Faut-il réveiller bébé pour manger ?

faut_il_reveiller_bebe_pour_manger

Vous êtes en plein dedans, voilà quelques jours ou semaines que bébé est né. Vous avez probablement eu des proches bienveillants (mais pas toujours très adroits) qui vous ont lourdement fait remarquer que vous avez les traits sacrément tirés depuis que vous avez pris le titre de super parent. Forcément, il faut une période d’adaptation dans cette nouvelle vie commune, pour vous comme pour votre nouveau-né. Mais voilà, vous êtes toujours à l’affût de la meilleure stratégie pour vivre en harmonie avec bébé. Alors, vous vous posez plein de questions sur la meilleure gestion des impératifs de bébé. Entre autre : comment gérer son sommeil et faut-il réveiller bébé pour manger ?

Sommeil et repas : quel rythme adopter ?

Il est difficile de les hiérarchiser ces deux besoins capitaux. Entre aider votre enfant à se caler rapidement sur un rythme régulier et vous assurer de combler ses besoins pour lui fournir un confort maximal, ça n’est pas toujours facile de déterminer les priorités.

Alors quand bébé dort à l’heure théorique de son biberon, devez-vous le réveiller ? La nuit, devez-vous mettre une alarme pour vous assurer de ne pas rater l’heure du repas ? Comment agir devant le dilemme sur la gestion des biberons ? 

Le bon sens pourrait vous encourager à le réveiller pour coller à ses heures, instaurer de la régularité et espérer pouvoir plus rapidement faire vos nuits ? Mais en même temps votre philosophie de vie vous incite à le laisser vivre à son rythme ? 

Vous avez raison. La réponse est non : ne pas réveiller bébé pour manger. Mais en fonction de son âge et de son poids, un nombre de biberons précis doivent être pris sur 24 heures. Sans être forcément à cheval dessus, vous y veillerez avec attention. Surtout les premières semaines. 

Un bébé ne se laissera pas mourir de faim. Néanmoins il est encore tout jeune et a besoin de toute votre attention pour veiller sur lui et sa bonne prise de poids. Attention au fait de le faire sauter des repas !

Et, honnêtement, ce n’est pas souhaitable. Si bébé dort un peu trop, il ne se sentira pas très bien après un biberon bien rempli et ce, même si sa faim lui suggère. Un peu comme nous après une grosse raclette. On est contents sur le moment mais la digestion semble longue et lourde…

Dans la théorie, bébé peut tenir en moyenne jusqu’à quatre ou cinq heures entre deux biberons durant ses premiers mois. Bien sûr, même si ce serait plus simple que ce le soit, ce n’est pas une vérité absolue.

Pour y voir plus clair, voici quelques repères, notamment en fonction de son poids

Passé 5kg c’est plus facile pour lui, car il commence à avoir quelques réserves pour tenir le cap entre deux repas. En-dessous de 5 kilos, préparez-vous pour donner au moins un biberon voire deux pendant la nuit.

Notre astuce LBC pour passer avec brio cette période : se relayer ! Vous êtes deux super parents ? Formidable répartissez vous les réveils nocturnes ? Les jours pairs c’est moi, les jours impairs c’est toi ! 

– Les professionnels estiment que bébé a besoin encore d’un biberon la nuit en dessous de 6 kg.

– En revanche, une fois que bébé a atteint les 6 kilos, il a (techniquement) la capacité de tenir de 20:00 à 6:00. Bref, sans le gaver pour y parvenir, vous aurez compris que le Graal est proche.

Donc la nuit, bien sûr que non, ne pas réveiller bébé pour manger. Les médecins disent qu’il y a une corrélation entre les difficultés de stabilisation du poids et le manque de sommeil. Dormir l’aide donc à prendre le poids nécessaire à sa croissance. Dormez tranquille s’il ne se réveille pas ?

La journée, en revanche, il faut essayer de lui donner quelques repères temporels. Pour l’aider à prendre tous les nutriments dont il a besoin, la journée doit être correctement optimisée. C’est tout bénéfice pour tous les deux et ça vous rapproche du jour où il fera vraiment ses nuits. 

 

C’est facilité s’il est à la crèche. Essayez de prévoir une promenade chaque après-midi s’il est en garde partagée avec vous. Vous verrez, cela lui fera le plus grand bien. En effet, l’air frais lui permettra de mieux dormir le soir et son éveil sera stimulé. Au moins il n’aura pas anticipé sa nuit avec une sieste un peu trop longue et trop tardive. Équipe pragmatique, famille relax et heureuse !

Notre conseil, si la sieste en cours de journée dure un peu, ouvrez la porte de sa chambre pour lui laisser entendre son environnement et essayez de le sortir.

Et les cas particuliers à connaitre :

  • Si bébé est un prématuré, il vous faudra effectivement peut-être le réveiller : sa prise de poids est capitale et il n’aura pas toujours la force de réclamer. Vous l’aiderez donc à prendre régulièrement le nombre de biberons dont il a besoin.
  • Un bébé qui pleure beaucoup n’a pas nécessairement faim, il peut tout simplement manquer de sommeil. En quelques jours, avec attention, vous saurez reconnaître ses différents pleurs. Les pleurs de faim étant les plus forts, rythmés (sans parler d’une mélodie, vous pourrez avec amusement vous rendre compte de leur régularité) et souvent accompagnés de gestes vers sa bouche.
  • Vous constaterez que, dans certains cas, les demandes de biberon sont même plus rapprochées la nuit que le jour. C’est probablement que votre bébé confond le jour et la nuit. Il a juste besoin de quelques semaines pour régler son horloge biologique. Avec toute votre attention, nous sommes certains que vous y arriverez très vite. A partir de 5-6 mois, tout devrait être plus structuré, voire plus tôt pour les plus chanceux 😉

 On ne peut pas vous garantir de la régularité du sommeil de bébé, mais vous voilà rassurés pour l’aider à se structurer, être nourri suffisamment et grandir avec délice dans les meilleures conditions.

Et pour en savoir plus sur nos couches, rendez-vous sur : www.little-big-change.com