Couche taille 5 : comment choisir ?

Les couches, vous commencez à connaître. Vous avez déjà enchaîné quatre tailles, et il est maintenant temps de passer à la cinquième ! Eh oui, entre les biberons et les bonnes purées de légumes que vous lui préparez, bébé grandit comme il faut et ses couches doivent suivre le rythme. Mais attention, on ne les choisit pas à la légère, parce que votre petit bout va en porter près de 5 000 jusqu’à ses 3 ans. Il est donc dans votre intérêt, et surtout dans le sien, de bien les choisir !

La taille 5, à quoi ça correspond ?

Choisir la bonne taille de couche, c’est primordial. Et si on se loupe, les galères commencent pour bébé, mais aussi pour vous (eh oui, c’est vous qui nettoyez les fuites…). Choisir la bonne taille de couche, c’est simple ! La taille dépend du poids et de la morphologie de bébé. Ainsi, entre 11 et 20 kg, on opte pour une taille 5 (qui correspond à un tour de bidon compris entre 41 et 62 cm).

Parce qu’à cet âge-là il commence à courir partout, confort et protection seront vos maîtres-mots ! Souvenez-vous que la couche ultime est une couche parfaitement ajustée. Elle n’est ni trop lâche (coucou les fuites) ni trop serrée (coucou les marques sur la peau). La couche ultime doit protéger bébé des débordements tout en le laissant parfaitement libre de ses mouvements. Et si le poids de bébé oscille entre deux tailles, on privilégie la taille supérieure pour mieux prévenir les fuites.

Bébé protège ses arrières

Choisir la bonne taille de couche, c’est bien. Choisir une couche saine, c’est encore mieux. Priorité au confort, d’accord, mais aussi à la santé de bébé ! Avec toutes les marques disponibles sur le marché de l’hygiène bébé, pas facile de s’y retrouver.

Si les marques ne sont pas tenues d’afficher les compositions sur leurs paquets, sachez que certaines couches contiennent des substances nocives allergisantes et parfois douteuses pour les petits. Des études ont démontré la toxicité de près de 250 substances, dont :

  • Les parfums, des allergisants pouvant entraîner des irritations chez l’enfant (bonjour les érythèmes fessiers)
  • Les hydrocarbures aromatiques polycycliques, des composants naturels du pétrole pouvant augmenter les risques de pathologies cancéreuses
  • Les PCB, des substances à base de chlore qui, au contact de la chaleur, libèrent des dioxines cancérigènes

Une seule chose à faire : éviter ces produits à tout prix ! Mais chercher les noms barbares de ces substances pas vraiment clean, ça prend quand même du temps. Et quand on est parent, du temps, on n’en a pas tellement… C’est là que les labels interviennent !

  • Le label OEKO-TEX certifie que les composants utilisés dans la couche sont sans substances nocives
  • Le label TCF confirme que les couches ne sont pas blanchies au chlore
  • Le label Dermastest garantit que les couches sont certifiées dermatologiquement et testées cliniquement

Ces différentes certifications sont la promesse d’une couche douce et respectueuse de la peau et sont de précieuses alliées dans la quête de la meilleure couche pour votre bébé !

Peu importe les couches que vous choisirez, c’est bébé qui décidera. Parce que c’est bien lui qui va les porter, toutes ces couches ! Et ce n’est qu’en expérimentant différentes marques et en observant ses réactions que vous finirez par trouver la couche de sa vie.