Échographies de grossesse : tout savoir pour mieux se préparer

echographie grossesse

Dès le début de la grossesse, c’est un véritable calendrier qui se met en place pour pouvoir organiser l’ensemble des examens obligatoires au cours de ces neuf prochains mois. En plus des traditionnels bilans sanguins et urinaires, l’échographie s’impose comme un outil indispensable pour s’assurer du bon déroulement de la grossesse et du bon développement du bébé. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet !

Quand prendre le premier RDV de grossesse ?

 

Dès la confirmation de la grossesse par un bilan sanguin révélant un taux de Béta HCG positif (hormone de grossesse), il est possible de prendre un premier rendez-vous avec un gynécologue ou votre médecin traitant. À cette occasion, le médecin vous prescrira des ordonnances pour effectuer votre première échographie de grossesse, mais aussi pour vos premiers bilans sanguins et urinaires que vous réaliserez en laboratoire. Cette première consultation de suivi sera également l’occasion de faire un point sur votre état de santé, vos antécédents et d’adapter si besoin la surveillance au cours des neuf prochains mois.

Quand faire les échographies de grossesse ?

 

Lorsqu’une grossesse se déroule tout à fait normalement, seules trois échographies de contrôle sont recommandées et entièrement prises en charge par la Sécurité sociale. Toutefois, certains gynécologues équipés d’un échographe au sein de leur cabinet peuvent en réaliser une à chaque rendez-vous mensuel.

La première échographie de grossesse : celle du premier trimestre

C’est lors de la toute première échographie de grossesse que le gynécologue (ou le radiologue) va pouvoir dater précisément la grossesse : il évalue la date à laquelle vous êtes tombée enceinte et peut ainsi calculer la date présumée d’accouchement. Cet examen s’effectue généralement entre la 11e et la 13e semaine d’aménorrhée (SA = semaines écoulées depuis le début des dernières menstruations), soit environ trois mois de grossesse révolus. D’une durée de trente minutes, cette échographie permet de visualiser le nombre d’embryons (et de détecter des grossesses multiples !), d’écouter le rythme cardiaque permettant d’attester de la vitalité fœtale ainsi que d’examiner les organes du bébé.

Elle peut s’effectuer par voie abdominale (la sonde est posée sur le ventre) ou par voie endo-vaginale (à l’intérieur du vagin) : cette deuxième option est privilégiée lorsque le médecin réalisant l’échographie ne dispose pas d’une visibilité suffisante pour pouvoir effectuer l’examen correctement.

Au cours de l’examen, le médecin devra prendre deux mesures extrêmement importantes :

  • la clarté nucale : l’épaisseur de la nuque du fœtus doit être normalement inférieure à 3mm. Lorsqu’elle est égale ou supérieure à ce chiffre, elle peut potentiellement annoncer une anomalie chromosomique chez le bébé. Seule une amniosynthèse pourra confirmer ce diagnostic.
  • La longueur cranio-caudale : la distance entre le haut du crâne et le bas des fesses permet de dater avec précision le début de la grossesse, à plus ou moins quatre jours. Le gynécologue s’appuie sur des données moyennes.

L’échographie du deuxième trimestre

Également appelée échographie morphologique, l’écho du deuxième trimestre vise, comme son nom l’indique, à détecter d’éventuelles malformations chez le fœtus. Elle s’effectue normalement entre la 22e et la 24e semaine d’aménorrhée, soit environ cinq mois de grossesse. Cet examen permet de surveiller la courbe de croissance du bébé en se basant sur des mesures de référence, d’examiner minutieusement l’ensemble des organes du fœtus ainsi que sa tête et sa colonne vertébrale. Cette deuxième échographie est généralement très attendue par les futurs parents, car elle permet de connaître le sexe de bébé : si vous souhaitez en avoir la surprise à l’accouchement, il vous suffira de le préciser au médecin avant de commencer l’examen.

Durant l’examen, le radiologue relève quelques mesures clés :

  • les os du nez
  • le cerveau
  • le diamètre de la tête
  • les ventricules latéraux

La dernière échographie de grossesse au 3e trimestre

Cette dernière échographie réalisée durant la grossesse veille à s’assurer du bien-être du fœtus. Elle est effectuée entre la 31e et la 33e semaine d’aménorrhée, soit à 7 mois de grossesse. Il s’agit probablement de la dernière fois que vous verrez bébé en images !

Au cours de l’examen, le gynécologue passe de nouveau en revue l’ensemble des organes et les membres du fœtus. Il mesure le bébé afin de s’assurer de sa bonne croissance et éventuellement de détecter un retard de croissance fœtal in utero. Le rythme cardiaque est écouté et la place du placenta relevé en vue de l’accouchement.

Durant cette écho du troisième trimestre, de nouvelles mesures sont effectuées :

  • le périmètre abdominal ;
  • la taille du fémur ;
  • le périmètre céphalique.

L’ensemble de ses mesures va permettre au médecin d’évaluer la taille et le poids du bébé à terme.

Quand l’embryon est-il visible à l’échographie ?

 

Certains médecins n’attendent pas l’échographie du premier trimestre et réalisent dès le premier mois de grossesse une échographie dite de datation. L’embryon est visible à l’échographie dès la cinquième semaine de grossesse, soit 7 semaines d’aménorrhée. À ce stade, il est possible de voir un (ou plusieurs !) sac gestationnel. À l’intérieur de ce sac, le gynécologue cherchera un embryon. C’est d’ailleurs à ce moment que l’on peut voir si plusieurs embryons sont présents. Le radiologue pourra aussi détecter une activité cardiaque chez l’embryon, signe de sa vitalité.

Comment se passe une échographie de grossesse ?

 

Les échographies de grossesse s’effectuent en cabinet de radiologie ou au sein même du cabinet de votre gynécologue. Dans la pénombre, le médecin prépare l’appareil (échographe) pendant que vous vous installez sur la table d’examen. Une fois vos vêtements relevés, le radiologue applique du gel d’échographie sur votre ventre afin de faciliter le glissement de la sonde. La sonde permet de retranscrire l’image sur un écran que vous et le praticien pourrez regarder. Au fur et à mesure de l’examen, généralement d’une durée d’une demi-heure, le médecin vous fait part de ses relevés et différentes observations. Lorsque la visibilité du fœtus est mauvaise par voie vaginale, le gynécologue peut utiliser la voie endo-vaginale. Une fois l’examen terminé, vous repartez avec quelques clichés de votre bébé ainsi que les mesures relevées. Ces documents devront être conservés à l’intérieur de votre dossier durant toute la grossesse et jusqu’à l’accouchement.

Plus qu’un examen médical important, les échographies réalisées tout au long de la grossesse vous permettent également de rencontrer votre bébé avant l’accouchement : un moment magique que vous n’êtes pas près d’oublier !