Post accouchement : ce qu’on ne dit pas !

post-accouchement

Bravo ! Vous venez d’accomplir une performance digne d’une sportive de haut niveau. Qu’elles prennent d’ordinaire hyper soin de leur condition physique ou non, toutes les femmes réussissent cette épreuve bien sportive de l’accouchement. Soulignons que oui, ça demande du souffle et même sacrément. Alors bravo, vraiment.

Néanmoins, si vous y avez été un peu préparées, l’enseignement de ce qui se profile post accouchement (les suites de grossesse ou les suites de couches) est moins développé, que ce soit par les professionnels ou même vos proches.

Veulent-ils garder secrètes et magiques les étapes qui arrivent après ? 

Chez Little Big Change, on pense qu’il est plus confortable de connaître la suite pour mieux l’appréhender. Même si, on le sait, vous êtes brillant.e.s et savez improviser en toute circonstance !

Les 8 choses que même votre meilleure amie, ayant déjà accouché d’un enfant, ne vous a probablement pas dit

1- Post accouchement : le « baby blues » 

Oui, c’est connu. On se dit même confiante qu’on passera sûrement à travers car, vraiment, on est du genre optimiste.

Vous vous poserez quand même 1000 questions après l’accouchement. Et après des heures d’effort, suivies de plusieurs nuits blanches, on a du mal à répondre à une question aussi simple que « de quelle couleur sont les haricots verts? » 

Après plusieurs heures passées à calmer Bébé – parce qu’aujourd’hui, lui aussi est fatigué – vous vous demanderez même peut-être si finalement vous allez vraiment savoir gérer ? Vous ferez peut-être même des cauchemars avec Bébé en grand méchant terrifiant. Vous vous demanderez si, finalement, c’était le bon moment pour avoir un bébé… on en passe et des meilleurs. 

Pas d’inquiétude, c’est normal ! Vous êtes tout simplement dans une situation nouvelle et désirez le meilleur, pour Bébé comme pour vous. Alors, comme c’est important pour vous, vous vous posez des tas de questions et vous remettez un peu tout en cause, à commencer par vous-mêmes, votre foyer, etc. Vous allez assurer, on en est sûrs.

2- Les plus grandes engueulades en couple, c’est maintenant

Avec en tête vos 100 questions de logistique bébé (lait, couches, vêtement, recherche d’un mode garde,…), vos 20 RDV médicaux, vos questionnements sur vous-même et sur le fait que vous espérez redevenir un jour pimpante …

Oui, vous allez craquer. Votre conjoint chéri aussi. 

Si vous montez dans les tours pour une facture qui n’a pas été rangée à sa place, vous êtes normaux ! Une fois qu’on sait qu’on va s’engueuler car on est sous pression et fatigués, eh bien on stoppe tout de suite et on en rigole ensemble. Il est important, donc, de lire cet article en couple évidemment. 

3- Je n’arrive pas à marcher

Si Rachida Dati a enfilé ses plus beaux escarpins en sortant de la maternité, nous aussi on pourrait ? Oui bien sûr. 

On préfère quand même vous le dire : on marche avec difficulté et très très lentement, même gavée de tous les anti-douleurs possibles. 

Vous pouvez accomplir la même performance, en revanche – franchement – ça n’a pas d’intérêt, si ce n’est de vous fatiguer davantage. Prenez plutôt soin de vous. Faites-vous aider tant que vous avez du mal à marcher, soit de 4 à 15 jours.

Après l’accouchement, on a mal au dos, parfois au coccyx, aux hanches qui sont toutes raides,… 

4- Les couches pour maman post accouchement

Vous avez consciencieusement acheté ce qu’on vous a demandé sans vraiment regarder le détail. 

Les couches post-grossesse sont un impératif et les culottes adaptées aussi. Car oui ça coule, mais vraiment, à flots et pendant plusieurs jours. Et avec des lochies (des blocs de sang). 

Le summum ? Quand vous avez des contractions pour que l’utérus expulse tout ça et devienne tout propre, tout neuf. 

Alors, demandez, quand vous êtes à la maternité, qu’on vous décrive avec précision les conséquences et l’utilité de ces énormes couches, lesquelles se voient dans un skinny pendant 15 jours. Ça tombe bien vous allez remettre vos vêtements de grossesse encore plusieurs semaines, il n’y paraitra rien donc.

La bonne nouvelle pour votre coccyx, c’est qu’il a un petit renfort avec cette couche. 

5- Je veux pas aller aux toilettes

Soyons clairs : vous ne sortirez pas de la maternité sans avoir montré que vous avez fait le nécessaire aux toilettes. 

Vous aurez probablement toutes les réticences à aller aux toilettes, entre l’ouverture agrandie, les éventuelles reprises au fil et les hémorroïdes, … Bref, vous préféreriez léguer à la médecine le bas de votre corps plutôt  que demander un service supplémentaire à votre bassin.

Un conseil : allez-y franchement sur l’Hépar. Ça ira, promis, c’est impressionnant mais ce n’est pas le plus dur. Allez-y cool et doucement, encore une étape que vous allez valider et vous serez ainsi rassurée sur le fait que tout fonctionne parfaitement. Et surtout la promesse, après avoir été aux toilettes, de pouvoir enfin sortir de la maternité pour être au calme chez vous ! 

6- Post accouchement : vous n’existez plus, ou du moins, presque plus

Bébé prend le premier rôle. Certains proches s’inquiéteront rapidement de comment vous allez pour mieux se concentrer sur la nouvelle star : votre bébé. 

post-accouchement

On ne vous laissera plus (ou en tous cas pas autant que lorsque vous aviez un gros ventre) la place dans le bus. 

Etonnamment, c’est comme si une part de votre magie passait de votre ventre à Bébé, vous laissant sur le côté. 

7- Beaucoup de fatigue

Certains (beaucoup), pétris de bonnes intentions bien sûr, vous donneront tous leurs conseils en matière d’éducation et de remise en forme. Parfois de manière excessivement péremptoire : « il faut faire comme ça ». Vous avez aussi un avis sur le sujet, vous êtes pleine de bon sens. Votre cerveau n’a pas été expulsé pendant l’accouchement.

Alors, plutôt que de les écouter dire comment faire, préférez leur demander de l’aide, à votre convenance, quand vous en ressentez le besoin. 

Dites-leur clairement : « merci pour tes conseils, là j’ai plutôt besoin d’aide pour faire, au choix : des courses, le ménage, des lessives, ou t’occuper de Bébé le temps que je dorme ou que j’aille faire un massage. »

Ça aura le mérite d’être clair ! 

8- Vos cheveux 

Avec la chute d’hormones, en plus des sentiments qui sont chamboulés, vous allez perdre des cheveux. Le seul truc, c’est que ça tombe pas exactement juste après l’accouchement, mais un peu plus tard. 

Donc oui, vous serez obligées d’être attentives à vos cheveux en retournant bosser, car ils tomberont peut-être à ce moment-là. Pourquoi pas en profiter pour essayer des coupes et coiffures que vous n’auriez pas envisagées avant. 

Votre nouvelle vie va être faite de mille joies, découvertes, émerveillements. Ce sera la partie la plus importante bien sûr. Néanmoins, il nous a semblé plus facile de passer cette période des suites de couches en connaissant toutes ces étapes.

Prenez soin de vous, soyez confiants. De notre côté, on a mis des mots rigolos sur toutes nos couches pour vous amuser à chaque change et vous rappeler que toutes les mamans passent par là, même celles qui ne le disent pas. On est fortes et on est ensemble !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site web !