Faire un deuxième enfant ?

enfants_parents

Ça y est le premier bébé arrivé depuis quelques temps déjà, vous commencez à rependre votre souffle. Satisfaits de ce nouvel équilibre en famille, sans que vous l’ayez véritablement planifié, vous vous surprenez à envisager de continuer sur votre lancée. On ne peut que vous encourager et vous souhaiter plein de bonheur.

Que vous ayez décidé d’avoir un deuxième enfant ou plus, on vous explique néanmoins ce qui va changer. Ce n’est pas pour vous décourager, bien sûr, mais au contraire pour vous permettre de passer les premiers mois ou les premières années à deux enfants ou plus avec panache.

1. Est-ce quil y a un moment idéal pour faire un deuxième enfant ?

Non. Voilà en tout cas notre sentiment, issu de nos expériences et ressentis propres, ainsi que de l’observation des profils variés de notre communauté. Nous nous mettons en couple de plus en plus tard, ce qui diminue du même coup nos chances de faire un enfant en un claquement de doigts. Si vous trouvez une baguette magique, dites-nous 😉 Plus sérieusement, si vous avez envie d’agrandir votre famille, faites-le sans attendre que ça devienne naturellement plus complexe.

Si vraiment vous pensez pouvoir influer sur la date à laquelle vous tomberiez enceinte de votre 2ème enfant, disons qu’à partir des 18 mois de l’aîné, ce serait idéal.

Entre nous :

  • il y a ceux qui font un deuxième car ils n’ont pas résisté aux câlins avant le retour de couches
  • et il y a les autres, qui attendent de stabiliser la situation avec le premier pour se sentir un peu plus en maîtrise avant de rejouer. Ils attendent donc au moins la première année de Bébé numéro un. Vous demanderez simplement sans tarder à votre médecin – si vous le souhaitez – de vous prescrire des tests pour évaluer sereinement la situation côté fertilité.

La situation du couple :

Il y a quand même quelques cas qui mérite une réflexion particulière. Un en particulier, à notre sens : si votre situation de couple est au plus basça arrive très fréquemment après l’arrivée d’un premier bébé – c’est intéressant (impératif) de savoir vraiment où vous souhaitez aller ensemble. Un enfant teste la durabilité d’un couple. Un bébé renforce le couple souvent. Il révèle ses fragilités parfois. Donc si vous avez un doute, éclaircissez donc d’abord vos souhaits communs et individuels, vos projets, les concessions auxquelles vous êtes prêts ensemble….

parents

Tomber plus rapidement enceinte pour le deuxième

Côté rapidité pour la conception du deuxième, cela dépendra de votre âge. Attention, on ne parle pas de l’âge dans l’absolu (de toute façon vous ne vieillissez pas, parents LBC), mais de votre âge côté fertilité. Et ça peut se révéler très différent ! Planifiez un rendez-vous avec votre conjoint chez votre médecin, qui saura vous accompagner et vous rassurer si vous en ressentez le besoin ou si vous avez des questions.

A priori, il n’ y a pas vraiment de raison que la conception soit plus rapide pour le deuxième bébé. En revanche, si vous avez rapidement oublié les changements physiques de votre première grossesse, votre corps lui retrouvera rapidement ses formes arrondies pour construire une nouvelle petite maison dans votre ventre. C’est comme un matelas à mémoire de forme 🙂

Aussi, bonne nouvelle, si vous avez trouvé le travail de l’accouchement terriblement long pour le premier, vous serez agréablement surpris par la rapidité du deuxième. Tenez-vous prêtes 😉

2. Le deuxième enfant peut avoir un caractère plus « dur » que le premier

Vous êtes tranquilles, presque en phase de croisière avec Bébé. Alors, confiants, vous vous dites que le deuxième sera encore plus facile… Pourquoi c’est une erreur que l’on commet tous ?

