Comment calmer les nausées et les vomissements pendant la grossesse ?

C’est le début de votre grossesse et vous redoutez la venue des fameuses nausées matinales. Peut-être en souffrez-vous d’ailleurs déjà ! Difficile de passer au travers lorsque nous savons qu’à peu près 75 % des femmes enceintes sont atteintes de nausées et 50 % d’entre elles de vomissements. Il est possible que vous fassiez partie des chanceuses qui n’ont pas à vivre avec ce désagrément de la grossesse, mais si vous souffrez bien de nausées, sachez qu’il existe des moyens de les soulager. On vous en dit plus sur les nausées durant la grossesse et sur les solutions pour les apaiser.

 

Que sont exactement les nausées matinales ?

 

Quand ont-elles lieu ?

C’est au début de la grossesse que les nausées peuvent vous incommoder, plus précisément, entre la 3e et la 8e semaine. En général, nausées et vomissements se dissipent en entrant dans le second trimestre, mais quelques fois, ils continuent jusqu’à la fin de la grossesse.

On les appelle parfois nausées matinales, pourtant, elles peuvent vous incommoder n’importe quand dans la journée. Cela est tout à fait normal et elles ne portent ce nom que parce qu’elles sont beaucoup plus fortes le matin, certainement en raison du réveil de l’organisme.

Les causes des nausées matinales

  • Les hormones

Premières responsables de vos malaises, les hormones ! Pendant le premier trimestre de grossesse, le taux d’hormone HCG (hormone chorionique gonadotrope) dans le sang connaît une très forte augmentation. Le problème est que ce taux HCG en hausse, associé aux œstrogènes, provoque une stimulation de la zone du cerveau provoquant nausées et vomissements. De plus, les œstrogènes s’activent également beaucoup, ils vous rendent très sensible aux odeurs qui vous entourent, provoquant un dégoût et, par conséquent, ces fameuses nausées.

  • L’état de stress

La sensation de dégoût peut être également due au stress. Celui-ci met à mal votre organisme et produit différents troubles intestinaux (constipation, ballonnements, etc.), ce qui peut exacerber la sensation de nausée.

  • Un mécanisme psychologique

Il est possible que les nausées soient provoquées en réflexe à un éventuel danger d’ingestion. Inconsciemment, la maman pourrait se sentir révulsée par certains aliments et certaines substances afin d’éviter de les ingérer, car ils pourraient mettre le fœtus en danger. Par exemple, la maman peut développer un dégoût pour toutes les formes d’alcool car c’est un produit dangereux pour le bébé.

Quels sont les éléments déclencheurs ?

Plusieurs éléments peuvent provoquer ces nausées :

  • La sensibilité aux odeurs

La femme enceinte possède un « super pouvoir » : son odorat est beaucoup plus développé qu’à la normale ! En effet, vous devenez très sensible aux odeurs grâce à l’augmentation de votre taux d’HCG et à une vasodilatation du nez. Hélas, ce super pouvoir a une contrepartie : il favorise donc la sensation de dégoût. Certaines odeurs sont plus propices aux nausées, notamment celles des plats en sauce, du tabac ou encore du café.

  • La digestion

Évitez de consommer des aliments trop gras ou trop sucrés, trop épicés, etc. Plus votre digestion sera difficile et plus la sensation de nausée sera forte. N’oubliez pas que tout votre système digestif est au ralenti, inutile d’en rajouter en consommant des aliments difficiles à digérer.

  • L’hypersalivation

Le phénomène d’hypersalivation apparaît parfois au cours du 1er trimestre. Cet afflux de salive qu’il faut avaler (il est d’ailleurs préférable de cracher dans un mouchoir le plus possible) entraîne un reflux gastro-œsophagien, et par conséquent, de possibles vomissements.

S’agit-il d’une nausée de grossesse ?

Nous pouvons distinguer une nausée de début de grossesse d’une nausée « habituelle » en tenant compte de certains éléments :

  • Elle survient après une absence de règles ;
  • Elle est plus prononcée le matin ;
  • Elle est déclenchée par un dégoût des odeurs.

Comment soulager les nausées et vomissements pendant la grossesse ?

 

Quelques conseils

Des solutions existent pour apaiser les nausées matinales et heureusement. Le matin, ne vous levez pas sans avoir mangé quelque chose, un estomac vide augmente le risque de nausées. Évitez de boire, cela favorise les vomissements.

Côté repas, ils doivent être fréquents (à raison de cinq par jour) et peu copieux. Ceux-ci doivent vous faire envie et surtout ne pas provoquer la sensation de dégoût. Nous vous recommandons de vous nourrir d’aliments non épicés, pauvres en gras et en sucres. Privilégiez également les repas froids, car leur odeur est moins incommodante. Prenez soin de manger doucement et de bien mâcher afin de faciliter votre digestion et diminuer la sensation de nausées.

Côté boisson, ne buvez qu’en dehors des repas pour ménager votre estomac. Privilégiez les tisanes au thé et consommez des boissons qui ont pour vertu de calmer les nausées, comme un sirop de coca naturel. Vous pouvez également essayer la tisane de gingembre frais. Le stress accentuant les nausées, il est recommandé de vous reposer le plus possible afin de prévenir leur apparition. Dormez, restez calme, détendez-vous…

Essayez les médecines douces

L’avantage des médecines douces, c’est qu’elles ne présentent quasiment aucun risque pour bébé. L’homéopathie est une bonne alternative contre les nausées. Elle cible vos maux spécifiques et vous propose un traitement adapté.

L’homéopathie peut ainsi pallier votre sensibilité aux odeurs, calmer la cause à sa source, etc.

Ces aliments anti-nausées

Rien n’est avéré, mais certains aliments auraient le pouvoir de combattre la nausée, parmi eux :

  • Les agrumes et tout ce qui est acidulé, comme les citrons ou la limonade ;
  • Les jus de fruits ou les glaces ;
  • Le pain et les pâtes ;
  • Le riz brun ;
  • Les aliments salés, tels que les bretzels.

Vous pouvez toujours essayer d’en consommer, ils n’augmenteront pas le risque de nausée et vous soulageront peut-être un peu.

La médication

Lorsque les nausées et vomissements sont vraiment violents et que rien n’arrive à les soulager, le recours à la médication est nécessaire. C’est le Diclectin que l’on donne généralement aux femmes enceintes pour soulager leurs nausées car ce médicament est très bien supporté par le fœtus et la maman. D’autres traitements sont disponibles, mais quoi qu’il en soit, vous devez passer par l’avis de votre médecin avant la prise de n’importe quel médicament.

S’aider par la respiration

Lors de spasmes répétés, la façon dont vous respirez peut accentuer ou diminuer la sensation de nausées. En effet, ne soyez pas pliée sur vous-même, bien que cela soit une réaction naturelle, car la pression exercée favorise les remontées acides. Il faut vous tenir bien droite et respirer calmement.

Les nausées matinales ne sont pas une fatalité et si vous en souffrez, ne les laissez pas gâcher une des plus belles aventures de votre vie. Certes, vous aurez des périodes où la lassitude et la fatigue prendront le pas sur votre bonne humeur. Mais si vous mettez toutes les chances de votre côté, les nausées devraient être bien plus supportables, et cela même si elles durent tout au long de la grossesse. Des solutions naturelles existent et, si besoin, un médecin peut vous administrer un traitement adapté. Alors, souriez et pensez au bébé qui sera bientôt là !