Quelle taille de couches choisir ?

post-accouchement

Après la lecture assidue de moult études et avis conso sur le sujet, vous avez choisi la marque de couches qu’il vous faut. Un dernier détail subsiste : quelle taille de couches choisir ?

On vous le dit tout de suite, vous vous posez cette question à la naissance, mais vous vous la poserez également à 1 mois, 2 mois, 3 mois… Alors pour vous faciliter le cheminement, voici nos conseils, qui devraient vous permettre de naviguer de manière éclairée.

Principe général : toutes les marques proposent normalement un tableau de correspondance entre l’âge de bébé et la taille de couche adaptée. Le nôtre présente même le bénéfice de proposer le tour de taille. En effet, un rapide coup d’oeil aux bébés de votre entourage vous a fait observer que d’un bébé à l’autre, pour le même âge, il peut y avoir facilement jusqu’à deux tailles d’écart.

Pourquoi est-il si important de savoir choisir la bonne taille de couche ?

Pour que bébé soit confortable

Vos sous-vêtements, vous veillez aussi à ce qu’il soit à la bonne taille, non ? En particulier votre slip n’est-ce pas ? Car, trop petit vous avez l’impression d’être une saucisse et trouvez les élastiques douloureux… Trop grand, il bâille, vous gêne et vous vous interrogez sur son utilité ?

Eh bien, sans surprise, bébé aura le même ressenti. 

Une couche trop petite lui donnera l’impression d’être serré, presque coupé au niveau des plis des cuisses, là où se situent les élastiques de la couche. 

Sans compter que vous aurez parfois de la peine à fermer la couche au niveau du ventre. Un peu comme votre valise en rentrant de vacances, qui en général est toujours plus pleine qu’au départ.

Bébé n’aura pas non plus la respiration coupée avec une couche dont la taille est trop juste. Mais une couche plaquée sur le ventre fait à peu près le même effet qu’un pantalon trop petit qu’on aura réussi à fermer. Vous respirez mais pas à pleins poumons. De plus, vous sentez que votre appétit va devoir être freiné, sous peine d’être torturé par votre ventre. Bref, soyez alerte et achetez une couche à la bonne taille.

Pour que bébé soit protégé (mais aussi ses vêtements, son lit, et vous-même)

Trop petite, une couche ne contiendra pas tout ce qu’elle est supposée recevoir. Trop grande, l’efficacité de la couche devient aléatoire.

Vous vous interrogez vraiment ? Une couche un peu trop grande aura le mérite de ne pas serrer bébé, c’est vrai, mais vous allez regrettez qu’elle ne soit pas plus enveloppante. 

Avec une couche trop grande, bébé aura une couche lâche au niveau du ventre et des cuisses. Point positif : une brise légère pourra ainsi éventuellement venir lui aérer les fesses, pas désagréable en pleine chaleur… Mais on vous laisse vous projeter quand même… Eh oui, la couche est censée faire barrière de protection et contenir l’intégralité des besoins de bébé. 

Laisser une ouverture au niveau de la couche c’est presque le laisser sans couche. Alors si c’est votre intention, faites-le franchement et retirez la couche. C’est drôle aussi d’avoir un bébé les fesses à l’air, il découvre de nouvelles sensations et c’est amusant de l’observer en liberté totale.

Comment choisir la taille de couche alors ?

Très simplement vous lirez le tableau proposé par la marque, en espérant qu’il soit le plus pratique possible. Voici le nôtre.

Comment savoir si la taille de couche de bébé est la bonne ?

Après avoir testé vous n’êtes pas sûr ?

Vous pensez que la taille est trop grande ? 

