Quelles sont les couches potentiellement à risque pour bébé sur le marché en 2020 ?

Cet article est aussi disponible en : Deutsch (Allemand)

En janvier 2019, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) a publié un rapport suite à l’étude de nombreux modèles de couches jetables. Des dépassements de seuils sanitaires pour plusieurs substances chimiques ont été constatés dans les 23 types de couches les plus vendus en France. Pour rappel, un enfant portera environ 4 000 couches de 0 à 3 ans, pendant environ 900 jours en tout. Oui, c’est beaucoup. Pas très rassurant, tout ça… Alors Little Big Change vous explique ce que vous devez éviter dans les couches pour bébé et, surtout, comment trouver des couches saines !

Quelles sont les substances toxiques dans les couches ?

Ce sont principalement les parfums qui sont les grands responsables du problème. Une fois appliqués par les industriels sur la couche, ça sent bon et on est content. Du parfum, une bonne idée de la part des fabricants ? Pas vraiment.

Car une fois que bébé a fait pipi, les substances chimiques contenues dans ces agents de synthèse peuvent migrer dans l’urine. Malheureusement, si celle-ci reste au contact de ses petites fesses trop longtemps, ce n’est pas bon pour lui et il risque l’allergie cutanée.

Toujours selon cette étude, voici les substances identifiées pouvant « présenter un risque pour la santé des bébés » :

  • Substances parfumantes (butylphényl méthyle propional ou lilial®, hydroxyisohexyl 3-cyclohexène carboxaldéhyde ou lyral®)
  • Hydrocarbures aromatiques (oui, ça fait peur) polycycliques, aussi connus sous le nom de HAP
  • Le PCB-126 et les pyralènes en général

Si vous voyez ça sur une étiquette, vous savez que ces couches ne sont pas totalement saines. Il y a de quoi se demander si les couches vendues comme « respectueuses » par bon nombre de marques le sont vraiment…

Après cette histoire de « couches jetables dangereuses », vous imaginez bien que les autorités sanitaires ont pris des mesures pour obliger les fabricants à se débarrasser de ces saletés. Le problème, c’est que ça prend du temps, et parfois beaucoup, de modifier un procédé de fabrication pas très respectueux de la peau. Sauf que pendant ce temps, les bébés se promènent avec des produits chimiques potentiellement néfastes. 

Qui sont les mauvais élèves ?

Bon, sur ce coup-là, on va peut-être vous décevoir, avant de vous proposer une solution. L’ANSES n’a pas dévoilé le nom des fabricants qui n’ont pas passé le test. Ils nous indiquent plutôt :

« Les essais réalisés par l’ANSES sont fondés sur les références commerciales les plus vendues sur le marché français, ainsi que sur des marques distributeurs et de couches dites « écologiques ». »

Ce qui peut désigner tout type de fabricants. Alors, plutôt que de vous abîmer les yeux à étudier des étiquettes et des rapports écrits en tout petit, on vous dit comment trouver ce que vous cherchez, LA couche 100 % respectueuse.

Trouver une couche saine pour son bébé

Bon, et la solution dans tout ça ? Les tests scientifiques et les labels certifiants !

Eh oui, il existe maintenant des normes sanitaires, et Little Big Change s’est promis de toujours les respecter. Et pour vous le garantir, on n’hésite pas être transparents !

En contact avec la peau de bébé il vous faut quelque de Tout doux et avec 0% de plastique. Sans chlore, sans parfum, sans lotion ni latex.

Une garantie : le STANDARD 100 d’OEKO-TEX® (oui, ce n’est pas facile à dire) est l’un des labels les plus connus au monde quand il s’agit de tester les textiles pour y détecter ou non la présence de substances toxiques. Il est synonyme de confiance des clients et de haute sécurité des produits.

Une autre garantie un peu hors sujet ? On prend soin de votre porte-monnaie.