Mon bébé bouge beaucoup au 9ème mois de grossesse, que faire ?

Enceinte de neuf mois, vous voilà désormais dans la dernière ligne droite de votre grossesse. Durant ce dernier trimestre, de nombreuses modifications physiologiques visent à préparer votre corps au jour J. De son côté, bébé est à l’étroit et manifeste son envie de vous rejoindre. Pourquoi bébé bouge-t-il autant en fin de grossesse et comment calmer ses mouvements dans le ventre ? Découvrez toutes nos explications.

Pourquoi bébé bouge beaucoup en fin de grossesse ?

Au début du 9ème mois de grossesse, soit à 37 SA, bébé mesure en moyenne 45 cm et pèse 2,4kg. Durant les dernières semaines de grossesse, le fœtus continue de grossir et prend environ 200g par semaine. Peu à peu, la quantité de liquide amniotique diminue pour laisser plus de place au bébé. Au sein de l’utérus, le tout petit commence à manquer de place et son mécontentement se fait ressentir : il ne cesse de bouger ! Avec sa taille presque équivalente à celle d’un nouveau-né, il n’est pas étonnant que vous remarquiez de plus en plus ses mouvements.

Comment calmer un bébé qui bouge beaucoup dans le ventre ?

Si sentir les coups de pied de son bébé est un moment inoubliable de la grossesse, il arrive parfois que ces mouvements intempestifs provoquent une gêne importante chez la future maman. Ayant atteint sa taille presque définitive avant sa naissance, le fœtus qui ne cesse de gigoter durant le 9ème mois de grossesse, occasionne malgré lui douleurs et inconfort à sa maman. Mais alors comment calmer un bébé qui bouge beaucoup dans le ventre ? S’il n’existe pas de remède miracle, quelques petites astuces peuvent aider à apaiser bébé :

  • Changer de position : parfois, bébé est à l’étroit et est tout simplement mal à l’aise. Si ses mouvements vous réveillent la nuit, essayez de changer de position pour tenter de le calmer. La position allongée sur le côté gauche semble être la plus adaptée ;
  • Marcher, bouger : les femmes enceintes ressentent généralement plus les mouvements de bébé en soirée, lorsqu’elles sont au calme. Cela n’a rien d’étonnant : dans le ventre, le bébé se sent en sécurité et est bercé par les mouvements de sa maman, comme si elle le tenait dans ses bras. Ainsi, lorsque la future maman se repose, bébé s’exprime pleinement à travers des petits coups. Cette hyperactivité du fœtus correspond en réalité à ses phases d’éveil ;
  • Apaiser bébé : pour calmer un bébé, vous pouvez essayer le massage. Massez délicatement à l’endroit où il se manifeste afin de l’encourager à changer de position. Une fois mieux positionné, il s’apaisera peut-être.

Quels signes annoncent un accouchement proche ?

Quelques semaines (ou quelques jours) à peine vous séparent de la rencontre tant attendue avec votre enfant. Durant le dernier mois de la grossesse, le corps se prépare en douceur à l’accouchement et quelques signes annonciateurs peuvent vous mettre la puce à l’oreille :

  • Les contractions : la plupart du temps non douloureuses, les contractions physiologiques (dites de Braxton Hicks) s’intensifient. Elles peuvent également être douloureuses mais elles n’annoncent le travail que si elles sont régulières et rapprochées.
  • Les seins tendus : la poitrine se prépare en vue d’un éventuel allaitement. Du colostrum (un liquide jaune et épais chargé d’anticorps maternels) peut s’écouler du mamelon.
  • La perte du bouchon muqueux : à ce stade de la grossesse, le col commence à ramollir et se dilater. L’expulsion de cette glaire cervicale coagulée qui fermait jusque-là le col de l’utérus de manière hermétique, annonce un accouchement proche mais pas toujours imminent.
  • Les insomnies : très présentes en fin de grossesse, les difficultés à trouver le sommeil s’expliquent par une modification du rythme circadien de la future maman : son cerveau se met déjà en alerte afin qu’elle puisse répondre facilement aux besoins diurnes et nocturnes de bébé, la nature est bien faite !
  • Les douleurs dans le bassin : afin de préparer le passage pour le bébé, les articulations et ligaments du bassin commencent à se relâcher. Des tiraillements désagréables peuvent alors apparaître.
  • La perte des eaux : en cas d’écoulement franc ou de fissure de la poche des eaux, il est impératif de se rendre à la maternité dans un délai de deux heures. Il s’agit d’un signe précurseur d’accouchement imminent.

Votre grossesse touche à sa fin et vous n’avez jamais été aussi proche de tenir votre bébé dans les bras. Si ses mouvements énergiques vous incommodent, ils vous rapprochent chaque jour un peu plus de votre enfant. Pour patienter durant ces derniers instants, reposez-vous le plus possible et n’hésitez pas à contacter votre gynécologue ou votre sage-femme en cas de doute ou de question concernant l’accouchement.