5 aliments pour bébé (et pour les parents) pour passer l’hiver 

fer_hiver

Même s’il est parfois tentant d’hiberner, nous trouvons réjouissante la perspective de profiter des joies de l’hiver. Mais alors, comment tenir de Noël à Pâques sans trop se sentir fatigués, voir épuisés ? Car autrement, vous risquez de multiplier les maladies virales en tout genre. Il est donc important, pour profiter au mieux de l’hiver, de veiller à intégrer quelques aliments dans la routine de Bébé et la vôtre.

Ce serait dommage que ce soit vous, le parent, qui sombriez sous les virus et la fatigue…

Le credo de ce nouvel article est donc de booster votre système immunitaire et votre énergie. Avec ces 5 astuces, vous allez traverser l’hiver tel un chamois en pleine montagne.

Car si les fêtes sont nombreuses et copieuses : Noël, le Nouvel An, la galette des Rois, Mardi gras… tous les nutriments n’y sont pas toujours présents. On mange beaucoup, même parfois beaucoup trop, mais pas exactement ce dont Bébé et vous avez besoin pour affronter un hiver. Que l’hiver soit rugueux ou doux, renforcez-vous !

Voici les 4 ingrédients qu’il vous faut.

1. Vitamine C parmi les aliments de l’hiver 

La vitamine C était probablement recherchée aussi par vos parents. Car elle donne un sacré coup de fouet à de nombreuses fonctions de notre organisme : pour lutter contres les virus et les infections bactériennes, mieux cicatriser, mieux assimiler le fer…

vitamineC_hiverBébé a commencé la diversification ? Formidable, foncez sur la vitamine C. S’il a plus d’un an, préférez même les fruits et légumes crus, pour être sûr de profiter au maximum de la vitamine C présente naturellement dans ceux que vous aurez choisis.

Autrement, si vous cuisez les fruits ou légumes pour Bébé, veillez à ne pas les faire cuire trop fort. Le pouvoir des vitamines pourrait disparaître sous l’effet de la chaleur de la cuisson.

Nos fruits préférés pour la vitamine C : orange, kiwi, pamplemousse, citron

Nos légumes favoris pour la vitamine C : brocoli, poivrons, persil

 

Si vous faites vos courses chez le primeur, prenez l’habitude de revenir chaque semaine avec quelques-uns de ces précieux fruits et légumes.

Avant d’en faire des cures pour Bébé, vérifiez tout de même sur la liste indiquée par votre pédiatre (ou dans le carnet de santé), que Bébé peut déjà les intégrer dans son alimentation.

2. Vitamine D

Vous avez d’ailleurs probablement une prescription de votre pédiatre pour en donner tous les jours, de sa naissance à ses 2 ou 3 ans. Les fameuses petites gouttes du matin 😉 La vitamine D favorise l’assimilation du phosphore et du calcium, essentiel pour des os solides et de belles dents.

Alors, à moins que vous n’ayez prévu de vous exiler aux Bahamas pour l’hiver, on vous recommande donc de compenser le manque de soleil en augmentant votre consommation de Vitamine D. Le soleil, en effet, ordonne à votre corps de fabriquer naturellement de la vitamine D. Mais donc quand le soleil joue à cache-cache pendant plusieurs mois durant l’hiver, votre corps – et celui de Bébé encore plus – manque de vitamines. 

Alors si vous n’avez pas non plus la chance d’avoir un beau-frère à visiter sur l’ile de la Réunion, Bébé et vous-même allez veiller à renforcer votre consommation en vitamine D. Grâce à la prescription du pédiatre et aussi via l’alimentation. 90% des adultes en manquent.

Et manquer de vitamine D peut conduire à une dépression. Vous, une dépression ? Non ! Alors forcez un peu sur cette vitamine miraculeuse !

Certains aliments sont riches en vitamine D mais, pour Bébé, leur consommation doit rester mesurée.

En effet, les aliments privilégiés pour augmenter la vitamine D peuvent être discutables pour Bébé. Beaucoup de poissons en contiennent, comme le saumon, les sardines, le thon… N’en mangez pas non plus tous les 2 jours. Car les gros poissons contiennent souvent du mercure. Si possible, essayez de consommer avec Bébé 1 fois par semaine du poisson, et plus particulièrement du poisson gras, lequel va vous apporter de la vitamine D.

Aussi, sachez que le chocolat noir contribue à apporter cette fameuse vitamine D. Mais Bébé en aura une consommation dégustative et très ponctuelle, comme pour les confiseries. Le chocolat, c’est occasionnel, pas comme les oranges. Vous n’en ferez donc pas une razzia.

3. Le fer 

Bébé et parent forts comme Popeye ! Vous vous souvenez quand nos grands-parents faisaient référence à ce dessin animé et nous encourageaient alors à manger plein d’épinards ? « Allez, mange tes épinards pour devenir fort ».

Les épinards sont riches en nutriments, certes, et contiennent même un peu de fer. Mais pas autant que le prétend la légende. On sait aujourd’hui que l’étude qui encourageait à manger des épinards pour l’apport en fer était erronée.

Pour devenir fort et enrichir votre alimentation en fer, vous allez privilégier :

  • Certaines céréales spéciales bébé, qui sont enrichies en fer
  • Le lait aussi en contient
  • La viande rouge
  • Les légumineuses (lentilles, pois chiches… ) Vous rêviez d’un apéro Houmous, ça tombe bien !

4. Les probiotiques

Les probio- quoi ? Les probiotiques permettent de réguler et de renforcer la flore intestinale. 50% des virus prenant ce chemin pour mieux toucher tout votre corps de leur action néfaste. Il devient donc intéressant et malin de connaître l’utilité des probiotiques et de savoir où en trouver.

Alors où trouver des probiotiques ? Dans les yaourts tout simplement. Nature de préférence.

Enfin, dernier ingrédient ultime pour passer l’hiver….

5. Lingrédient qui compte double : le sommeil !

Un corps reposé se défendra évidemment mieux que s’il doit déjà lutter pour ne pas s’endormir. Plus résistants contre les virus, vous profiterez et vous réjouirez de cet hiver avec Bébé.

bebe_nuit

En plus, finalement, avec toute cette liste d’aliments, vous faites le plein de couleurs aussi.

Bel hiver et en pleine forme.

D’ailleurs, revigoré vous aurez probablement envie de vous promener avec Bébé pour mieux vous oxygénez.