1re semaine de grossesse, que faut-il savoir ?

couple de futurs jeunes parents

Le tout début d’une belle aventure commence, mais vous ne le savez pas encore ! La première semaine de grossesse démarre à 3 semaines d’aménorrhée, mais à ce stade les signes que vous êtes enceinte sont rares, voire inexistants. Pourtant, certaines femmes constatent de petits changements dans leur corps ou ont l’intuition qu’une grossesse débute dès la première semaine. On vous en dit plus sur la première semaine de grossesse et on vous livre quelques conseils à suivre pour le bon déroulement de cette aventure.

 

Quels sont les signes de grossesse durant la première semaine ?

 

Les signes physiques

À une semaine de grossesse, rien ne peut vous indiquer que vous êtes enceinte. En effet, il est trop tôt pour vous baser sur le retard de vos règles ou sur la prise de poids. De même, votre ventre ne commencera à s’arrondir que dans quelques semaines. Dans certains cas et en y étant sensible, vous noterez un très léger mal de ventre, une poitrine un peu plus lourde qu’à la normale et, parfois, quelques saignements ou une augmentation des pertes blanches (signe de la présence de l’embryon dans votre utérus). Pour résumer, lors de cette première semaine de grossesse, il n’y a pas de nausées, pas d’apparition de petit ventre et les seuls signes qui pourraient vous mettre la puce à l’oreille peuvent complètement passer inaperçus.

Le pressentiment

C’est une théorie qui n’est absolument pas vérifiée, mais certaines femmes seraient capables de sentir qu’elles sont enceintes. C’est une sorte d’intuition de grossesse qui naît souvent d’un rêve ou d’un très grand désir d’avoir un enfant.

Et le test de grossesse ?

À une semaine de grossesse, le test de grossesse ne peut pas vous indiquer si vous êtes enceinte, car le taux d’HCG (Hormone Chorionique Gonadotrope) est encore bien trop faible. Par conséquent, il faut attendre la deuxième semaine, voire la troisième, pour que le résultat du test soit fiable.

 

Quelles sont les sensations dans le ventre en début de grossesse ?

Dès le tout début de la grossesse, il est possible que votre petit ventre vous fasse déjà souffrir. En général, cela commence plutôt lors de la 2e semaine. En effet, l’augmentation du taux d’hormones, et notamment celui de la progestérone, entraîne des perturbations dans votre organisme. Par conséquent, des troubles intestinaux surviennent. Ils se traduisent par des ballonnements, des brûlures d’estomac, des douleurs abdominales ou encore, une constipation.

Pour éviter au maximum l’apparition de ces troubles, il faut suivre des règles simples :

  • Bien mastiquer et manger doucement ;
  • Consommer des aliments pauvres en lipides et non épicés ;
  • Ne pas trop bouger après un repas ;
  • Manger en petite quantité, plusieurs fois par jour (5 fois en moyenne) ;
  • Boire plus de 1,5 litre d’eau par jour (ou d’autres liquides tels que des tisanes ou quelques fois des jus de fruits) ;
  • Manger des fibres ;
  • Pratiquer une petite activité sportive.

 

Nos conseils pour bien démarrer votre grossesse

 

Fini l’alcool…

Certes, à une semaine de grossesse, vous n’êtes pas au courant qu’un petit être grandit en vous, mais si vous essayiez de tomber enceinte depuis un moment, il y a une probabilité que bébé soit déjà dans votre ventre. Il vous faut donc prendre toutes les précautions nécessaires à son bon développement.

Si l’alcool est à proscrire pendant la grossesse, c’est pour les raisons suivantes :

  • L’alcool n’est pas filtré par le placenta et va directement dans le sang de bébé ;
  • Il engendre une malformation des organes du fœtus (reins, cœur, yeux…) ;
  • Cela augmente les risques de naissance prématurée et de fausse couche ;
  • L’alcool peut avoir des répercussions sur le cerveau de bébé et provoquer des troubles du comportement, de la mémoire, etc.

Il n’est pas évident de stopper la consommation d’alcool si vous êtes habituée aux apéros entre amis, cependant, des parades existent. Choisissez un apéritif sans alcool et emportez-le à vos soirées. Le choix d’apéritifs sans alcool est vaste et certains vous feront même oublier votre boisson alcoolisée favorite !

… et adieu le tabac

Tout comme pour l’alcool, si vous envisagez de tomber enceinte et que vous fumez, vous devez stopper le tabac par précaution. En effet, fumer pendant votre grossesse multiplie les risques de fausse couche et d’accouchement prématuré. De plus, le tabac a un impact direct sur le fœtus et altère son développement. Plus vous fumez de cigarettes, plus la croissance du fœtus est retardée ! Par exemple, en fumant 10 cigarettes par jour, bébé perd 200 g, en moyenne. Et ce ne sont pas les seules conséquences du tabac sur le fœtus. Comme avec l’alcool, le tabac engendre des malformations. À cela, vient s’ajouter un risque accru de mort subite du nourrisson et d’apparition de troubles respiratoires. Selon votre consommation de tabac quotidienne, il est plus ou moins difficile d’arrêter, même temporairement. C’est pourquoi des solutions existent pour vous aider :

  • La pratique de l’hypnose présente souvent de bons résultats ;
  • L’acupuncture et la sophrologie vous aideront à vous détendre ;
  • Le recours à un tabacologue ou un coach est aussi une option intéressante.

Si, malgré vos efforts, vous ne parvenez pas à stopper la consommation de tabac, sachez qu’utiliser des substituts nicotiniques est autorisé. Sous forme de gommes à mâcher ou de patchs, ils sont toujours moins dangereux pour bébé qu’une consommation pure de tabac. Par contre, la cigarette électronique n’est pas du tout recommandée.

Adopter une bonne position dès le début

Bientôt enceinte ? Peut-être est-ce déjà le cas ? Que vous sachiez ou non si vous êtes enceinte, c’est imminent, alors adoptez dès aujourd’hui une bonne posture pour vous y habituer. La bonne posture consiste à se tenir le dos bien droit, les épaules basses et le bassin en avant. Habituez-vous à utiliser cette position, ainsi, vous éviterez bien des soucis de santé. Si vous ne faites pas attention à votre posture, vous risquez de souffrir d’un mal de dos, d’une sciatique, du syndrome des jambes lourdes et de bien d’autres désagréments.

Repenser son alimentation

Que ce soit pour le bien de votre enfant ou pour maintenir votre organisme en forme, il va falloir commencer à manger différemment et bien. Si bébé est pour bientôt, pourquoi ne pas vous y mettre tout de suite ? Dans les grandes lignes, il faut que votre alimentation soit équilibrée, saine (favorisez le fait maison et les produits bio), pauvre en lipides… Veillez aussi à bien laver les fruits et légumes crus et à éviter le fromage au lait cru, car celui-ci peut contenir la bactérie responsable de la listériose. Ce sont de nouvelles habitudes à prendre, et plus vous vous y mettrez tôt, plus ce sera naturel pendant votre grossesse.

Cette première semaine de grossesse est marquée par l’absence de signe que vous êtes enceinte ! Peut-être en avez-vous l’intuition ? En tous les cas, si vous souhaitez tomber enceinte, prenez tout de suite les précautions nécessaires afin de protéger bébé de toutes les agressions extérieures. Ces neuf mois vont changer votre vie, mais c’est pour la bonne cause !