Préparer l’ainé à l’arrivée d’un nouveau Bébé

Last minute cadeaus

La famille s’agrandit ! Ça y est, vous serez bientôt une famille avec deux enfants. On dirait presque un conte ou une carte postale. Vous avez passé avec brio la phase du premier bébé. Vous en sortez un peu fatigués, mais vous gérez ! L’arrivée du second fait naître néanmoins son lot de questions chez le grand frère et vous. Comment votre aîné va prendre cette nouvelle ? Dans quelle mesure votre quotidien va être chamboulé ? Après tout, maintenant, vous savez gérer un bébé les yeux fermés !

 L’annonce du petit frère

Inutile de trop tarder pour l’annoncer au futur grand frère ou à la future grande soeur. Sans le partager le jour du test de grossesse, on préfère vous prévenir : votre premier Bébé est un malin et il le sentira rapidement. Il voit bien que sa mère est plus fatiguée, plus émotive que d’habitude, que son papa est aux aguets pour répondre présent auprès de sa mère. Bref, plutôt que de le laisser se poser mille questions, tergiverser, pourquoi ne pas commencer à préparer le terrain en l’annonçant à 3/4 mois ? Vous pourrez ainsi tranquillement étudier plusieurs livres de son âge traitant de ce sujet et les relire ensemble.

La préparation

Préparer le terrain ensemble.

Ce n’est pas du luxe de disposer de 9 mois avant de rencontrer ce 2e enfant, car il faut que toute la famille puisse faire son cheminement.

Votre aîné aussi aura besoin de plusieurs mois pour intégrer l’idée qu’il sera bientôt une grande soeur ou un grand frère.

De notre expérience et de celle de notre brillante communauté, voici les étapes bénéfiques à suivre avec votre aîné :

1) Transmettre ses jouets au petit frère ou soeur

Vous proposerez à votre aîné de trier ses jouets pour mettre de côté ceux qui seront transmis au futur bébé, comme son hochet lapin ou la girafe qui fait pouic.

2) Souhaiter la bienvenue

C’est un conseil partagé par un parent de la communauté qu’on aime beaucoup : offrir un cadeau de bienvenue. C’est à dire ? Votre aîné choisira un doudou pour son petit frère ou sa petite soeur, qu’il lui offrira le jour de sa visite à la maternité. Et vous aussi, vous aurez prévu un petit cadeau de la part du bébé pour l’aîné. Ça peut sembler loufoque, mais après tout, c’est la base de la gestion des relations diplomatiques ! 😉 Et puis, même si votre aîné vous pose la question « Mais comment il a fait pour me choisir un cadeau ?« , vous lui répondrez simplement que bébé l’a chuchoté dans le ventre de maman et que vous l’avez aidé en allant l’acheter.

On vous garantit qu’il prendra avec joie le cadeau de son petit frère ou de sa petite soeur et que ça crééra déjà un premier lien.

3) Prendre sa place de « grand »

Votre aîné a grandi. S’il a déjà 2 ans et toujours son lit de bébé : changez son lit ! Allez choisir avec lui un nouveau lit pour démultiplier l’attrait de devenir grand et ainsi récupérer sans heurts le lit de bébé. Si vous le souhaitez, préparez avec votre aîné le coin ou la chambre qui seront dédiés à son petit frère ou sa petite soeur. Il sera encore plus fier.

4) L’arrivée de Bébé

Ça y est Bébé a pointé le bout de son nez. Vous avez pris toutes les précautions pour préparer votre aîné, vous êtes un parent Little Big Change 😉 Néanmoins, vous sentez que cet ancien enfant unique est un peu déboussolé.

Il se coupe les cheveux en secret, il fait pipi sur le canapé alors qu’il est propre depuis 2 ans, il repense la décoration en taguant vos murs, … C’est normal ! Oui, il a besoin de se faire remarquer et de montrer qu’il est encore là, qu’il a besoin d’attention, que cet intrus le déboussole. Donc, si l’aîné semble vriller, c’est normal. Et c’est même une bonne nouvelle, car c’est tout simplement sa façon de vous dire « oh hé je veux qu’on s’occupe de moi ».

La plus grande difficulté va être de gérer à partir de maintenant. Au moins vous êtes prévenus. Si vous avez un petit budget pour vous permettre de prendre une nounou quelques heures, ou une personne qui puisse vous libérer d’un peu de ménage, faites-le ! Vous commencez à peine la vie avec deux enfants et on sait que vous êtes épuisés.

