Les 5 maladies de bébé, quoi faire et comment ?

maladies_bébé

Bébé va renforcer son système immunitaire pendant ses premières années. Il est déjà un champion d’amour, de rigolades ou de cascades ! Figurez-vous qu’il va aussi vous épater par sa robustesse sur le plan de la santé.

Néanmoins, il est encore petit. Son système immunitaire est donc encore immature. C’est pourquoi il est important pour vous, les super parents, de connaitre les maladies de bébé auxquelles il va faire face, toutes ces réjouissances annoncées pour lesquelles tous les parents vont se retrouver à faire des recherches en urgence : varicelle bébé, eczéma bébé, fièvre bébé, otite bébé, grippe bébé, allergie bébé…

Avoir une vue de ce que peut ou va avoir votre enfant est la meilleure option pour reconnaître les maladies de bébé et savoir l’accompagner.

Aussi, en renfort de votre équipe de choc « bébé + parent », une personne essentielle va régulièrement venir vous aider : le pédiatre. On ne le choisit pas toujours. Certaines villes en manquent…

Mais si vous avez la chance de vous faire recommander le pédiatre d’une copine et qu’en plus ce médecin est connu et reconnu par d’autres, vous avez gagné le jackpot. Bravo !

En effet, si un de vos amis vous a recommandé son pédiatre qui est une perle rare, vous le saurez très vite, car la pharmacie, la crèche et même les écoles vous le diront. « Docteur « bip » il est très bien ».

Bref, un pédiatre en or est rare, si vous avez la chance d’en trouver un, écoutez-le avec encore plus d’attention. Non seulement, il vous aidera à soigner à bébé, vous arrangera pour vous recevoir pour les maladies de bébé, mais saura aussi vous donner quelques conseils rapidement par téléphone pour passer certains caps de maladie bébé sans logistique lourde.

Ne le sur-sollicitez pas à outrance non plus, votre intérêt est de le garder dans votre team et motivé, il est nécessaire pour cela de respecter son travail.

La maladie de bébé : la varicelle

Votre enfant a tout intérêt à attraper la varicelle très jeune. Si bébé n’a que quelques mois ou minuscules années, il n’aura que quelques rares boutons pendant quelques jours. 

En revanche, si votre enfant n’attrape pas la varicelle jeune, il risque d’y être confronté lorsqu’il sera adulte et ça, ça n’est pas du tout la même histoire…

Les boutons sont beaucoup plus nombreux, la varicelle dure beaucoup plus longtemps et les risques de complications aussi sont proportionnellement plus grands. 

Ces maladies chez le bébé et chez l’adulte, même s’il s’agit dans les deux cas de la même forme de maladie, diffèrent considérablement dans leur dimension (plus importante chez les adultes).

Ne partez pas non plus en quête d’un enfant ayant la varicelle pour qu’il puisse contaminer le vôtre, bien sûr. Mais, si vous avez connaissance de cas de varicelle dans votre entourage (à la crèche ou dans votre co-famille par exemple) laissez votre enfant jouer. Pourvu qu’il ait la varicelle bébé (à 2 mois, 3 mois, 6 mois…) ?

Vous vous interrogez au sujet du vaccin contre la varicelle ? Objectivement, vous avez déjà pas mal de visites et de vaccins. Discutez-en avec votre pédiatre. Mais ce vaccin se fait en deux temps, avec le premier dosage entre 12 et 15 mois. Ça vous laisse le temps d’attraper la varicelle. 

Pour information, l’incubation dure 2 à 3 semaines et la période visible de la maladie 8 jours environ. 

Les premier signes de maladies de la varicelle qu’aura bébé seront les boutons rouges, lesquels se transforment en petite vésicule. Le bouton de varicelle bébé ne diffère pas de ceux des adultes si ce n’est en nombre.

S’il a un peu de fièvre le premier jour, c’est normal. Néanmoins, si vous vous entendez bien avec votre pédiatre, appelez-le pour être rassuré(e).

La maladie de bébé la plus « démangeante » : l’eczéma

Tous les bébés ne sont pas concernés. Vous n’avez pas moins de chance, ou un moins bon patrimoine génétique, si bébé a de l’eczéma sur le visage, le corps… Ce sont des maladies de bébé courantes.

L’eczéma des bébés se loge généralement dans les plis de la peau. Les bébés ont en effet la peau plus sèche que nous. Et certains bébés, plus que d’autres encore à cause d’une prédisposition génétique, y sont plus sensibles. C’est pourquoi on parle d’eczéma atopique. 

Côté sensibilité extrême de la peau de bébé, vous avez déjà dû l’observer : un pull en laine qui gratte en hiver, bébé a des plaques rouges. Il se griffe, même sanction.

Alors, comment soigner ces maladies de bébé et le soulager de son eczéma ? Hydrater sa peau, bien sûr, et être attentif dans le choix des produits bébé lavants. Être prévenant, c’est aussi un traitement naturel de l’eczéma de bébé.

Néanmoins, parlez-en rapidement avec votre pédiatre pour vous faire conseiller sur la crème la plus adéquate, un traitement de l’eczéma de votre bébé, éventuellement de la simple homéopathie à des remèdes plus forts. Aussi, votre pédiatre vous aidera à identifier et vous rassurer sur les causes de l’eczéma (eczéma alimentaire bébé, cause psychologique de l’eczéma bébé…) 

L’eczéma peut être assez long à s’atténuer, généralement 6 mois. Dès les premiers signes soyez attentifs pour que l’eczéma de bébé ne dégénère pas en grattage intensif. 