Avec le premier enfant vous gagnez en technique et rapidité : 

Oui, c’est vrai vous avez appris avec le premier à changer une couche dans des lieux improbables. Mais à moins d’attendre que le premier soit en âge d’être autonome, il va falloir apprendre à jongler avec deux enfants en bas âge. Vous serez donc évidemment plus fatigués avec l’arrivée d’un deuxième que lorsque le premier était le seul enfant de la maison.

On vous sent faiblir ? Non vraiment, c’est super d’avoir des frères et soeurs, c’est très chouette de pouvoir se constituer des souvenirs de jeux partagés. Tenez bon et essayez de réaliser votre souhait d’avoir un second enfant. Promis, c’est plus facile à vivre quand on sait que c’est normal d’être plus épuisés au deuxième qu’au premier. Vous repenserez alors à cet article et retrouverez confiance.

Vous allez avoir un nouveau bébé !

Le deuxième enfant vous fait recommencer presque à zéro : les nuits blanches ou presque,  les difficultés à communiquer et l’incompréhension parfois totale.

Maintenant que vous êtes au courant, vous allez rapidement prendre avec plus de philosophie les crises liées à l’épuisement. Quand vous aurez l’impression d’être à bout, avec l’envie de divorcer, vous saurez que c’est normal et tout à fait passager.

Demandez à vos copains. Ils auront probablement la pudeur de dire qu’ils étaient seulement « très fatigués ». Les stats sont pourtant là, le plus grand nombre de divorces est prononcé entre 5 et 8 ans de mariage. Pas de secret, ça peut tout à fait correspondre aux mois qui suivent l’arrivée d’un petit deuxième.

Si vous souhaitez aller au-delà de deux enfants…

Eh bien, au-delà de deux enfants, c’est vraiment un projet, un choix de vie à part entière. Mais en tout cas, on peut dire qu’avec deux, vous avez passé le diplôme requis pour ce faire. Un diplôme qui permet de valider que vous êtes des parents toute épreuve. Vous savez gérer le niveau sonore élevé, vous savez gérer les acrobaties simultanées des enfants pendant la préparation du repas…

Et on se concentre encore plus sur l’essentiel.

Côté organisation, on a parfois des allures de général militaire mais tout ce petit monde réussit à suivre avec gaîté les parents. Alors, franchement si vous êtes motivés pour avoir une joyeuse famille nombreuse, go ! Bon les yaourts sont vendus par quatre, il faudra prévoir large, au risque de devoir tirer à la courte paille régulièrement. 😉

3. La réatribution des places

L’amour fusionnel créé à trois va être chamboulé pour être partagé à 4. Bien sûr, vous expliquerez les notions de partage à vos enfants. Mais cela va bien au-delà quand vous passez de 3 à 4.

maman_deux_enfants

En tant que parent vous allez naturellement vous interroger sur la place que vous allez pouvoir donner à ce nouvel enfant, le second, sans négliger pour autant votre ainé :

  • Comment lui offrir des moments uniques comme pour le premier ?

Ce sera possible, parfois, quand le premier est gardé par exemple. Mais il est évident que ce sera différent, car votre aîné a été accoutumé à prendre toute la place ses premières années. Justement il va falloir préserver sa place tout en l’adaptant.

  • Quelle nouvelle place pour votre aîné ? Votre aîné devra, par la force des choses, vous partagez. Vous veillerez à l’associer quand c’est possible. Aussi, une chouette idée serait de programmer parfois des sorties avec lui seul. De son côté, votre ainé acceptera plus naturellement sa nouvelle place s’il est rassuré sur le fait de pouvoir vous avoir encore, de temps à autres, pour lui tout seul.

Surtout, n’en faites pas des caisses sur le fait que c’est chouette d’être le grand frère ou la grande soeur. Il est ravi d’avoir un frère ou une soeur, ne le responsabilisez pas à outrance sans qu’il l’ait demandé. Votre aîné est d’abord un enfant.

On vous souhaite plein de bonheur et de de rires !