Une astuce pour vérifier qu’elle est à la bonne taille : les scotchs de fermeture ne sont ni éloignés au maximum vers les hanches, ni superposés. Les adhésifs de la couche sont bien en face l’un de l’autre, sans se toucher, avec jusqu’à 3 ou 4 cm d’écart entre eux. Positionnés ainsi vous pouvez encore passer deux doigts entre le ventre de bébé et la couche. En effet, généralement, vous lui enfilez sa couche quand il est allongé, cet marge de confort lui permettra de s’asseoir sans être comprimé au niveau du ventre.

Vous pensez que la taille est limite ?

En cas de doute, on vous conseille de prendre la taille supérieure plutôt qu’inférieure.

Il y a notamment les cas des bébés qui dorment beaucoup. Ça peut paraître un détail. Mais un bébé qui fait de longues nuits peut avoir besoin d’une couche un peu plus grande, qui offrira une plus grande surface d’absorption, pour l’accompagner sereinement et confortablement durant tout son sommeil. 

Il a deux tailles d’avance si on se réfère à son âge ? (car son tour de taille est supérieur). Pas d’inquiétude il croque simplement la vie à pleines dents. S’il est dans sa courbe de référence, vous n’avez même pas de question à vous poser. 

Astuce pour le jour où vous n’avez qu’une couche trop grande à mettre à bébé ou rien

Essayez de ne pas laisser de mou en bas de la couche, sous peine de vivre en direct une inondation. 

Avant de fixer les adhésifs, repliez le haut de la couche vers l’extérieur. Vous aurez ainsi comme un revers en haut de la couche. Ça permettra de la stabiliser et d’assurer un bon maintien dans le temps, sans faire mal à votre bébé.

Quand dois-je changer de taille de couche ?

Si vous avez l’impression que le pouvoir absorbant n’est plus ce qu’il était, c’est un indice certain.

Ensuite, si les collants sont distants au point d’être au bord des hanches, un peu façon maillot de bain sexy, c’est un signe évident que la taille n’est plus la bonne. Si vous n’avez pas encore connu de fuites à ce stade, vous êtes chanceux ! N’attendez plus, car ainsi fixée, la couche n’est plus suffisamment enveloppante pour assurer sa fonction première.

Le confort d’une couche à la bonne taille pour bébé et vous :

Avoir une couche à la bonne taille : c’est pouvoir profiter pleinement de la vie. Ne pas se sentir gêné pour bébé parce que sa couche n’absorbe pas assez ou qu’il est trop serré, ou sentir une humidité parce qu’elle est trop grande et que c’est le body et le pantalon qui prennent le relais. 

C’est être serein en tant que parent de savoir bébé tranquille, mais aussi :

  • ne pas perdre du temps le matin car il faut tout changer (drap, body, pyjama…) et prendre un bain qui n’était pas prévu dans le planning alors que vous êtes déjà en retard
  • ne pas être paniqué en ballade car vous n’avez plus de change

Comment bien positionner une couche pour éviter les fuites ?

Une fois la taille adaptée sélectionnée, veillez à être précis en mettant la couche. Certes, personne ne la verra, mais pour le confort de bébé et l’efficacité de la couche c’est important. 

Vous verrez d’ailleurs que nos couches permettent aisément de vous y reprendre à plusieurs fois pour positionner et repositionner parfaitement les adhésifs sans perdre en adhérence. On n’est pas tous aussi habile et précis du premier coup. Vous n’êtes pas encore rompus à l’exercice ? Soyez tranquilles avec nos couches Little Big Change. Dans l’idéal, essayez de coller les adhésifs face à face. Pas un collant de couche vers le haut et l’autre vers le bas. Pas non plus de pli sur la façade ventrale. Pour réussir plus facilement, placez votre main sur le ventre de bébé fermement (mais délicatement). Ainsi la couche reste en place, elle est bien alignée le temps de la fixer.

Vous êtes prêts ! Allez, il ne vous reste plus qu’à rigoler et accompagner bébé dans ses découvertes et son développement. Si vous vous interrogez encore sur le choix de la couche, retrouvez notre comparatif ou notre étude ! ?