Comment éviter l’otite chez Bébé ?

prenom_bebe

La fin de l’été arrive et vous retrouvez votre petit avec la morve au nez. Ça faisait longtemps ! On pense, en devenant parent à la 8e merveille du monde, que notre enfant ne correspondra jamais à l’appellation de « morveux ». Pourtant, force est de constater que ce surnom sied à merveille à tous les petits de 0 à 4 ans, y compris le sien. En somme, jusqu’à ce que Bébé commence à être suffisamment mature pour se moucher seul, c’est inexorable.

En attendant, au-delà de votre dégoût instinctif pour cette morve coulante, vous craignez surtout l’otite.

1- Comment attrape t-on une otite ?

Bonne nouvelle, on « n’attrape » pas une otite. On la développe soi-même comme un grand. Une otite ne se transmet pas. Ce n’est pas comme la grippe ou les poux. Joie si fréquemment renouvelée que vous connaîtrez bientôt si ce n’est pas déjà le cas.

L’otite est déclenchée par une infection au niveau du nez au départ. Le nez produit de la morve. Bébé ne sachant pas se moucher, celle-ci va lui couler dans la gorge, où elle va stagner, perturbant toute la sphère ORL. Ça peut venir d’un rhume par exemple. Cette infection de départ, elle, se déclenche bien à cause d’une bactérie ou d’un virus. Le plus souvent c’est la suite d’une rhino-pharyngite, que nos enfants ramènent presque tous les deux mois, de l’automne au printemps, à partir du moment où ils entrent à la crèche.

Mais l’otite peut aussi venir d’une baignade prolongée, par laquelle Bébé a attrapé un germe à cause de l’eau stagnant dans son oreille. Souvent seule une des deux oreilles est concernée par l’otite.

Les jeunes enfants sont particulièrement exposés aux otites en raison de la forme de leurs trompes d’Eustache, qui rend difficile l’écoulement du liquide, ce qui facilite donc les infections.

Aussi, la poussée des dents est une véritable porte d’entrée aux virus et aux bactéries, à laquelle s’ajoute la formidable vie en communauté, que ce soit à la crèche ou en garde partagée.

2- Quelles sont les situations dangereuses que vous devrez résoudre ou éviter

Pour commencer, vous veillerez à bien sécher les oreilles de votre Bébé quand vous vous baignez (piscine ou bain)bebe_pleure. S’il est malade, vous éviterez la piscine tout court, car il sera plus vulnérable et donc son corps laissera plus facilement passer des germes.

Quand il a la morve au nez, mouchez-le sans attendre, même 4 fois par heure si besoin. Ca n’est pas votre activité favorite, bien sûr, mais le jeu en vaut la chandelle. Vous faciliterez sa respiration, ce qui l’apaisera grandement, et vous lui éviterez l’otite, source de douleurs beaucoup moins négligeables. Guettez-le, vous réduirez ainsi sa gêne et vous éviterez une salve de visites chez le pédiatre et de traitements plus long.

Aussi, le pédiatre vous en a déjà forcément parlé, mais évitez les cotons tiges qui peuvent irriter et même blesser le conduit auditif externe et ainsi favoriser l’otite. De même, surveillez votre enfant : à un âge où ils sont en pleine découverte, certains vont s’amuser à mettre leur doigt dans l’oreille. Pour les mêmes raisons, c’est tout à fait déconseillé. Il risque de s’irriter les oreilles ou d’abîmer ses tympans.

Vous aérerez souvent, puis attendrez de réchauffer la pièce si c’est en plein hiver. Pensez aussi à nettoyer les jouets qu’il utilise et à lui couper les ongles. Les ongles sont de petits réservoirs à microbes, même quand on est vigilant sur le lavage des mains 😉

 

3- Comment reconnaitre s’il a une otite ?

Son humeur devrait vous mettre sur la voix. Bébé est grognon, voire il pleure sans raison apparente. Il y a probablement quelque chose qui le gêne.

Bébé repousse son biberon ou refuse de téter ? Il se peut donc que déglutir lui fasse mal jusqu’à l’oreille.

Il dort mal et se réveille la nuit : là encore, quelque chose le gêne, il est possible que ce soit une otite.

Son rhume semble passé, mais il a toujours le nez bouché ? Son nez ne coule plus, mais il a toujours des difficultés à respirer ? C’est un signe que l’intérieur est sûrement encore tout gonflé par l’infection. Bébé peut aussi tousser ou encore avoir de la fièvre.

Pas évident de faire le lien, mais la diarrhée peut également être le signe qu’il a une infection et une otite. Les deux semblent éloignés, mais sont pourtant souvent corrélés.

Enfin, dernier signe qui ne trompe pas, Bébé se touche l’oreille régulièrement : vous pouvez être presque certains qu’il a une otite.

4- Comment soigner une otite ?

En cas de doute, consulter ! Le traitement n’en sera que plus rapide et l’otite sera moins longtemps douloureuse pour Bébé.maladies_bébé

Le pédiatre donnera, selon la nature de l’otite, un traitement antibiotique ou non et vous conseillera aussi probablement de donner un peu de paracétamol pour apaiser les vives douleurs de Bébé.

Durant l’otite, vous éviterez évidemment les baignades, mais serez aussi particulièrement attentifs à la température du bain. Pas trop fraîche. Vous éviterez aussi de le laisser jouer à faire le sous-marin en mettant la tête sous l’eau. Enfin, vous lui sécherez avec une grande attention les oreilles, avec un coton entortillé et délicatement : comme on vous l’a montré à la maternité.

Vous essayerez aussi de le redresser un peu plus que d’habitude pour la prise du biberon. En position couchée : cela peut rendre difficile la déglutition quand Bébé se sent encombré et favoriser l’otite.

Si vous ne pouvez faire autrement que de prendre l’avion ou aller en altitude, sachez que ça va être particulièrement douloureux pour Bébé.

L’otite ne dure en général que quelques jours (5 à 10 jours). Même si elle peut faire très mal, dans la majorité des cas c’est tout à fait bénin. Néanmoins, elle peut être dangereuse si elle n’est pas traitée, voire atteindre l’audition. Donc en cas de doute, n’hésitez pas appeler le pédiatre.

 

5- Comment bien moucher Bébé et éviter l’otite ?

Avant 2 ou 3 ans, en tant que parent, moucher Bébé ressemble à une mission impossible. Bien sûr vous avez été attentif aux conseils du pédiatre et autres auxiliaires de puériculture pour apprendre à déboucher le nez avec du sérum physiologique. Vous essayez aussi de lui apprendre à souffler lui-même dans le mouchoir que vous lui tendez… Sans succès. Vous ferez probablement une cinquantaine de tentatives où Bébé reniflera au lieu de souffler avant qu’il comprenne le mécanisme de se moucher.

En attendant que Bébé performe en mouchage de nez quand il a un rhume un peu costaud ou une otite, le mouche-bébé s’avère être une arme précieuse pour bien « vider » son nez. Ça n’est agréable ni pour vous, ni pour Bébé, mais c’est une solution qui a le mérite d’être efficace.

Courage, ce n’est pas très drôle, ça arrive souvent, mais vous avez maintenant toutes les clefs pour l’aider à passer cette étape et le préserver un peu plus.