Nouveauté : restez efficace pendant vos règles grâce aux protections périodiques Little Big Change

A l’occasion du lancement de notre nouvelle gamme de protections périodiques, nous souhaitions vous partager notre soutien pour cette période décidément trop souvent délicate.

On ne va pas se mentir, c’est un passage quasi obligé. À moins d’avoir opté pour un stérilet.

Vous êtes mère, vous pensez efficacité !

On se souvient probablement toutes de publicités à la télévision, montrant des femmes qui dansent dans la rue pendant cette période. La publicité semblait dire :

« C’est merveilleux, alors dansons »

Mais ce n’est pas si simple de s’équiper de protections périodiques. Il faut tester, choisir… Entre serviettes et tampons, la question du format ne suffit pas, il faut trouver les protections adaptées à chacune. Celles qui vous conviennent. Et surtout, les protections périodiques qui vont prendre soin de votre corps, tant contiennent des composants néfastes pour la santé. Et si ce n’était pas déjà si compliqué comme sujet, une fois que vous avez trouvé le modèle adapté à vos contraintes et votre morphologie, une fois sur trois, le supermarché n’a pas votre référence favorite en stock.

On ne débattra pas sur les douleurs, encore trop peu considérées malheureusement, car ce n’est pas notre cœur d’expertise. En revanche, en tant que professionnels de l’absorption, de l’ergonomie et du confort, nous avons étudié le sujet des protections périodiques pour alléger le poids de votre charge mentale.

Après avoir vécu les chutes du Niagara post-accouchement et après avoir déployé tant d’énergie pour trouver les bonnes couches pour bébé.

Une bonne nouvelle !

Little Big Change lance sa gamme de protections périodiques. On a pensé à toutes les situations et à chacune de vous, avec une gamme super complète : protège-slips, serviettes Normal, serviettes Night, tampons avec applicateur Normal, tampons avec applicateur Super, tampons sans applicateur Normal, tampons sans applicateur Super.

Plus de prises de tête en découvrant au premier jour de vos règles que vous n’avez plus qu’une seule protection périodique. Il vous suffit désormais d’ajouter vos protections périodiques à votre abonnement de couches. Simple ! Certes, nous n’effacerons pas les maux de ventre et la fatigue liés aux règles, mais on vous soulage au moins l’esprit.

Et pas seulement au niveau de la logistique, car l’ensemble de la gamme est certifiée saine par de nombreux labels, le coton est biologique, et même le tampon avec applicateur est fabriqué à partir de plantes. Et bien sûr, nos serviettes et nos tampons sont super absorbants. Si Little Big Change a commencé par se forger une place comme le roi de la couche efficace et saine, ce n’est pas prêt de changer pour les mamans. On prend soin de vous comme des fesses de bébé.

Un peu de culture ?

Vous êtes devenus incollable en calcul de règles menstruelles et protections périodiques depuis que vous êtes maman. En effet, si vous ne vous étiez pas plongée à l’écoute de votre corps auparavant, entre les calculs de cycle quand vous tentiez de tomber enceinte et le suivi de grossesse où votre gynéco est devenu votre meilleur.e ami.e, vous êtes à présent rodée. Vous étiez déçue de les voir arriver pendant la phase de tentative de conception, maintenant la survenance de vos règles est plutôt rassurante.

Pour alimenter vos prochaines discussions sur le sujet, nous avons listé quelques faits :

L’âge des premières règles avance ! Saperlipopette, voilà une drôle d’évolution, quand on sait que globalement on est plus long à se décider à s’en servir. Enfin, à se décider à profiter de l’ovulation engendrée.

En réalité, les scientifiques expliquent cette avancée de l’âge des premières règles par l’amélioration de l’alimentation. L’âge des premières règles était de 16 ans en 1750 et de 12 ans en 1994.

La bonne nouvelle, c’est que si vous combinez un âge précoce pour les règles et un âge tardif pour la ménopause, vous avez plus de chance de vivre plus longtemps.

Bref, souffrir plus pour vivre plus ?!

Pendant la première phase du cycle des règles, de J1 à J13, c’est la période durant laquelle on est le plus au top : selon les athlètes, nous avons plus de force et plus d’énergie à cette période grâce à la testostérone. On ressent également moins la douleur, si ça vous dit de vous épiler ou de faire du krav maga … Bien sûr chacune réagit différemment, certains auront une libido au plus haut, d’autres seront pliées de douleurs.

Durant la seconde phase du cycle, selon les sportives toujours, on se sent plus fatiguées, soit de J14 à J28. C’est aussi pendant cette période que les ligaments sont plus souples (mais pas vous), ce qui induit un risque de blessure accru. Bref on y va mollo sur le grand écart. Enfin, certaines femmes vont avoir tendance à faire de la rétention d’eau à ce moment-là, ce qui explique que l’on peut prendre quelques kilos avant nos règles.

Même si ça ne résout pas toutes les douleurs, les contractions pendant les règles diminuent quand on pratique le sport régulièrement, conseil de coach. Certes, vous savez ce que c’est une vraie contraction maintenant, mais il n’est pas négligeable d’avoir une astuce pour en diminuer les effets indésirables. Si votre emploi du temps n’est pas franchement évident depuis que vous êtes parent, regardez Bébé. Vous avez un compagnon à disposition qui ne demande qu’à faire du sport avec vous. Allez, dansez !

Le congé menstruel existe !

Pas encore en France, mais dans certains pays d’Asie notamment. Au Japon ou en Corée par exemple, ce congé existe depuis plus de 70 ans. Aujourd’hui en France, il y a quelques entreprises qui ont pris des initiatives en ce sens, mais le sujet a le mérite de faire débat. Pas trop longtemps on l’espère.

On espère que cet article, bien que très sérieux, vous aura fait sourire. On est avec vous ! Si vous testez nos protections périodiques lors de votre prochaine commande, dites-le nous ! Vous le savez : on adore vous lire.