Quel sens donner à la Fête des mères

Cette fête est antique. L’une des plus veilles qui soit. On fêtait la déesse Rhéa ou Cybèle  chez les Grecs puis les Romains. Aujourd’hui la Fête des mères est instaurée dans tous les pays.

Mais quelle place lui donnez-vous et quelle journée aimeriez-vous passer, chère maman ?

Entre celles qui l’attendent avec excitation et celles pour qui c’est une journée comme les autres, la palette de ressentis et d’envies est très étendue d’une maman à une autre. On vous partage plusieurs façons de la célébrer, à vous de choisir dans laquelle vous vous projetez le mieux. Peut-être même partagerez vous aussi cet article pour insuffler discrètement quelques idées ? 😉

 

  1. La première fête des mères

C’est sûrement celle dont on se souvient durablement de manière émue. Car elle vous fait prendre conscience une nouvelle fois, avec une grande force symbolique, que vous êtes à présent Maman. Attendue ou non, vous réalisez que cette année, pour la première fois, vous avez une journée qui vous est officiellement dédiée. Que vous faites désormais partie de cette caste que vous avez regardée toute votre vie depuis l’extérieur.

Vous réalisez que vous avez donné la vie. Et ce n’est pas rien. Vous réalisez aussi que seules celles qui sont passées par là comprendront vraiment l’aventure que ça représente.

Bien sûr, on peut décrier les marchands de tout et n’importe quoi, qui font tant d’efforts pour en faire un moment commercial riche.

Mais nous allons préférer souligner que cette journée est dédiée à votre célébration. Et que c’est donc à vous de choisir comment vous souhaitez en profiter.

Vous pouvez vous faire un cadeau à vous-même, le souffler à votre partenaire, ou en faire une journée de recueil.

D’ailleurs, une idée sympathique que nous a soufflée une maman, c’est de profiter de cette journée pleine d’émotion pour prendre votre plus belle plume. Pas la peine d’avoir l’âme particulièrement poète pour écrire quelques mots doux destinés à votre bébé.

Laissez juste votre coeur s’ouvrir pour écrire quelques mots tendres à destination de votre bébé. Mots qu’il lira et relira, ému, dans quelques années. Et peut-être encore bien plus tard, devenu adulte, parent peut-être, pour se rendre compte à quel point il vous ressemble désormais. Voilà une excellente manière d’ancrer la fête des mères comme une tradition pleine d’amour et de sens dans votre nouvelle famille.

  1. Les mamans « cadeaux »

On peut aussi rêver d’une surprise pour marquer le coup, ou d’un cadeau bien spécifique, et le souffler de manière suffisamment explicite à son conjoint pour avoir un maximum de chances de tomber juste.

Que ce soit un bijou, un bouquet ou autre chose, rien d’inconvenant à demander à son cher et tendre d’aller choisir un cadeau avec Bébé. Bébé vous le remettra pour le symbole.

Même si les premières années, Bébé ne comprend pas dans le détail cette fête, il comprend instantanément à votre sourire que vous êtes heureuse.

Aucun complexe à souhaiter un cadeau pour marquer l’occasion. De plus, peut-être que vous-même avez l’habitude d’adresser un petit présent à votre mère ou belle-mère si elle vous accompagne encore.

  1. Les mamans « fête »

Cette journée peut aussi être un excellent prétexte pour faire la fête : musique et cotillons, ou sympathique déjeuner, peu importe l’option retenue. Une seule chose compte : que vous vous amusiez.

En tout petit groupe, avec juste Bébé et son co-parent.

Ou avec votre mère, votre belle-mère ou vos copines, et pourquoi pas aussi vos tantes ou vos grands-mères. Célébrons toutes les femmes qui, comme vous, sont exceptionnelles. Et même ensemble ! Plus on est fous plus on rit, non ?

  1. Les mamans « une journée comme les autres »

Il y a aussi des mamans, pour qui cette journée est comme toutes les autres journées de l’année. Par éducation, par conviction, certaines mamans vont préférer se concentrer sur d’autres fêtes dans l’année comme les anniversaires.

Le sens de la fête est personnel. La seule chose qui compte c’est de faire ce qui vous plaît vraiment. Et de ne surtout pas vous forcer à faire quelque chose qui ne vous plaît pas.

Vous avez parfaitement le droit de considérer que c’est une journée comme les autres.

Car chaque jour en regardant votre enfant, vous constatez votre chance.

Car chaque jour, vous mesurez votre bonheur d’être devenu mère.

Néanmoins, si pour vous ça n’est pas une occasion que vous attendez impatiemment, cette journée peut simplement être une occasion de plus de célébrer. On vous incite donc à la saisir, sans ajouter de fioritures si la simplicité est votre choix.

Cette journée est la vôtre, elle vous rappelle à quel point vous faîtes un super job, et on sait que ce n’est pas un job facile. Il faut se le dire. Car oui, devenir mère, c’est du bonheur mais pas que. Certains jours, nous savons que vos efforts sont nombreux pour ne pas désespérer après une journée sous le signe du chaos. Pour continuer d’espérer plus de quiétude le lendemain.

Alors, même si vous tenez à en faire une journée comme les autres, recevez au moins ce merci universel dans le calme de votre coeur, ce merci qui vous gratifie et vous remplit de confiance.

  1. Les mamans qui n’en ont plus

Il y a aussi les mamans qui ont perdu leur mère.

Partagées entre le bonheur d’être mère à leur tour et émue de se souvenir que, cette année encore, leur mère sera absente. Cette journée est ponctuée de sentiments différents.

La fête des mères est un temps aussi pour penser à soi, à ses souvenirs joyeux. Vous les partagerez avec plus de facilité avec votre enfant dans quelques années.

Certes, cette journée n’est pas évidente, chargée d’émotions contradictoires. La génération précédente n’est plus là. Ce peut-être impressionnant de devenir la figure maternelle unique de votre enfant. Mais en réalité, c’est bien la place que vous avez obtenue en devenant mère. Alors, prenez toute la place que vous méritez dans le coeur de votre petit, vous la méritez on ne peut plus.

Quel que soit votre style, on vous souhaite une très joyeuse fête des mères. Et on profite de cet article pour vous dire toute l’admiration que nous avons pour chaque maman Little Big Change.