Guide de survie pour partir avec Bébé et revenir détendu

Partir en vacances avec Bébé peut s’apparenter davantage à une mission qu’à un moment de détente.

Pour éviter cet écueil, faire en sorte que les vacances soient bénéfiques ! Que vous n’en retiriez que de délicieux souvenirs, suivez le guide.

1- Choix de la destination

Votre choix de destination pour des vacances sans stress sera proche d’une ville.

Vous en avez marre de la ville et de sa pollution, nous le comprenons parfaitement. Mais évitez d’opter pour une cabane dans les montagnes lointaines et isolées du Kilimandjaro.

Car si Bébé est subitement pris d’une colique et ruine votre stock de couches, si vous oubliez – comme nous à chaque voyage – un élément important du nécessaire de Bébé, ou que vous avez tout simplement besoin de consulter un médecin, être proche d’une ville est un sacré avantage lors des vacances. Vous éviterez ainsi de perdre une précieuse journée de vos congés pour de la pure logistique. Votre cœur aussi vous remerciera de le préserver de toute source de stress inutile durant vos vacances. Idem pour votre cerveau ! 

Nous vous savons courageux, malins et parés à toute épreuve : vous êtes un parent Little Big Change. Néanmoins, n’oubliez pas de choisir une destination dont l’environnement se révélera supportable par Bébé.

C’est à dire pas trop haut en altitude s’il est jeune, par exemple. Il est en effet déconseillé d’aller au-delà de 1500 mètres avant le premier anniversaire de Bébé. Ses poumons étant encore en développement, il aura du mal à respirer si vous vous aventurez sur le pic du Mont-Blanc, mauvaise idée pour des vacances avec Bébé.

De la même façon, si le soleil des tropiques sonne comme un hypnotisant appel, réservez cette idée pour la période à laquelle ces contrées connaîtront leur saison fraîche (25°) plutôt que quand le soleil y tape à 45° au plus bas de la journée.

Un environnement doux pour Bébé vous évitera bien des inquiétudes et autant de galères. Bébé s’appropriera facilement son nouvel environnement et le séjour se révélera beaucoup plus agréable pour tout le monde.

 

2- Choix de lhébergement 

Camping, hôtel, gîte… Quelle que soit l’option retenue, quelques essentiels sont à connaître pour s’assurer de paisibles vacances.

Si vous avez suivi notre premier conseil, vous êtes à proximité d’une ville, vous pourrez donc facilement vous ravitailler s’il vous manque un quelconque accessoire ou produit spécifique pour Bébé.

Quand vous réservez votre logement : demandez-vous où dormira Bébé.

Est-ce qu’il aura son lit parapluie ? Allez-vous en réservez un avant de partir (ce serait dommage qu’il n’y ait plus de lit Bébé en arrivant) ? Bébé dormira t’il avec vous dans le même lit, ou dans sa turbulente sur un matelas d’appoint que vous aurez pensé à prévoir ? etc.

Anticipez, visualisez vos options, vous éviterez ainsi les « oh, je pensais qu’ils pourraient nous prêter un lit parapluie », ou encore « c’est hors de prix, 25€ par jour pour un lit bébé qui a déjà servi à toute la planète vu sa couleur ».

Avoir un point d’eau à soi et son rouleau de papier absorbant 

Pour vous laver les mains, les biberons, la petite cuillère de Bébé, lui faire une rapide toilette, le papier absorbant n’est vraiment pas une coquetterie. Il vous permettra de faire sécher les ustensiles de Bébé sans utiliser votre serviette de piscine qui a traîné un peu partout.

Pour revenir détendus, voire « presque reposés », révisez votre stratégie avec notre guide « Partir en vacances avec Bébé » . Vous y trouverez un bon panorama de toutes les options pour vous faire un peu aider en trouvant des bras supplémentaires pour garder Bébé.

3- Relativiser et fixer les attentes avant de partir en vacances

Les premières vacances en couple, vous connaissez, vous avez testé. On se confie davantage, on passe plus de temps ensemble et certains sujets sont donc discutés plus en profondeur que lorsqu’on est dans son train-train quotidien. Par ailleurs, il y a aussi le mood vacances qui change les habitudes et les attentes de chacun. Les vacances se révèlent parfois être un déclencheur pour se prendre la tête. Alors pour éloigner toute source de dispute, un remède : fixer et partager vos attentes à chacun avant de partir.

Crapahuter tous les jours, toute la journée, pour découvrir de fond en comble une nouvelle région, oui, si c’est le souhait partagé par chaque membre de la famille. Mais soyez prêts à réviser votre feuille de route si Bébé ne suit pas à 100%.

les records mondiaux des bébés

Se reposer, oui, c’est possible même avec Bébé. Cela suppose d’intégrer des siestes pour tout le monde. Vous le savez, ce n’est pas Bébé qui s’adapte à vous pour vous offrir des grasses matinées dignes d’un étudiant en première année. C’est bien vous, parents, qui vous adaptez à ses heures de sommeil. Envisagez de ne pas veiller tous les soirs jusqu’à 2 heures du matin pour refaire le monde, ou rattraper toutes les lectures que vous n’avez pas réussi à faire rentrer dans le planning fou de cette année. Aussi, ne tournez pas le dos à une bonne sieste quand l’occasion s’en présente.

Se faire la promesse qu’on va s’écouter, aussi, est primordial. Quand on part en vacances, on s’imagine souriants, comme les personnes dans les pubs pour « Vacances de rêve ». Seulement, la plupart du temps, vous arrivez en vacances exténué par votre job et votre vie de parent. Essayez de vous écouter pour identifier comment retrouver un rythme plus calme, mais n’oubliez pas d’écouter aussi votre famille. Votre conjoint.e est tout aussi épuisé.e et rêve tout autant de vacances de rêve que vous. Faites le pacte de ne pas hausser le ton pendant les vacances, de vous écouter et d’être attentifs aussi à Bébé. Voilà, vous êtes une famille qu’on peut ériger en exemple de sérénité. C’est bien simple : rien qu’en vous regardant on se sent reposé comme après 8 jours de vacances. 😊

4- Dernier conseil : faites durer les vacances

À la fin des vacances, reprenez doucement. Si c’est possible, offrez-vous une journée off la semaine où vous reprenez la route des écoliers. Ainsi, pendant que Bébé sera gardé à la crèche ou chez la nounou, vous aurez une journée rien que pour vous. Flânez, sortez, peu importe ! Mais bien sûr n’allez surtout pas en profiter pour enchaîner les machines pour apurer tout le linge sale accumulé pendant les vacances. Cette journée, c’est la vôtre, celle que vous vous dédiez à vous-même pour vous féliciter d’être devenu parent et d’avoir offert à votre famille ces super vacances.

Rapportez quelques souvenirs de vos vacances, qui vous permettront de les prolonger un peu. Une boîte de biscuits, une bonne bouteille, une conserve de spécialités de votre destination… peu importe. Prolongez le goût des vacances, même après votre retour.

Nous vous souhaitons de merveilleuses vacances. Amusez-vous, soyez attentifs à chaque membre de votre tribu, créez de nouveaux souvenirs, soyez fiers de vous.  Vous mettez tout en œuvre pour être de fantastiques parents.