Couche bio : comment choisir ?

Les couches pour bébé représentent un budget à la fois faramineux et incompressible pour les parents. Avec le choix complètement fou de marques, tailles, compositions ou encore emballages à votre disposition, il est difficile de savoir laquelle choisir. On vous voit déjà les yeux et la bouche grands ouverts face à cet immense et interminable rayon couches. Il est inimaginable pour vous de mettre n’importe quoi sur la peau de votre enfant ; et, en même temps, vous ne souhaitez pas vous tourner vers la solution des couches lavables pour des raisons qui vous appartiennent ? Sachez qu’il existe d’autres solutions pour garder bébé propre et au sec. Suivez-nous pour un tour d’horizon des couches bio : en avant !

Qu’est-ce qu’une couche bio ?

Pour vous résumer la situation simplement en quelques mots, une couche bio est une couche jetable dans laquelle certaines substances nocives sont aux abonnés absents. C’est-à-dire que ce sont des couches dans lesquelles vous ne retrouverez pas certaines substances douteuses pour bébé et sa peau toute neuve.

Comment trouver la taille adéquate ?

Votre bébé est unique. Morphologie, type de peau… tous les nourrissons sont différents, leurs sensations et réactions le sont aussi. Pour vous aider à y voir plus clair et à trouver plus facilement la taille de couche que vous allez enfiler à bébé, voici une petite liste indicative :

  • Taille 1 : de 2 à 5 kg (tour de ventre de 30 à 41 cm)
  • Taille 2 : de 3 à 6 kg (tour de ventre de 30 à 48 cm)
  • Taille 3 : de 4 à 9 kg (tour de ventre de 35 à 56 cm)
  • Taille 4 : de 7 à 17 kg (tour de ventre de 41 à 62 cm)
  • Taille 5 : de 11 à 20 kg (tour de ventre de 41 à 62 cm)
  • Taille 6 : de 14 à 25 kg (tour de ventre de 47 à 64 cm)

Il est également important de noter que certaines marques conçoivent et proposent des couches taille 0 pour les toutes petites crevettes. Et des couches taille 7 pour les bébés de plus de 20 kilos.

Pour savoir quand bébé devra passer aux couches de la taille supérieure, rien de plus simple. D’abord, voyez si sa couche fuit souvent. Ensuite, vérifiez si elle laisse des marques rouges sur son ventre ou ses cuisses. Enfin, s’il semble gêné lorsqu’il se déplace, c’est que le moment est venu ! En général, les fuites disparaissent immédiatement avec une taille de couche adaptée.

La composition de la couche

Votre petit loup et sa peau ont tout intérêt à porter une couche saine. La composition d’une couche bio est sensiblement la même qu’une couche jetable standard, à quelques exceptions près, bien sûr ! Sinon, quel intérêt ?

Composition d’une couche jetable

Les couches jetables, « écologiques » ou non, sont toutes composées de deux parties principales : la partie absorbante et la partie imperméable.

La partie absorbante contient :

  • De la cellulose, pour absorber les matières liquides et solides
  • Du SAP, enfermé dans de la cellulose (donc pas en contact direct avec le corps de bébé) pour une meilleure absorption du liquide tout en laissant la couche suffisamment fine pour laisser bébé se gambader
  • Un voile de maintien pour contenir le SAP et la cellulose

Les couches classiques contiennent, en plus, de la lotion (composée de vaseline, à base de pétrole donc), pour limiter l’irritation des fesses de bébé, et du parfum pour masquer les odeurs. Sympa pour le popotin de votre enfant tout ça…

La partie imperméable est, quant à elle, composée de :

  • Un film en plastique pour former l’enveloppe externe de la couche
  • Une barrière anti-fuite et un système d’attaches
  • Des élastiques pour épouser le corps de bébé tout en maintenant efficacement les selles et l’urine
  • Des colorants pour proposer des imprimés fun sur la couche

Les composants d’une couche bio

La principale différence entre les couches jetables dites « bio » et les couches classiques est le choix des composants. Pour vous guider un peu plus précisément, voici la liste des substances (toutes aussi réjouissantes les unes que les autres) que vous devez éviter à tout prix dans une couche jetable pour limiter les risques pour votre bébé :

  • Les huiles synthétiques libératrices de dioxines cancérigènes au contact de la chaleur
  • Les substances naturellement présentes dans le pétrole, cancérogènes avérés
  • Le parfum, le chlore, les parabènes, les perturbateurs endocriniens, etc

De plus, les marques ne sont malheureusement pas obligées d’afficher clairement la composition des couches sur leurs emballages, la comparaison des produits est donc bien souvent très difficile. Et après la publication d’une étude accablante par 60 millions de consommateurs, il a été révélé que de nombreuses marques proposent des couches contenant des substances nocives pour les nourrissons et les enfants en bas âge.