Aussi, optez au maximum pour des vêtements doux et des couches avec une absolue douceur et les plus saines possibles (matière intérieure, ou de l’élastique…)

Vous avez un doute entre une allergie et de l’eczéma. Les mieux placés pour vous aider seront votre pédiatre et votre pharmacien. L’eczéma se situe au niveau des plis alors que l’allergie est plus diffuse sur le corps. L’origine de l’allergie (allergie alimentaire, au lait, à un produit de soin…) n’est pas toujours évidente à trouver, mais une fois identifiée, l’allergie se traite beaucoup plus vite que l’eczéma.

La maladie de bébé la plus récurrente : l’otite bébé 

Bien sûr, il y a le rhume de bébé qui annonce le début de l’infection, éventuellement même un peu de fièvre.

Dans tous les cas, soyons honnêtes, vous n’y couperez pas, bébé aura régulièrement des otites (suite à un rhume ou une grippe).

Pour en limiter le nombre, sortez bien sûr toujours bien couvert avec bébé en hiver.

Et surtout débouchez lui le nez très régulièrement, dès que c’est nécessaire, et nettoyez de toute façon son nez au moins une fois par jour. Malade ou non, bébé a besoin d’avoir un nez propre. C’est par le nez que les microbes s’infiltrent. Nettoyer son nez quotidiennement évite que les microbes ne remontent plus haut, jusque dans les sinus et toute la zone ORL. C’est cette extension qui génère ainsi un rhume de bébé qui coule dans les oreilles et les obstrue : l’otite bébé. Pour soigner le rhume de bébé naturellement, commencer donc par prévenir, en nettoyant son nez de ces microbes.

Pour reconnaître si bébé a une otite, le symptôme le plus évident : il est grognon. C’est vrai, il est aussi grognon quand il a sommeil mais ce n’est pas tout à fait le même grognon ?

Autre signe que bébé a une otite : instinctivement, souvent les bébés se grattent l’oreille qui leur font mal. À ces symptômes déclarant l’arrivée de l’otite, ou même la présence d’une otite installée, bébé peut également avoir un peu de fièvre.

En plus de cette otite, le pédiatre vous annoncera probablement que bébé a une rhino-pharyngite  (« rhino bébé » pour les intimes du sujet). Le combo classique !

La maladie la plus éprouvante : la rougeole

Normalement, bébé est protégé par les anticorps de la maman les premiers mois (parce qu’elle a été vaccinée, ou a elle-même eu la rougeole). Vous le vaccinerez pour éviter ce virus de la rougeole. La rougeole est en effet une infection extrêmement virale. 

Les symptômes de la rougeole sont : de la fièvre, associée à des boutons sur le corps et dans la bouche, un rhume et une forte toux. Il est vraiment patraque !

Pour éviter de participer à l’augmentation de cas de rougeole en France et ne pas imposer cette épreuve désagréable à bébé, un seul remède : le vaccin ROR, obligatoire d’ailleurs. Pour lui et pour les autres, il est la seule façon de nous protéger.

La maladie la plus impressionnante des nourrissons : la bronchiolite

Elle touche en majorité les bébés de moins de 6 mois. La bronchiolite atteint les voies respiratoires. Généralement, la maladie n’est pas grave. La transmission se fait par les voies aériennes. 

Les symptômes de la bronchiolite bébé, au début de la maladie, sont proches d’un rhume. C’est pourquoi il est important de bien nettoyer le nez de bébé régulièrement et aérer sa chambre 20 minutes par jour.

En cas d’encombrement important du nez et des bronches, le médecin vous prescrira peut-être des séances de kinésithérapie respiratoire pour soulager sa bronchiolite (même si leur efficacité est discutée par certains professionnels). 

D’autres médecins vous donneront des astuces, pour humidifier notamment l’air de sa chambre.

Trousse à pharmacie et soins pour bébé

Pour la maison ou les weekends, ayez toujours avec vous un minimum :

  • Thermomètre
  • Paracétamol (Doliprane)
  • Sérum physiologique pour le nez ou les bobos
  • Compresses stériles
  • Crème de change
  • Éosine 
  • Des solutions de réhydratation
  • Et quelques « Cotocouches », sortes de sous-couches en coton que l’on met à l’intérieur de la couche en cas d’irritation des fesses de bébé.  
  • Une crème apaisante pour les poussées de dent. Globalement utile des premiers mois jusqu’à 2 ans.

Sans avoir voulu susciter de nouvelles vocations pour devenir pédiatre, on espère quand même vous avoir éclairé et rassuré sur la manière de détecter les maladies bébé.

Une petite chose encore. Vous aussi, vous allez peut-être travailler au renforcement de votre système immunitaire. Car oui, bébé sera souvent malade, avec des maladies virales. Vous allez donc vous aussi, assez naturellement, être un peu plus malades que d’habitude.

Décidément, vous donnez le meilleur de vous-mêmes pour tout partager avec bébé ! ?

Et pour découvrir nos couches, rendez-vous ici !