Pourquoi les couches réutilisables pour bébé sont à éviter ?

Saviez-vous que les nouveau-nés peuvent utiliser 10 couches ou plus chaque jour ? Et, en moyenne, un enfant commence seulement à apprendre comment utiliser son pot à l’âge de 21 mois environ. Alors, certains parents veulent économiser en se tournant vers des couches lavables. Et aussi un peu parce que c’est à la mode et que ça fait joli pour les photos. Souvent mise en avant comme une solution écologique et moins chère, nous vous expliquons pourquoi la couche réutilisable n’est peut-être pas la meilleure idée pour vous et votre bébé.

Les couches réutilisables : qu’est-ce que c’est ?

Il existe plusieurs sortes de couches lavables. La plupart comportent un revêtement imperméable ou une couche extérieure et une couche intérieure. Certaines parties absorbantes sont attachées dans la couche extérieure, tandis que d’autres se glissent dans une poche.

Il existe également des couches tout-en-un qui combinent la couche extérieure et l’insertion de la couche absorbante en un seul système.

Plusieurs matériaux différents peuvent composer les parties d’une couche en tissu. En voici quelques-uns fréquemment utilisés :

  • Microfibre
  • Coton
  • Laine absorbante
  • Nylon
  • Polyester

Un risque d’irritation ? Avec les couches en tissu, vous pouvez être certain des matériaux que vous utilisez. Mais comme elles sont en général moins absorbantes que les couches jetables, le risque d’érythème fessier est plus élevé pour les bébés.

Conseil pour le change : si possible, n’utilisez pas de lingettes jetables qui contiennent alcool et autres composants pouvant irriter la peau de votre enfant. Choisissez plutôt des lingettes humides sans parfum ni alcool qui, à l’inverse, sont mieux tolérées par la peau sensible des bébés.

Est-ce vraiment plus écologique ?

Certes, les couches lavables ne sont pas jetées à la poubelle. Mais pour autant, est-ce vraiment meilleur pour l’environnement ?

Une étude britannique a montré que la quantité de dioxyde de carbone produite par l’utilisation de couches jetables pendant 2 ans et demi serait inférieure à la quantité de carbone produite par le lavage de couches réutilisables dans la majorité des cas.

Cependant, il est évident que le fait de nettoyer des paniers entiers de couches à l’eau, puis de les faire sécher, pourrait contribuer à réduire l’empreinte carbone. Mais cela signifie aussi stocker davantage de couches et prend beaucoup plus de temps.

Je ne veux pas utiliser de couches contenant trop de substances toxiques : comment choisir ?

Bonne nouvelle, il existe des couches jetables tout à fait pratiques, pas plus chères que les autres, et 100 % respectueuses de la peau de votre bébé !

Les parents ne devraient pas avoir à faire de concessions entre un produit sain, absorbant et le respect de l’environnement ni multiplier leur budget couche par 3 pour utiliser un produit de qualité.

Par exemple, les couches Little Big Change sont saines, performantes et confortables.

L’essentiel à retenir

La question des couches lavables comparées aux couches jetables est un débat sans fin dans lequel se mélangent écologie, mode, éthique, santé et tout un tas d’autres sujets.

Il n’y a pas vraiment de solution miracle qui arrangera tout le monde… La seule certitude, c’est que les bébés vont continuer à se soulager. Et ce qui compte le plus, c’est que les fabricants de couches continuent leurs efforts pour développer des produits toujours plus sains, respectueux et pratiques (un vrai casse-tête !).

Alors, en attendant, choisissez la solution qui vous arrange le mieux, sans pour autant faire de compromis sur le confort et l’absorption des couches pour votre bébé.