Les douleurs du bas-ventre au 3e mois de grossesse

Vous êtes maintenant arrivée à votre 3e mois de grossesse et entamez bientôt votre second trimestre. Les nausées et vomissements se dissipent, cependant, des douleurs au niveau du bas du ventre peuvent commencer à apparaître. Ces douleurs sont normales lors de la grossesse. À cette période, le corps change. C’est un énorme bouleversement qui s’opère en vous. Bébé prenant place dans l’utérus, le bas-ventre est une zone extrêmement sollicitée. L’utérus prend du volume, les ligaments s’étirent, les intestins sont comprimés et les contractions apparaissent… Vous l’aurez compris, les causes des douleurs du bas-ventre sont nombreuses et peuvent vous incommoder dès le 3e mois de grossesse. On vous en dit plus sur les raisons de ces douleurs et les cas dans lesquels une consultation médicale est nécessaire.

 

Les douleurs ligamentaires pendant le 3e mois de grossesse

 

De quoi s’agit-il ?

Afin que bébé ait de l’espace dans votre ventre, l’utérus prend du volume. Celui-ci est accroché aux os du bassin par des ligaments, et, en grossissant, il exerce une énorme pression sur eux. Ils sont constamment sollicités et étirés sous le poids de l’utérus, et vous le font sentir. En général, les douleurs ligamentaires ne débutent que vers le 6e mois de grossesse, mais il arrive qu’elles commencent dès le 1er trimestre.

La douleur provoquée par l’étirement des ligaments peut être plus ou moins forte. Dans le meilleur des cas, elle se manifeste par des sortes de petits picotements. Mais en cas de douleur plus intense, vous aurez l’impression de ressentir comme des décharges électriques.

Où se situent-elles ?

Nous pouvons distinguer deux sortes de douleurs ligamentaires :

  • Les ligaments du bassin provoquent une douleur au niveau du pubis pouvant irradier dans les jambes, les fesses et la colonne vertébrale, faisant penser à une sciatique ;
  • Les ligaments de l’utérus sont responsables de douleurs situées vers l’aine et en haut de l’utérus.

Quand consulter ?

Au début de la grossesse, il est possible de confondre les douleurs ligamentaires avec une grossesse extra-utérine ou des contractions de fausse couche. Si vous constatez que vos douleurs sont accompagnées de perte de sang ou qu’elles vous paraissent très intenses, consultez un médecin sans attendre.

 

Les contractions à 3 mois de grossesse

 

Est-ce possible ?

Le muscle utérin qui se contracte est un phénomène normal afin d’accueillir bébé comme il se doit. C’est ce que l’on nomme les contractions.

Nous avons tendance à penser que les contractions n’apparaissent que vers la fin de la grossesse, mais en réalité elles sont souvent présentes dès le 3e mois et de manière tout à fait naturelle.

Il n’y a aucun risque lié à ces contractions et elles n’ont pas d’impact sur votre col.

Les symptômes

Les contractions sont un peu plus fréquentes lors du premier trimestre, elles se calmeront pendant le second grâce à l’action de la progestérone et de la relaxine qui ralentissent l’activité de l’utérus. Pendant le premier trimestre, elles provoquent une sorte de tension dans le bas-ventre et sont comparables aux douleurs des menstruations.

Quand consulter ?

Les contractions sont tout à fait normales au cours de la grossesse, néanmoins, certains signes révélateurs d’un problème plus grave doivent vous alerter :

  • La douleur est vive, plus forte que celle des menstruations normales ;
  • Les contractions sont anormalement fréquentes, c’est-à-dire supérieures à 10 par jour pendant le premier trimestre de grossesse ;
  • Vous constatez des pertes de liquide amniotique ou de sang.

 

Grossesse et constipation

 

Ses causes

La constipation est une difficulté à évacuer les selles, sa conséquence directe étant la crise hémorroïdaire. Elle est plus présente durant le second trimestre de grossesse, mais vous pouvez en souffrir dès le 3e mois.

Voici les deux causes principales de constipation lorsque vous êtes enceinte :

  • L’utérus prend du volume et ne laisse pas beaucoup de place au gros intestin. Celui-ci est comprimé et produit un ralentissement général du transit intestinal.
  • L’augmentation de sécrétion des hormones provoque un ralentissement de l’acheminement de la nourriture dans l’intestin.

Quand consulter ?

Manger sainement, beaucoup boire, bouger… si malgré cela la constipation persiste, le médecin vous prescrira des laxatifs, des suppositoires à base de glycérine ou/et des lavements. Si la constipation s’accompagne de douleurs abdominales sans gaz, que vous saignez ou vomissez, il est impératif de consulter votre médecin rapidement.

 

Les douleurs du bas-ventre à 3 mois de grossesse ne doivent pas vous inquiéter tant qu’elles sont peu douloureuses et espacées. Comme nous l’avons vu, les causes sont nombreuses et font partie du processus naturel de la grossesse. Cependant, il est important de surveiller ces douleurs et de consulter un médecin au moindre doute.