Quel est le prix des couches pour bébé ?

On ne s’en rend pas bien compte avant la naissance, mais il faut bien l’avouer : l’achat des couches représente une belle part du budget alloué à votre bébé. Il existe plusieurs alternatives pouvant impacter les dépenses consacrées aux couches : la qualité de la composition du produit, la durée de son cycle de vie (couches jetables ou lavables), la quantité utilisée quotidiennement par votre nouveau-né, et, bien sûr, la marque.

Focus sur les questions à se poser au moment de choisir la meilleure solution pour laisser les fesses de votre bébé au sec.

Quel budget représente l’achat de couches tous les mois ?

Au cours des premières semaines, le budget est relativement conséquent, puis dégressif au fil du temps. Si l’on se concentre sur la période suivant la naissance, il faut compter au moins 6 ou 7 changes par jour ! Autant dire que si initialement vos gestes sembleront incertains, vous jouirez rapidement d’une parfaite maîtrise du changement de couches, à toute heure et dans toute situation… En se basant sur cette quantité de couches écoulées, on peut arrondir le prix à une cinquantaine d’euros, le montant nécessaire à vos futurs achats mensuels de couches.

Quelles sont les couches les moins chères du marché ?

Comme pour la plupart des produits de grande consommation, il faut se tourner vers les marques de distributeurs pour réduire le coût du budget couches jetables. On peut également se rendre sur les plus célèbres sites e-commerce généralistes : entre une tondeuse à gazon et une cafetière, on peut parfois dénicher des lots de couches à des tarifs relativement bas. Attention toutefois à bien analyser la composition et les procédés utilisés. Comparer oui, mais encore faut-il évaluer des produits équivalents. N’oubliez jamais que les couches choisies seront au contact direct de la peau de votre bébé nuits et jours, bain excepté.

Par ailleurs, il faut également penser praticité, toutes les couches jetables ne se valant pas concernant la facilité d’enfilage. En définitive, on peut évidemment rechercher à faire des économies sur le coût mensuel des couches. Toutefois, parmi toutes les dépenses à prévoir, est-on bien sûr que ce sont celles-ci à réduire en priorité ?

Les couches par abonnement, la solution confort ?

Choisir la solution des couches par abonnement s’inscrit dans une démarche qualitative et pratique. Qualitative, car la plupart des marques de couches par abonnement se donnent la peine d’opter pour des circuits de production vertueux, en utilisant des matières premières de qualité. D’ailleurs, les marques de couches vendues par lot sont pour la plupart certifiées, et cela à plus d’un titre (tests dermatologiques fréquents ou certification de la nature éthique des processus de production).

En revanche, de manière transparente : privilégier l’achat de couches par abonnement ne fait pas vraiment économiser d’argent. Les bénéfices se situent plutôt au niveau du gain de temps et de la tranquillité d’esprit : plus besoin de s’embarrasser avec plusieurs paquets dans le chariot, la peur de l’oubli qui disparait… Surtout, les couches par abonnement apportent des certitudes en termes de qualité et de confort pour les fesses de votre nouveau-né.

La solution des couches lavables, vraiment enviable ?

La seule véritable solution pour ne pas payer de couches jetables… c’est d’utiliser des couches lavables ! Alors, disons-le tout de suite : ce type de couches n’a pas notre préférence. Ok pour l’argument écologique, mais en ce qui concerne la gestion du quotidien et l’hygiène, ce n’est vraiment pas notre truc. Multiplier les lessives au moment de l’arrivée d’un petit bébé, l’idée n’enchante guère… Alors, si l’on veut payer ses couches moins chères, c’est une solution, mais cela se fera au détriment du bien-être quotidien et au prix d’une parfaite gestion du stock de couches propres disponibles. Une charge mentale supplémentaire inutile lorsque l’on a tout à disposition à portée d’adhésifs.

Par ailleurs, esthétiquement parlant, on goute peu l’effet « grosses fesses » créé par les couches lavables. Alors certes, ce n’est pas l’essentiel, mais tout de même : on préfère voir notre boutchou dans une jolie couche. En ce qui concerne les tarifs, même si à termes il faut reconnaître les économies, n’oublions pas non plus l’investissement initial, qui s’élève à plusieurs centaines d’euros minimum. Un choix qu’il faut ensuite assumer sur le long terme, afin ne pas gaspiller la mise initiale.