprendra plus vite à être attentif aux choses.

Ne vaut-il pas mieux leur apprendre dès le plus jeune âge à être précautionneux, plutôt que de vivre dans une maison Duplo pour les 15 prochaines années ?

Sécurisez intégralement sa chambre pour l’y laisser parfois jouer tout seul, mais pour les autres pièces, mettez en place seulement l’impératif et surveillez-le. Apprenez-lui et jaugez ce que vous acceptez de le laisser abîmer pour son apprentissage. Il sentira votre confiance et développera son habileté. Dans de nouveaux environnements il se montrera exemplaire, car il saura prendre soin des affaires fragiles et se mettra sûrement moins en danger. Votre maison est belle et sécurisée et vous êtes parés pour découvrir sereinement le monde en famille.

N’hésitez pas à venir découvrir nos couches saines et rigolotes !