Envie de divorcer : enfant, épuisement, déstabilisation du couple

parents, divorce

La vie de parent n’est certainement pas un long fleuve tranquille. En ce moment même, vous avez peut-être dans votre entourage – copains ou famille – des couples qui divorcent ou se séparent.

Sans vous convaincre qu’il faut rester ensemble que coûte que coûte. On vous liste quelques étapes de la vie de couple qui demandent un peu de résilience. Après, à vous de juger. Les gens ont le droit de changer d’aspirations ou de sentiments. Et surtout les étapes de la vie sont imprévisibles !

Avant de devenir parent

À partir du moment où vous décidez de vous lancer dans les tentatives de conception, voire même un peu avant, votre tendre partenaire et vous commencez à vous projeter dans l’avenir. Vous imaginez des moments difficiles, par exemple comment vous réagiriez si votre enfant portait un handicap. Mais aussi et surtout vous vous projetez sur des moments heureux : serez-vous plutôt parent-poule ou non, réutiliserez-vous des préceptes d’éducation que vous avez apprécié quand vous étiez enfant, cuisinerez-vous tout maison…

Avant même de devenir parent, il se peut qu’en cours de route vos idéaux respectifs ne se rencontrent pas exactement. Alors, on vous laisse imaginer avec la fatigue de la grossesse et la montée des hormones. Voilà, un terrain parfait pour s’écharper sur des sujets aussi passionnants que « on se lèvera bien à tour de rôle la nuit ? » .

Si vous êtes toujours en phase d’essai pour avoir un bébé et que ça se prolonge, il y a fort à parier que l’implication de chacun soit regardée de près. Car oui, c’est tout simplement épuisant de passer son temps à courir rencontrer des médecins pour faire des tests et recevoir des piqûres. Là aussi, c’est une occasion de réfléchir ensemble pour mieux s’ajuster et apprendre à faire équipe, en particulier quand le moral en a pris un coup et que la fatigue est à son max.

 

Bébé arrive

Embrouilles, tensions - parentsEpuisement avec l’arrivée de bébé

Vous y voilà. Bébé est arrivé. Après 1 mois, ayant dormi en cumulé moins de 7 nuits normales, vous vous sentez à bout tous les deux.

D’ailleurs, hier, l’un de vous est devenu tout rouge car personne (l’autre, donc) n’a pensé à payer la facture qui traîne depuis 2 mois dans l’entrée. Et là, vous êtes tous les deux montés sur vos grands chevaux à coup de « Non mais c’est pas possible, tu ne te rends pas compte de tout ce que je fais déjà ».

Oui, quand Bébé n’a que quelques semaines, la fatigue pèse sur votre couple. Les questions viennent en pagaille. De la simple question « Dois-je refaire un biberon si Bébé a fini goulûment le sien » à « Serai-je toujours esclave de mon bébé ? ».

Remise en question et pics de disputes

Attendez qu’il ait 3 mois. Vous serez plus fatigués encore et les motifs de remises en question se feront plus nombreux aussi.

En effet, vous pensiez être d’accord sur la manière de le nourrir, de le faire dormir, de le faire garder… seulement face à Bébé ce n’est pas exactement comme dans le manuel. Le manuel ne décrit pas le flot d’émotions, il ne décrit pas un épuisement aussi intense que le vôtre. Alors oui, vous étiez en accord avec l’idée de le faire dormir dans son lit et de préserver votre vie de couple. Seulement là, maintenant, vous avez juste besoin de dormir. Donc, vous recouchez Bébé avec vous, car peu importe où Bébé dort, vous voulez dormir aussi. Ne serait-ce que 4 heures.

En passant de la théorie à la pratique avec la venue de Bébé, vous allez devoir réviser les sujets d’éducation ensemble. De plus, il va falloir apprendre à déculpabiliser en tant que parent : n’hésitez pas à vous accorder du temps pour relâcher la pression.

De plus, maintenant vous savez qu’il y a des pics dans les disputes de couple en fonction de l’âge de l’enfant et de votre épuisement physique et moral. Il est important de savoir que ça concerne tous les couples de jeunes parents, plus ou moins fort. Informé, ça devient plus facile de prendre du recul.

La vraie question devient, en tant que nouveau parent : est-ce que j’aurai réagi ainsi si j’avais été moins fatigué ?

Les pics à retenir pour contrôler les disputes de couple : C’est assez facile. Retenez que chaque cap des « 3 » est difficile à passer : 3 semaines, 3 mois, 3 ans.

 

Et quand Bébé atteint 3 ans alors ?

Bébé est propre, rentre à l’école, commence à jouer de manière autonome. Pourtant, c’est comme si vous étiez plus distants, avec votre conjoint.

Vous n’avez pas vraiment eu de temps pour vous et malgré cette phase plus apaisée, Bébé demande encore pas mal d’attention.

De plus, en ayant été concentrés sur Bébé durant les 3 premières années, votre couple en a pâti. Finalement, aux 3 ans de Bébé, il se peut que vous retrouviez un peu de votre vie de célibataires, tout en ayant un conjoint et un enfant. Par exemple : vous vous couchez seul car l’autre endort Bébé ou prend le temps de faire une activité pour lui. Pensez à recréer des moments ensemble. À vos agendas : chaque semaine, organisez un moment rien que pour vous deux.

 

On garde la foi on fait un 2eme bébé ?

Quand Bébé approche de ses 3 ans, il est courant que les couples envisagent d’avoir un 2e enfant. Le 2e bébé est encore plus difficile à absorber pour le couple. L’épuisement est plus intense. Vous êtes plus vieux, vous avez déjà plusieurs années de retard de sommeil, et Bébé n°1 a encore besoin de vous.

Si certains points sur l’éducation n’ont pas été complètement réglés, vous risquez le clash. En revanche, si vous vous êtes synchronisés, veillez simplement à garder en tête que c’est normal d’en avoir marre, que c’est normal d’avoir peur et de s’interroger car nos proches divorcent en ce moment. Souvenez-vous aussi qu’il y a les mêmes phases d’interrogation et d’épuisement (3 semaines, 3 mois, 3 ans) que pour le premier enfant.

Si malgré tout vous vous rendez compte que vous avez fait le tour et que vous sentez que vous n’êtes plus vraiment alignés, alors il faut peut-être continuer autrement et se séparer, même si le divorce n’est pas un sujet évident.

 

Y a t-il un bon moment pour divorcer ?

divorcer, déstabilisation au sein du coupleCelui où vous avez pris le temps d’y réfléchir ET en tenant compte des émotions de votre enfant. Avant 2 ans, il comprendra qu’il y a un changement mais ne sera pas en mesure de comprendre la notion de divorce. Ce n’est qu’à partir de 6 ans que l’enfant perçoit la notion de couple et donc de séparation. Dans tous les cas, il est important d’être transparent avec son enfant sur le fait que vous ne vivrez plus ensemble mais bien dans deux maisons distinctes. Il est en plein apprentissage : il serait perturbant de lui apprendre que ses parents sont les rois du mensonge.

Le divorce vous demandera une bonne année si l’entente reste cordiale. Quelle que soit votre réflexion, on vous souhaite de ne pas culpabiliser.

En espérant que cet article vous aura donné quelques idées pour y voir plus clair, avec un peu plus de hauteur et de sérénité. Peu importe les étapes, si difficiles soient-elles, on vous envoie plein de confiance pour toujours garder votre objectif de vie : être heureux, que ce soit chacun de votre côté ou à deux.