Choisir des couches écologiques, quoi de plus naturel ?

L’usage de couches respectueuses de l’environnement est une volonté forte que l’on ressent chez de nombreux parents. L’utilisation de matières saines, dans le cadre de chaînes de production ménageant la planète, constitue un critère majeur dans le choix des consommateurs. Le marché des couches jetables ne fait pas exception. Aujourd’hui, les marques se doivent de présenter des couches bébé respectant l’écologie sous toutes ses formes. A chaque étape du cycle de vie d’une couche ou couche-culotte jetable, des efforts peuvent être réalisés pour préserver l’avenir de la planète. A votre avis, une couche écologique, qu’est-ce que c’est finalement ?

Little Big Change vous présente sa propre définition.

Une couche écologique, c’est quoi exactement ?

La couche écologique associe des matières premières de qualité et des circuits de production respectueux de l’environnement. Plus globalement, on s’inscrit dans une démarche éco-responsable à tous les stades du cycle de vie du produit. Chez Little Big Change, réduire l’impact environnemental de la fabrication de nos couches est un objectif majeur, depuis cela depuis bien longtemps. La peau de bébé mérite des produits sains, sans substances dangereuse pour son développement, mais aussi pour notre écosystème !

Une vraie couche écologique française doit être réalisée à partir de produits de qualité. Bien sûr, on aimerait tous tendre vers la couche jetable 100% bio. Aujourd’hui, cela reste encore impossible. Pa exemple, les adhésifs ne sont pas réalisables dans une matière biodégradable. Toutefois, la volonté est bien là : pour la composition, nous utilisons uniquement des matières propres, sans perturbateurs endocriens, chlore ou parabènes, notamment… Autre illustration : les couches écologiques Little Big Change sont certifiées FSC. Cette distinction atteste de l’origine des matières utilisées pour la conception de nos produits, à savoir des forêts gérées « durablement ». Pour être plus précis, la cellulose de bois employée pour améliorer la capacité d’absorption des couches est extraite de manière responsable. Autre point qui distingue les couches jetables classiques des couches écologiques : la proportion du décrié SAP (pour Polyacrylate de Sodium), utile au système d’absorption de la couche. Ce produit est présent dans des quantités bien plus faibles chez les marques mettant l’écologie au cœur de leur préoccupation.

Rappelons une chose : couche écologique ne veut pas dire couche allégée, bien au contraire ! Le niveau de connaissances permet aujourd’hui d’apporter une réponse solide à l’absence de certains produits utilisés pendant des années. L’étanchéité des couches jetables actuelles atteint des niveaux de performances assez extraordinaires, et l’absence de substances allergisantes est validée par les nombreux tests dermatologiques auxquels s’astreignent les marques.

Les couches lavables, l’alternative écologique

Pour ceux qui veulent aller encore plus loin dans l’approche zéro déchet (ou presque), il existe une alternative aux couches écologiques : les couches lavables. Elles vont être réutilisées des dizaines de fois, et représentent par conséquent le modèle de couche le moins consommateur de ressources. Bien que ce ne soit pas le modèle Little Big Change, nous restons très réceptifs à ce genre d’arguments. Comment fonctionne une couche lavable écologique ? C’est très simple. Il s’agit d’une couche constituée généralement de tissu et d’une partie absorbante en son sein. Une doublure est souvent ajoutée pour éviter les débordements et maintenir bébé au sec.

Ecologique, mais également économique ! En utilisant plusieurs fois le même modèle, la fréquence d’achat diminue naturellement. Si l’acquisition de plusieurs unités peut demander initialement un budget supérieur, cette dépense est lissée et amortie rapidement. En revanche, l’effort concernant l’entretien est lui aussi très différent. Qui dit couches lavables dit lessives, par tous temps et toutes saisons… Quand on est parent, on est déjà au courant du nombre grandissant de lessives, qui plus est constituées d’innombrables petites pièces (mini-chaussettes, bodies, petits pyjamas…). Ajouter des couches lavables alourdit encore un peu cette charge. Autre inconvénient : le style. Les couches lavables ne sont pas forcément les sous-vêtements les plus esthétiques au monde. Souvent, elles gonflent artificiellement les fesses de bébé, pour un rendu pas des plus gracieux. Enfin, après quelques lavages, les tâches et odeurs ne s’envolent plus aussi facilement. Alors écologique et économique oui, mais en termes de confort et de présentation, ce n’est pas forcément la solution optimale non plus. A vous de choisir !