Échographie 12 SA (10 semaines de grossesse) : les enjeux

Enceinte de deux mois, vous voilà arrivée au moment tant attendu de la première échographie de grossesse. Au-delà de l’émotion de voir bébé en images pour la première fois, cet examen permet également de détecter d’éventuelles anomalies. Pour tout savoir sur l’échographie à 12 SA et sur comment se porte votre petit à ce stade, suivez-nous, c’est par ici !

Où se situe bébé à 12 semaines d’aménorrhée ?

À 12 semaines d’aménorrhée (SA = semaines écoulées depuis le premier jour des dernières menstruations), soit 10 semaines de grossesse, votre bébé évolue à une vitesse fulgurante. Il mesure environ 7,5 cm, pour un poids moyen de 20 grammes. Son cœur bat très vite, à une vitesse de 160 à 170 pulsations par minute !

Si vous ne pouvez pas encore percevoir les mouvements de votre bébé, sachez qu’il est déjà très actif ! Dans le liquide amniotique, il alterne les phases de repos avec les phases d’éveil. Il fait des pirouettes, se met en boule, redresse la tête et tend ses membres : avec un peu de chance, vous pourrez l’observer au cours de votre première échographie.

À 10 semaines de grossesse, son apparence physique se peaufine. Sur son visage, on devine déjà ses paupières, son nez, sa bouche et ses oreilles.

Son système nerveux ne cesse de se développer : les neuroblastes (cellules nerveuses qui deviendront des neurones) se multiplient. Son foie est encore très gros, proportionnellement au reste de son corps : il est chargé de fabriquer des cellules sanguines, car la moelle osseuse ne sera opérationnelle qu’en fin de grossesse. Les intestins commencent à se former et intègrent peu à peu la paroi abdominale, ce qui permet de libérer le cordon ombilical. Dans peu de temps, ce dernier sera composé uniquement de deux artères et d’une veine. Dans le pancréas, les cellules chargées de sécréter l’insuline commencent à se développer.

 

Comment se déroule l’échographie à 12 SA ?

L’échographie réalisée à 12 SA est aussi attendue que redoutée par les futures mamans. Pour appréhender sereinement l’examen, nous vous expliquons en détail ce qui vous attend le jour J.

Pourquoi réaliser cet examen ?

Entre 11 et 13 semaines d’aménorrhée, soit entre la 9e et la 11e semaine de grossesse, le moment est venu pour la future maman de passer un examen médical très important : l’échographie du premier trimestre. Cette échographie permet de s’assurer du bon développement du fœtus, ainsi que du bon déroulement de la grossesse en général.

Au cours de cet examen, le médecin devra prendre deux mesures extrêmement importantes :

  • La clarté nucale : l’épaisseur de la nuque du fœtus doit impérativement être inférieure à 3 mm. Si elle est égale ou supérieure à ce chiffre, elle peut être synonyme d’anomalie chromosomique chez le bébé. Dans ce cas, seule une amniocentèse pourra confirmer le diagnostic.
  • La longueur crânio-caudale : la distance entre le haut du crâne et le bas des fesses permet de dater avec précision le début de la grossesse, à plus ou moins quatre jours. La date de début de grossesse permettra de calculer la date du terme. Le gynécologue s’appuie sur des données moyennes.

Où passer ma première échographie de grossesse ?

Vous pourrez passer votre première écographie chez votre sagez-femme ou gynécologue, s’il dispose d’un écographe (appareil muni d’un écran permettant de réaliser les échographies). S’ils n’en ont pas ou si vous êtes suivie par votre médecin traitant, alors vous pourrez passer votre échographie en cabinet de radiologie. Dans ce cas, votre médecin devra vous délivrer une ordonnance.

L’examen en pratique

L’échographie peut s’effectuer de deux façons différentes. La première, par voie abdominale (la sonde est posée sur le ventre) et la seconde, par voie endo-vaginale (à l’intérieur du vagin). Le médecin en charge de l’échographie privilégie cette deuxième option lorsqu’il ne dispose pas d’une visibilité suffisante. La sonde étant au plus près de bébé, elle permet de le voir plus facilement.

L’examen est réalisé dans la pénombre et dure environ 30 minutes. Si la plupart des gynécologues ont l’habitude de communiquer chaque étape de l’examen avec les futurs parents, il arrive que certains médecins ne soient pas très loquaces. Pas d’inquiétude, le silence du médecin n’est pas toujours mauvais signe. Sachez que vous pouvez évidemment lui poser toutes les questions qui vous tracassent.

Enfin, vous repartirez de l’échographie avec un compte rendu de l’examen et quelques images de bébé à conserver précieusement !

 

Échographie du 1er trimestre : peut-on connaître le sexe de bébé ?

La majorité des futurs parents ne connaissent avec exactitude le sexe de leur enfant que lors de l’échographie du deuxième trimestre, soit vers 22 semaines d’aménorrhée (ou environ 5 mois de grossesse).

Les gynécologues arrivent désormais souvent à se prononcer sur le sexe de bébé au cours de l’échographie des 12 SA. Si, parfois, une image peut être très parlante et ne laisse pas de place au doute, il arrive que les médecins ne puissent pas apporter de certitude. Dans ce cas, ils précisent aux parents que le sexe devra être confirmé plus tard durant la grossesse, grâce à une nouvelle échographie.

Si on vous a annoncé une petite fille ou un petit garçon, mieux vaut attendre le mois suivant avant de faire des achats genrés !

Échographie à 12 SA = écho de datation ?

Il est fréquent d’entendre parler « d’échographie de datation » au premier trimestre, pourtant, c’est une erreur ! L’échographie réalisée vers 12 semaines d’aménorrhée est la première obligatoire. Il existe une écographie vers 7 semaines d’aménorrhée : c’est l’échographie de datation. L’objectif de cet examen précoce est, comme son nom l’indique, de dater la grossesse. C’est également à ce moment-là que le gynécologue peut observer plusieurs embryons, dans le cas d’une grossesse multiple. Cette écographie n’est pas obligatoire. On la prescrit plutôt aux femmes ayant des cycles menstruels irréguliers.

L’échographie à 12 SA ? Un moment que vous n’êtes pas près d’oublier ! En plus d’être rassurée, il s’agit de la toute première rencontre (en images) avec votre bébé. Si cela n’est pas déjà fait, n’oubliez pas de prendre dès maintenant vos rendez-vous mensuels de suivi de grossesse.