Quel prénom pour avoir une mention au bac ?

baccalaureat_prénom_bebe

Mais le bac est une épreuve anonyme ?! Comment certains prénoms peuvent donc avoir statistiquement plus de chances d’avoir le bac que d’autres ?

On entend souvent que le prénom peut être évocateur de la culture et d’origine sociale. Mais, assez peu de parents se posent la question en ces termes au moment de choisir le prénom de leur enfant : va t-il avoir le bac en fonction du prénom choisi ?

Pourtant, le choix du prénom a statistiquement un impact global sur la vie sociale de votre enfant et donc sur sa réussite.

Pourquoi ? 

C’est le terme « statistiquement » qui fait tout ! Ce n’est pas tant le prénom en lui-même qui va influer sur la réussite, mais plutôt le contexte culturel et social de l’enfant. En cela, les mécanismes socio-démographiques de choix des prénoms sont très intéressants et, sans – fort heureusement – être une science exacte, leur étude est passionnante et peut même nous donner des pistes de réflexion, sur les choix que nous faisons pour nos enfants, ou ceux que nos parents ont réalisé pour nous.   

Et si le prénom choisi révélait plutôt la vie privée des parents ?

La cote des prénoms est un guide actualisé chaque année à l’automne, lequel montre l’évolution de la popularité des prénoms d’hier, d’aujourd’hui et prédit ceux de demain.

On l’a parcouru chez Little Big Change. Et, nous avons appris, grâce à cette étude, que les professions culturelles comme les journalistes ou les artistes adoptent en plus grand nombre des prénoms devenus rares, ou des prénoms encore peu répandus, mais qui connaîtront une forte popularité 20 ans plus tard. 

En effet, ces carrières très spécifiques favorisent un univers social incitant au changement, au renouvellement. Les personnes évoluant dans ces univers auront aussi une faculté plus forte à trouver les prénoms qui seront les plus tendances dans les années à venir. Tout ceci, nous stimule pour être en quête de découvertes !

Si vous n’avez pas vraiment l’âme d’un artiste, mais êtes plutôt classique, le choix du prénom va probablement afficher votre origine sociale ou culturelle.

Les prénoms d’inspiration anglo-saxonne ont souvent été davantage choisis par les classes plus populaires : Audrey (coucou Audrey Hepburn), Vanessa, Mickaël, Kevin… 

Les milieux plus bourgeois, eux, parfois un peu plus « conservateurs », optent plus largement pour des prénoms classiques traversant les siècles comme Anne, Hélène, Pierre, Marc…

Pourquoi le choix du prénom de votre enfant va influer sur son avenir ? 

L’ouverture d’esprit n’est pas un trait de caractère inné, mais plutôt une qualité qu’il faut développer, au même titre que la curiosité intellectuelle. 

C’est à dire que, naturellement, le réflexe naturel nous donne tendance à nous rapprocher des personnes qui nous ressemblent et donc aussi de celles qui ont un prénom culturellement proche du nôtre. 

Le prénom agit comme un marqueur social. En d’autres termes, sans même en avoir conscience, certains enfants vont plus facilement sympathiser entre eux car ils s’appellent Anne-Claire et Anne-Laure, ou bien s’ils sont deux Julien ou encore deux Rebecca ou deux Siham.

Il est intéressant d’ailleurs de lire les travaux de Marc Bloch sur le sujet. Il explique que le choix du prénom se fait bien sûr par la culture et l’histoire personnelle de chacun, plus que par rapport à la mode. Mais Marc Bloch révèle que les goûts littéraires et artistiques influent aussi beaucoup sur le choix du prénom. 

De manière évidente, le choix du prénom résulte donc du niveau et des domaines de culture des parents, ainsi que de leurs goûts. Le prénom du chérubin affiche alors les goûts et connaissances de ses parents en matière de culture. Vous ne pourrez plus cacher que vous êtes un fan inconditionnel de Céline (Dion), de Steven (Spielgberg) ou de Lara (Croft).

Aussi, on suppose que le contexte social et culturel dans lequel évolue l’enfant sera plus ou moins riche, plus ou moins porté sur certains domaines, au détriment d’autres, et que l’enfant aura alors un accès plus ou moins évident et riche à la culture. 

Ces explications viennent nous éclairer sur la raison pour laquelle certains prénoms sont plus représentés parmi les élèves ayant une mention ou n’ayant pas le bac.

La liste des prénoms qui ont eu le bac avec mention très bien 

Ce n’est pas une fatalité néanmoins.

Ne vous croyez pas non plus assurés d’un avenir rempli de succès pour votre enfant en optant ces prénoms-là. Désolé il faudra travailler, en tant que parents, à développer ses qualités de super héros par le jeu, l’éveil, l’amour. Mais si vous nous lisez, nous sommes sûrs que vous êtes des parents formidables, d’enfants non moins brillants.

L’étude de Baptiste Coulmont, publiée tous les ans sur le sujet, affiche une soixantaine de prénoms qui arrivent en tête du classement au bac.

Les prénoms féminins sont : Joséphine, Adèle, Anouk, Apolline, Garance, Diane, Alice, Iris, Jeanne, Lison. Quant aux prénoms masculins qui brillent au Bac, on trouve entre autres, Gaspard, Augustin, Emile, Timothée, Félix, Etienne, Alban, Grégoire, Mathieu, Martin.

Et les prénoms qui ont le moins de chance d’avoir le bac avec mention ?

Toujours selon un extrait de l’étude de Baptiste Coulmont, les prénoms qui ont moins de chance d’obtenir la mention «  Très bien  » sont par exemple : Jordan, Rayan, Allan, Mehdi…

Pourquoi le choix du prénom n’est pas une fatalité sur son avenir 

Le choix d’un prénom n’est pas bien évidemment pas définitif sur son avenir. Si vous adorez le prénom de Mehdi, car c’était celui d’un proche ou qu’il fait référence pour vous à Belle et Sébastien, cela ne signifie pas qu’il n’aura pas de mention Très Bien ! 

De la même façon qu’il n’est pas suffisant d’appeler votre enfant Apolline ou Augustin pour lui promettre un avenir de président de la République ou de fondateur d’une start-up à succès.

A notre sens, les plus grandes influences qui dessineront la personnalité de votre enfant, et auxquelles vous êtes déjà attentifs, sont les vôtres. Ce sont vos apports et vos exemples qui auront un impact beaucoup plus fort que le prénom lui-même :

  • Être attentif à lui chaque jour, vous développerez ainsi sa confiance
  • Être disponible et lui laisser la place d’exprimer sa créativité
  • L’encourager dans ses défis, son courage et son énergie sont ainsi renouvelés chaque jour

Ce sont toutes ces expériences et le cadre favorable au quotidien que vous lui fournirez, qui l’aideront le plus à s’accomplir le mieux possible.

Bien sûr, vous ne résoudrez pas tout. Un enfant né dans les beaux quartiers part avec un accès au savoir et un réseau de copains plus favorables que celui qui naît dans un quartier moins favorisé. 

Mais tout n’est pas figé. Alors choisissez le prénom qui vous plaît le plus, restez fidèles aux raisons qui vous font préférer ce prénom à un autre. Expliquez-lui aussi pourquoi vous avez choisi ce prénom, tout ce qu’il vous inspire de positif.

Les valeurs que vous lui transmettrez sont plus fortes que ce que son prénom évoquera pour d’autres. Et justement parce que vous avez réfléchi à la résonance du prénom choisi, vous saurez d’autant mieux comment préparer votre bébé à se positionner dans la société.