À quoi sert un insert pour couche lavable ?

Beaucoup de jeunes parents sont quelque peu déboussolés par les termes qu’ils rencontrent lorsqu’ils découvrent l’univers de bébé. C’est particulièrement vrai lorsqu’ils décident d’opter pour les couches lavables. C’est votre cas ? Alors, vous allez probablement entendre parler de l’insert, cet élément capital pour garder les fesses de bébé au sec !

Les différents systèmes de couches lavables

Toutes les couches lavables comportent une partie absorbante et une partie imperméable. Mais le système varie en fonction du type de couches que vous choisissez :

  • La couche-culotte classique se compose d’un lange au-dessus duquel s’enfile la culotte ;
  • La couche Tout-En-Un (TE1), constituée d’une seule pièce, est dotée d’un noyau d’absorption intégré ;
  • La couche Tout-En-Deux (TE2) et la couche hybride (TE3) sont composées de deux éléments : la couche imperméable et l’insert, qui se clipse et se déclipse.

L’insert est donc un élément absorbant, qui s’utilise avec les couches TE2 et TE3. Ainsi, lorsque vous changez bébé, c’est cette partie que vous renouvelez : la culotte, elle, peut être réutilisée dans la foulée, en plaçant simplement un nouvel insert.

Insert lavable ou jetable ?

On distingue deux types d’inserts :

  • Le modèle réutilisable et lavable, fabriqué en tissu, utilisé avec les couches Tout-En-Deux (TE2)
  • Le modèle biodégradable et jetable, utilisé avec les couches hybrides (TE3).

Chacun présente des atouts et des inconvénients. Ainsi, si vous optez pour la TE2 avec insert lavable, il faudra évacuer les selles de bébé avant de stocker l’insert en attendant le lavage ou utiliser un voile de protection.

Si vous utilisez la couche hybride avec insert jetable, vous gagnerez incontestablement du temps, mais en contrepartie, il faudra penser à en racheter, ce qui peut alourdir la logistique (et le budget !) « courses ».

Quelle matière pour l’insert de la couche de bébé ?

L’insert organique/viscose

Si vous faites le choix de l’insert lavable et réutilisable, vous aurez le choix entre plusieurs matières organiques :

  • Le coton
  • Le chanvre

Vous pouvez également opter pour la viscose, avec la fibre de bambou. Vous trouverez d’ailleurs aisément des modèles bio. Ces matières se distinguent par leur remarquable capacité d’absorption.

Sachez toutefois que s’il est facile à vivre, car il passe en machine et au sèche-linge, le coton est moins performant que le chanvre et le bambou, qui absorbent nettement plus de liquides. Sain et doux pour les fesses de bébé, ce type d’insert présente tout de même un inconvénient : il reste humide. Pour le confort de votre bout de chou, il est donc recommandé de l’utiliser en combinaison avec un voile de protection.

L’insert microfibre

Ce type d’insert, fabriqué à partir de polyester, présente deux atouts : il absorbe très rapidement les liquides et bébé profite d’une sensation « fesses sèches » appréciable. Sa petite faiblesse ? Une capacité d’absorption limitée, bien moindre que celle des inserts réalisés en tissu.

La taille de l’insert

En matière de couches lavables, il est possible d’opter pour la taille unique – modèle évolutif qui suit bébé de la naissance à l’âge de 3 ans – ou pour la taille 1, puis la taille 2. Dans un cas comme dans l’autre, votre stock d’inserts devra être renouvelé au fur et à mesure de la croissance de votre bout de chou. Car plus il grandit, plus la capacité d’absorption nécessaire est importante. Pour déterminer l’insert le plus adapté, rien de plus simple : fiez-vous simplement au poids de bébé !

L’entretien de l’insert

Vous l’aurez compris : l’insert constituant la partie absorbante de la couche, il est indispensable qu’il assure ! Avant toute utilisation, il est recommandé de laver les inserts au moins 2 fois.

Par ailleurs, les fibres d’un insert peuvent s’encrasser, ce qui nuit considérablement à ses performances. Quelques bonnes habitudes s’imposent donc au quotidien :

  • Évitez les adoucissants, les noix de lavage, l’eau de javel et le vinaigre blanc
  • Utilisez un voile de protection en complément
  • En attendant le lavage, stockez les inserts au sec, dans un seau ou un bidon
  • Tous les 6 mois, lavez les inserts, puis faites-les tremper pendant 12 heures dans une bassine d’eau tiède dans laquelle vous aurez versé deux cuillères à soupe de percarbonate de sodium