Pourtant, l’ainé va absolument devoir être considéré. Voici quelques tips pour gérer au mieux la vie avec deux enfants :

5) Ensemble

Bébé vous accapare, mais comme il ne parle pas, vous pouvez encore discuter avec votre grand/grande pendant que vous lui donnez le biberon par exemple. Bébé ne se déplace pas, mais vous pouvez aller vous promener ensemble avec l’aîné. Bref, vous pouvez faire des choses ensemble. Votre aîné n’est pas condamné à attendre que Bébé soit autonome à son tour.

6) Rien que lui

Si vous êtes en couple, essayez parfois aussi de vous occuper d’un seul enfant, et que chacun de vous puisse avoir des moments uniques avec le petit comme avec l’aîné. C’est important. Emmenez-le prendre un goûter dehors, allez au parc jouer rien qu’avec lui. Montrez-lui et dites-lui que vous prenez du temps rien que pour lui, que vous aimez passer du temps rien qu’avec lui.

7) La fraternité n’est pas une évidence

Vous avez eu 9 mois pour commencer à tomber amoureux de Bébé. Pour votre aîné, devenir grand frère ou grande soeur devient vraiment réel seulement au moment de l’arrivée de Bébé à la maison. Par rapport à ce qu’il imaginait, c’est assez différent. Pour lui ou pour elle, c’était une sorte de poupée qu’il pourrait activer comme un jouet quand il lui plairait.

La réalité est autre. D’une part, Bébé ne sert à rien, au début, de son point de vue de grand. On ne peut pas trop le toucher, il ne sait rien faire à part pleurer.

D’autre part, il faut être patient car « attends », on n’a plus trop le temps de le regarder danser et chanter. Il lui faut être calme et silencieux, car Bébé dort enfin après des heures de pleurs… Quel enfer, pour votre aîné qui déborde d’énergie.

Quand votre ainé, à bout, criera « on n’a qu’à le mettre à la poubelle ! », ce sera normal. De même qu’en tant que parent on peut aussi être excédés, épuisés, avec des idées noires parfois. Seule chose importante : ne pas passer à l’acte et pour ça, il faut parler, en particulier pour rassurer votre aîné.

8) L’amour se multiplie

Quand votre aîné est venu, vous n’avez pas moins aimé le reste de votre famille. Votre belle-mère peut-être, momentanément, car elle avait décidément trop de choses à partager. Mais pour le reste de la famille, ça n’a pas changé, n’est-ce pas ? Voire vous les aimez davantage.

L’amour, c’est un truc qui grandit comme le bonheur. Votre coeur s’est gonflé d’un nouvel amour quand votre aîné est arrivé. Un amour rien que pour lui. Quand le cadet arrive, c’est pareil : votre coeur grandit encore pour aimer autant chacun de vos enfants, sans rien enlever au premier.

Ça vous semble évident ? Parfait, car il va falloir le lui dire et même le lui répéter. Si vous êtes vous-même l’aîné de vos frères et soeurs, vous percevez parfaitement ce que votre premier enfant ressent.

Les choses à éviter :

• Ne pas comparer

Vous limiterez la compétition entre eux. Il n’y a pas une place centrale à prendre. Il y a de la place pour chacun.

• Ne pas creuser le favoritisme

Remerciez vos proches pour les montagnes de cadeaux, remerciez-les de commenter que ce nouveau Bébé est merveilleux, mais profitez-en pour faire des cadeaux surprises à votre aîné, pour récompenser l’aide qu’il vous fournit, par exemple, et ainsi éviter de le frustrer. Félicitez-le devant tout le monde pour vous avoir aidé à choisir la décoration de la chambre peu importe, mais redonnez-lui de la place, en particulier la première année, où tous les adultes se retrouveront gaga devant ce nouveau bébé. D’ailleurs, tant mieux, profitez en pour leur demander un coup de main et vous décharger un moment pour que vous puissiez aller vous promener avec l’aîné.

• Ne pas le faire grandir trop vite.

Vous-même, vous essayez de continuer à cultiver votre âme d’enfant. Ne faites pas prendre à votre aîné trop de responsabilités. Les bêtises rigolotes, c’est maintenant qu’il faut les apprendre.

Amusez-vous ! Plus on est fous plus on rit. Pour le cadet, qui parlera peut-être un peu fort et développera un fort caractère, on vous explique tout dans un prochain article.