Comment aborder la rentrée en mode Covid ?

rentree_covid

On ne va pas se mentir, les vacances ont pris une tournure assez inhabituelle : un air de bal masqué à ciel ouvert dans beaucoup de centre-villes avec le port du masque obligatoire à cause du Covid, et un parfum de comptine à gestes avec les perpétuels tournicotis de main, car « avant d’entrer, merci de vous nettoyer les mains avec le gel à votre disposition ».

Le gel hydroalcoolique et les bébés 

D’ailleurs faites attention : parfois, bébé peut se trouver dans l’axe du gel.  Vérifiez avant de vous servir du gel qu’il ne le recevra pas dans l’œil et ne tentez pas d’utiliser ce gel pour lui-même. Il mettra ses mains à la bouche et donc l’ingérera, ce qui est fortement déconseillé. Par ailleurs, sa peau est encore trop fragile pour ce produit. Vous en doutez ? Regardez vos propres mains après plusieurs nettoyages, elles sont plus proches des mains d’un boxeur que de celles d’un mannequin-mains pour un catalogue de bijoux.

Pourquoi cette rentrée nous inquiète ?

Depuis le 15 mars, notre quotidien est chamboulé par de nouvelles règles. Mais, après tout, en tant que parents, ne sommes-nous pas les mieux préparés à l’improvisation en toute circonstance ?

Chaque quinzaine environ, les règles s’adaptent (port du masque obligatoire, lieux ré ouverts, renforcement des gestes barrières dans d’autres…) Mais finalement, si le Covid était l’occasion de jouer plutôt que de s’angoisser ?

Le premier enseignement que nous retenons de cette nouvelle ère, c’est qu’il faut communiquer. Bien sûr pour recevoir les informations. Mais également à tous niveaux, pour les diffuser, les rappeler, les expliquer, être en lien avec les autres. Le Covid nous propose une nouvelle manière de communiquer.

En effet, nous avons essayé pendant le confinement, chacun en fonction de ses moyens et à sa manière, de maintenir le lien avec la crèche, l’école, la famille, le bureau, les copains.

Nous avons vu nos enfants s’interroger sur la situation, poser des questions quand ils sont en âge de les formuler. Et tant mieux ! Car dès lors qu’on se pose ensemble pour y réfléchir et essayer de comprendre : tout va mieux. Une situation comprise est une situation que l’on accepte plus facilement, petits et grands.

man in white crew neck t-shirt sitting beside woman in white crew neck t-shirt

Parler des gestes qui permettent de limiter le risque

Cette étape, nous l’avons déjà tous abordée avec nos enfants. C’est d’ailleurs finalement presque une chance, car en étant tous plus sensibles aux gestes santé, on peut espérer avoir moins de virus qui nous reviendront avec l’hiver par nos enfants.

Se laver les mains peut devenir un impératif rigolo ? Les enfants adorent l’eau, comme la plupart des parents l’ont rapidement constaté.

Quel parent n’a pas répété : « Depêche-toi de te laver les mains, tu consommes trop d’eau ». ou encore « Et la planète ? »

Eh bien, faisons une chanson avec nos enfants et accompagnons ce lavage exhaustif entre les doigts, sous les ongles et jusqu’au poignet. Allez, c’est bonus : on se débarbouille aussi le visage. Le mot « débarbouiller » les fait déjà tordre de rire une fois sur deux. Profitons-en ! Lavons-nous et apprenons-leur gaiement !

Aussi, votre enfant vous a probablement vu plusieurs fois avec un masque. Il a évidemment eu envie de tirer dessus. Plusieurs de vos masques ont probablement eu leurs élastiques mis à rude épreuve à cette occasion. Mais continuez d’en parler avec votre bébé, de lui expliquer que c’est obligatoire et que « non, je dois le garder, c’est important » ces mots simples devraient permettre à bébé de comprendre qu’il ne faut plus tirer sur les masques quand il est dans vos bras. Vous ferez des parties de cache-cache, mais c’est vrai qu’en extérieur vous partez avec un avantage : vous êtes masqués.

pile of color pencils

La rentrée ce sera comment dans les établissements pour enfants ?

On ne peut pas empêcher un bébé, dans sa découverte, de toucher à tout et de mettre tous les objets trouvés à la bouche. Ça fait tout simplement partie de son apprentissage.

Alors les crèches et les établissements d’accueil de la petite enfance se sont adaptés. Les éducateurs portent un masque de leur côté (au moins pendant les échanges avec les parents), lavent plus chaudement les vêtements souillés et vous le demandent également (60°), les jouets sont tout simplement distribués de manière individuelle. De toute façon, avant 2 ans et demi, les enfants sont plutôt dans l’apprentissage très individuel que dans les interactions à plusieurs.

Enfin, les établissements vous demandent de surveiller quotidiennement la température de votre enfant afin de pouvoir prévenir.

Finalement, pour vous comme pour bébé, la rentrée ne va pas apporter de vraies différences par rapport à juin. Vous garderez ces bonnes habitudes de vous désinfecter les mains à chaque étape dès la porte de l’établissement, nettoierez plus régulièrement et à chaud ses doudous (non pas à chaque vacance scolaire, comme ça arrivait parfois, mais plutôt au moins une fois par semaine).

J’ai quand même peur de l’attraper ?

D’une part, ce n’est pas le premier lieu pour l’attraper. La transmission du virus du Covid selon l’ECDC reste rare en milieu scolaire.

Les pédiatres encouragent et soutiennent aussi les établissements d’accueil de la petite enfance à rester ouverts et à continuer d’accueillir nos enfants. En effet, la transmission ne semble pas plus active dans ces milieux fréquentés par les enfants.

D’autre part, nous le savons tous, nos enfants ont besoin d’interactions avec d’autres enfants et adultes pour continuer à se développer et partir en quête de nouvelles aventures, histoires, et découvertes.

En revanche, une information importante est donnée dans la lettre des pédiatres pour la rentrée : faire vacciner nos enfants contre la grippe et les gastros reste important. Vous rêviez d’un hiver peinard côté maladies de l’hiver ? Voilà une nouvelle qui devrait vous ravir. Cette mesure et incitation à se faire vacciner permettra de mieux identifier si votre enfant est affecté par le Covid 19, car les symptômes sont proches (diarhées, rhume…)

Votre meilleur atout après les gestes sanitaires contre le Covid pour bébé : avoir le sourire confiant

On est tous un peu plus stressés en cette période. Pour la passer avec brio, comme vous le faites pour chaque étape, votre meilleure astuce Covid depuis que vous êtes parent : votre sourire. Que ce soit pour répondre aux inquiétudes de votre enfant ou lui adresser toute votre confiance. Continuons de le développer. Oui oui. Masqués vous voilà challengés ! Tant mieux ! vous allez apprendre à sourire avec les yeux. Pourquoi est-ce si important ? Car que ce soit pour votre enfant ou votre entourage, il va surtout se concentrer sur vos yeux. Alors développez les talents de vos yeux rieurs et souriants.

Et pour en savoir plus sur nos couches, rendez-vous ici !