Quelle lessive pour une couche lavable ?

Par définition, les couches lavables sont destinées à être lavées souvent, très souvent ! Pour préserver l’intégrité des fibres (et leur capacité d’absorption), le choix de la lessive ne doit pas être fait à la légère ! Pour ne pas vous tromper, suivez le guide !

Les lessives traditionnelles

Les produits à éviter

Il suffit de jeter un œil au rayon lessive de votre supermarché : le choix est énorme. Pour vous assurer de ne pas vous tromper, prenez le temps d’examiner la composition en détail. Évitez soigneusement tout produit contenant des enzymes ou de la glycérine, qui encrassera rapidement les fibres, ce qui serait contre-productif. Oubliez aussi les lessives type « 2 en 1 » contenant de l’adoucissant… ainsi que l’adoucissant lui-même ! Si votre eau se révèle trop dure (et que les langes de bébés sont rêches !), misez plutôt sur les balles anti-calcaire.

Les bonnes idées

Vous pouvez opter pour des lessives spécifiquement conçues pour les couches lavables, disponibles en ligne ou dans les enseignes spécialisées. Ce choix se révèle d’ailleurs souvent plus pratique et plus avantageux financièrement, puisque les formats proposés sont généreux. Ce type de lessive est en effet proposé en bidons et, par la suite, vous pourrez le plus souvent vous procurer des recharges.

Il demeure pourtant indispensable de faire preuve de vigilance : certaines formules contiennent du chlore, afin de conserver des couches blanches. Non seulement cela n’est pas recommandé pour bébé, mais en plus, il existe des astuces simples pour conserver des langes et inserts blancs :

  • Le séchage au soleil
  • Le bicarbonate de soude

Les lessives maison

Si vous êtes dans la team « zéro déchet », bonne nouvelle : la lessive à la cendre est tout à fait adaptée au lavage des couches, langes et inserts. C’est d’ailleurs grâce à cette recette millénaire que nos ancêtres ont nettoyé les langes de nombreuses générations. La recette de base est ainsi bien connue depuis l’Antiquité !

Elle est généralement parfumée à l’aide d’huiles essentielles, par exemple celle de lavande. Pour laver les couches de bébé, vous pouvez préférer une huile essentielle désinfectante et plus puissante pour mieux neutraliser les odeurs. La meilleure ? L’huile essentielle de tea tree ! Mais vous pouvez aussi compter sur l’eucalyptus et le citron.

Pas de lessive du tout ?

Qui dit « couches lavables » dit aussi « lessive tous les 2 à 3 jours ». Le volume de lessive est vite conséquent. La bonne idée ? Les balles de lavage ! Dans la pratique, cependant, mieux vaut alterner avec une lessive, afin d’éviter les petits soucis d’odeur à long terme !

Quels sont les produits à éviter ?

NON !

Parmi les produits qui encrassent rapidement couches, langes et inserts : les noix de lavage (ou les lessives qui en contiennent).

D’autres produits endommagent gravement les fibres. C’est le cas de l’eau de Javel, à proscrire absolument !

Pas question non plus d’utiliser du vinaigre blanc, car il aurait tôt fait d’abîmer les élastiques des couches de votre bout de chou !

À utiliser avec parcimonie

Les huiles essentielles sont très efficaces pour neutraliser les mauvaises odeurs, et si elles sont naturelles, elles n’en demeurent pas moins très concentrées. Pour préserver l’intégrité des fibres, mieux vaut donc les doser avec légèreté.

Normalement, un décrassage par an suffit pour entretenir le pouvoir absorbant des langes et inserts. Il est recommandé d’utiliser une bassine d’eau tiède et 2 cuillères à soupe de percarbonate de sodium, et de laisser les couches tremper pendant 12 h. En cas d’encrassage sévère, vous pouvez exceptionnellement utiliser des cristaux de soude. Mais attention : un usage répété nuirait à l’intégrité des fibres ! Cette solution doit donc être réservée aux situations extrêmes.

Les astuces

Si le choix de la lessive demeure capital, quelques astuces permettent d’assurer un lavage plus efficace :

  • Privilégiez les cycles longs
  • Dosez la lessive avec modération : comptez un quart de dose, c’est largement suffisant
  • Respectez une température adaptée à la matière que vous avez choisie (60° pour le coton, 40° pour le chanvre et la fibre de bambou)
  • Optez pour le séchage à l’air libre et de préférence au soleil !