Père : entre galères et amour – le mode d’emploi

dad

Devenir père, c’est savoir contrebalancer les galères pour les prendre avec humour et ne se souvenir que de l’amour partagé. Vous en rêvez ? On vous livre nos tips.

Revenons tout d’abord à toutes les galères que vous rencontrez en tant que père.

1. La découverte du monde extérieur

– Le change: Nous sommes bien d’accord, vous êtes plutôt du genre team aventure. Peut-être même qu’avant Bébé on vous surnommait déjà l’Indiana Jones des temps modernes. Avec Bébé, vos compétences de roi de la jungle vont être fort utiles.

Par exemple, le change. Vous remarquerez très vite que les toilettes publiques offrent des tables à Toilettelanger, au choix chez les femmes ou les handicapés dans la plupart des pays. La dernière fois qu’on a vérifié, il n’y a pourtant pas que les femmes ou les handicapés qui sont susceptibles d’avoir un bébé…

N’ayez crainte d’aller chez les femmes, puisque la société ne vous en laisse pas le choix. Utilisez votre pouvoir d’aventurier plein d’humour pour rassurer élégamment celles qui pourraient être surprises de vous voir débarquer dans leur sanctuaire : « Bonjour Mesdames, je suis navré, je combats les inégalités hommes-femmes et j’aimerais pouvoir vous emprunter la table à langer qui est disponible uniquement dans vos toilettes ». Faites-en des tonnes !

Vous allez devoir argumenter de votre entrée dans les toilettes à votre sortie. Il y a donc bien quelques minutes d’improvisation solo. Rien de plus facile pour l’aventurier qui sommeille en vous. On vous rassure, la grande majorité sera solidaire de votre combat et vous mettra à l’aise. De notre côté, chez Little Big Change on vous soutient, nous avons d’ailleurs lancé une pétition pour que soient installées des tables à langer dans tous les toilettes publiques côté hommes aussi !

– Le biberon : La tuile, vous avez bien pris le lait en poudre, mais pas l’eau plate et, comme souvent dans cette situation, pas de robinet en vue. Mais vous avez une petite bouteille d’eau pétillante dans la poche arrière de votre jean ? Parfait ! L’échauffement peut commencer, vous allez secouer autant que possible votre bouteille et desserrer le bouchon, recommencer, recommencer… jusqu’à faire échapper tous le gaz. Facile ? !

– L’oubli du sac à langer : Nous le confessons aussi, même quand on a un nouvel accessoire (en l’occurence, Bébé) il n’est pas évident, au moins au début, de penser systématiquement à l’associer à l’autre accessoire qui doit obligatoirement aller avec (en l’occurence, le sac de Bébé). Normalement, oublier une fois le sac à langer avant une sortie devrait vous suffire pour vous vacciner à vie. Mais certains, comme nous, sont plus tête en l’air que d’autres ! Déjà, si vous prenez Bébé, c’est le plus important !

Ne nous cachons pas : quand il dort dans son transat et qu’on monte en pression car on est à la bourre pour sortir et tenir l’heure du rendez-vous, on a tous failli oublier Bébé concentré comme nous étions.
Néanmoins un conseil, en toute circonstance, été comme hiver, sortez avec des mouchoirs. Toujours, toujours, toujour! Pour essuyer la bave, ou quelque débordement, pallier partiellement le sac oublié… Bref ne sortez plus jamais sans un paquet de mouchoirs dans votre jean ou votre veste. Laissez-en un toujours à résidence dans vos vêtements, vous serez content de l’y trouver en cas d’urgence.

2. Les mondanités et les réjouissances de la vie sociale

Toutes vos compétences en improvisation et argumentation vont être développées.

– Les cris
Subitement, Bébé se met à crier au restaurant, chez des copains, au supermarché… Il y a sûrement euBebe_telephone un élément déclencheur, mais vous ne l’avez pas anticipé. Une berceuse doublée d’une petite danse improvisée et Bébé devrait s’apaiser rapidement, ne serait-ce que par la surprise générée. Il faut très vite sortir la grosse artillerie, sous peine d’expulsion.
Si vous devinez une crise imminente mais pas encore sonore, une idée qui marche très bien est de faire des selfies avec des filtres rigolos et on évite une petite galère. Dès un an, sa vue est suffisamment bonne pour qu’il commence à s’en amuser. En revanche, si ce n’était pas déjà le cas auparavant, après lui avoir fait découvrir cet outil fascinant, il vous chipera votre téléphone à la moindre occasion ensuite, mais honnêtement c’est plutôt efficace pour le faire patienter.

– Les gaz (prouts)
Vous connaissez le dicton, le ridicule ne tue pas. N’ayez crainte : le niveau sonore de leurs gazs est au plus bas. À part vous, personne ne l’entendra. En revanche, on vous conseille d’apprendre à Bébé à en rigoler, car quand il aura 3 ans ce sera plus élevé côté décibels. Au moins, en rigolant comme une baleine, votre enfant se dénoncera tout seul. Mais si ça vous amuse de choquer les personnes un peu guindées, on peut comprendre que vous saisissiez l’occasion pour rigoler également de bon coeur.

– Le match de foot
Pour rien au monde vous ne manquez la retransmission d’un match important avec les copains. Avec Bébé, il va falloir juste anticiper un peu.
C’est à dire se munir d’accessoires : des drapeaux, des pailles, une casquette… tout ce qui pourrait amuser Bébé. Et être inventif pour que chaque objet ait plusieurs usages. Par exemple la paille : lui souffler de l’air dessus, la mordiller, en faire une baguette …. Votre casquette pour jouer à cache-cache ou servir de panier…

Un match ça dure, vous le savez, les prolongations ne sont pas rares. Essayez de l’intéresser en jouant les commentateurs sportifs pour enfant et en lui chuchotant à l’oreille ce qui se passe. Les cris de vos copains qui se croient au stade peuvent l’impressionner ;-). Vous serez son maitre pour comprendre le jeu et lui soufflerez à l’oreille quelque chose comme « Le ballon roule, roule, paf il le passe, mince il le perd, ouf il le reprend, tu as vu : il est tombé ! » Sans stress si possible et avec gaieté, vous le retiendrez plus longtemps devant le match. Après, soyons clairs : si ça va aux tirs au but, ça risque de faire long pour Bébé.

– La garde d’enfantVous entendrez gentiment de la part de la nounou ou de la crèche des remarques comme « il faudra demander à votre femme de donner un nouveau change ». Deux choix s’offrent à vous :
– répondre « oui, oui » et gagner un temps précieux sur votre morning routine.
partir en guerre et lui expliquer que c’est vous qui faites les machines, que vous savez donc mieux que votre épouse où trouver un nouveau change. Avantage : vous profiterez du fait que la personne vous trouvera désormais exceptionnel et pourrez ensuite plus facilement négocier des dérogations, quand vous serez en retard ou autre.

Pere_et_bebe

3. L’amour sous toutes ces formes

– La tâche blanche
La sympathique régurgitation sur la veste ou le pull après le premier biberon du matin. Restez en chemise ou T-shirt avant de partir tant que vous êtes avec Bébé ! Vous pourrez plus facilement nettoyer à l’éponge votre chemise que votre pull ou veste. Et pour le trajet maison-crèche, prenez un imper ou un lange : vous protégerez votre tenue.

– Le koala
Quand ils atteignent l’âge de s’asseoir, certains (tous les) bébés ont une aptitude folle pour prendre votre jambe pour une branche, se transformant ainsi en koala. Bonne nouvelle : c’est du crossfit naturel ! Avancez avec Bébé agrippé à sa branche et vous allez travailler votre tour de taille sans même y penser. On peut se l’avouer entre nous, depuis que vous êtes papa, vous aussi vous avez un peu pris.

Il y a mille formes d’amour, quand il s’endort contre vous, quand il vous fait un câlin comme ça, juste parce que Bébé est content de vous voir. Et vous, en tant que papa et plus largement tous les parents, malgré les galères vous en redemandez à chaque fois. Son odeur de Bébé n’est pas vraiment proche de « Bleu » de Chanel ou de Bois d’argent », pourtant c’est bien l’odeur de Bébé que vous préférez.