La charge mentale dans le couple

Au cœur du sujet, vous le savez ou plutôt vous le vivez : la charge mentale pèse davantage sur les femmes que sur les hommes.

Plutôt que de considérer comme une fatalité cette situation, chez Little Big Change, nous avons eu à cœur de mieux comprendre la situation afin de trouver des pistes pour la corriger. Certes, on vous fait sourire plusieurs fois par jour avec les petits mots sur nos couches, mais le plus important c’est bien de s’amuser et de se sentir bien toute la journée, chaque jour.

La situation de base : les femmes sont plus touchées que les hommes par la charge mentale

Nous sommes 8 femmes sur 10 à souffrir de charge mentale excessive. La première à avoir étudier le sujet est Monique Haicault. En 1984, dans un article intitulé « La gestion ordinaire de la vie à deux », elle partage ses recherches sur les implications des nouvelles exigences professionnelles des femmes dans leur gestion familiale. Concrètement, elle met en avant notamment que les femmes qui se mettent à travailler s’occupent toujours tout autant des tâches ménagères que leurs aînées qui, elles, restaient au foyer. Mais surtout, plus qu’une double journée dans laquelle se succède la vie privée, la vie pro, puis à nouveau la vie privée, c’est la permanence de toutes ces tâches, ou du fait de les avoir en tête, en simultané, toute la journée, qui devient ingérable pour les femmes.

En réunion, soudain vous pensez « mince il faut que je rachète du sérum physiologique ce soir ». Vous voyez le côté simultané de vos deux vies ?

Ou encore pendant le bain du petit, «Zut, j’ai oublié de répondre à l’email de machin ».

C’était en 1984, mais les choses persistent, car les femmes font toujours plus aujourd’hui et chaque jour. En moyenne 3h31 de tâches ménagères pour les femmes chaque jour contre 2h42 pour les hommes.

Comment rétablir plus d’équilibre ?

Deux méthodes nous semblent intéressantes. La première et la plus évidente pourrait-être de lister l’ensemble des tâches et de les répartir équitablement. Au moins, si les périmètres d’intervention sont clairement répartis, ça fait moins de sujets de préoccupation pour chacun. Simple, non ?

Une autre méthode est plus constructive.

Notre méthode préférée : faire un « vis ma vie ».

Lister les tâches dont chacun s’occupe, pour ensuite s’amuser à les inverser !

Cela suppose que vous soyez stricte avec vous-même et ne repreniez pas une tâche que votre conjoint exécute différemment. Il n’époussette pas les plinthes quand il passe l’aspirateur ? Tant pis, après tout il passe peut-être mieux à certains autres endroits. Vous rangez différemment de lui le lave-vaisselle ? Apprenons ensemble s’il y a une technique optimale, et sinon chacun sa méthode.

Une seule chose compte : réussir à mieux se répartir les choses pour pouvoir se sortir des sujets de l’esprit. Prenez sur vous encore un peu, chacun, le temps que l’expérience fasse son oeuvre et que le lâcher-prise se mette en place.

Lister précisément les tâches avant de commencer cette expérience est important, car cela permet à chacun d’avoir une vue claire de ce qu’il devra faire. C’est un peu comme un protocole d’accord, et il n’y a plus à se reposer la question de ce qu’on avait décidé. Si vous vous rendez compte que l’équilibrage est mal fait, on rature et on corrige. Chacun peut prendre en charge les tâches qu’il préfère, ou qu’il maîtrise plus efficacement. Celles que personne ne veut faire, on se les répartit équitablement, c’est le jeu.

Chacun appréciera mieux le temps réel que chaque tâche prend. Vous apprendrez probablement des astuces sur la manière de faire différemment. Défaire la machine à laver ou préparer à manger pourrait peut-être, sous cette nouvelle impulsion, devenir amusant. À vous de jouer en couple pour mettre du fun dans cet échange de rôles.

Ça prend du temps, répéter et réitérer

Forts de cette expérience, vous devriez vous répartir différemment les rôles. Ça prend du temps, il faudra répéter l’expérience, réajuster, mais nous sommes confiants sur le fait que, rapidement, l’expérience fera déjà son oeuvre. On ne changera pas forcément l’habitude largement répandue chez les femmes d’en faire toujours plus en une journée, mais si vous adoptez l’échange de rôles régulier, vous finirez par y arriverez.

Profitez d’échanger vos tâches pour en faire un exercice ludique. Voyez ce jeu des nouveaux rôles comme un observatoire pour apprendre à remettre du fun en plus de l’équité. Echangez-vous les tips que vous aurez chacun trouvé, discutez les meilleures manières de faire. Ça vaut vraiment la peine. C’est un point essentiel à votre bien-être, à celui de votre enfant et celui de votre couple.

La vie n’est intéressante que si on en profite. Votre bébé se sentira bien s’il vous voit pleinement épanouie. Quand à votre couple, ce n’est pas en étant exténuée et amère d’avoir tout pris en charge seule que vous pourrez lui accorder une place prioritaire.

Ça prend du temps, mais c’est essentiel.

Le clef de voûte de votre couple

En effet, un couple où la répartition des tâches est équitable est un couple heureux. Dans un couple heureux, aucune des parties ne se sent diminué au détriment de l’autre.

D’ailleurs, une étude s’intéressant aux couples révèle que les couples dans lesquels les deux membres poursuivent une carrière répartissent généralement bien mieux les tâches ménagères. La clef du bien-être serait-elle le travail ? Non bien sûr, mais cette étude souligne que lorsque les deux sont carriéristes, ils envisagent leur union comme une équipe dans laquelle chacun va réussir. En d’autres termes, le couple se construit et grandit en discutant, en élaborant ensemble leur stratégie de vie, en répartissant ensemble les tâches de la maison, qu’elles soient ménagères ou éducatives, afin de ne pas handicaper leurs vies professionnelles. Les couples carriéristes semblent moins perfectionnistes sur des sujets annexes et se consacrent plutôt sur l’essentiel : comment être heureux quand on est ensemble. Improviser spontanément un apéro pique-nique en famille avec les restes, plutôt que passer la journée à préparer un long repas fait maison.

Les points d’accroche sont donc moins nombreux, les sujets de stress superflus passent à la trappe. Nous retenons aussi que ces couples très occupés mettent un point d’honneur à trouver du temps pour eux, pour eux deux. Cette organisation intense, où chacun contribue au bien-être et à la réussite de l’autre, intègre des moments d’échange réguliers.

L’échange est clé. Avoir du temps pour soi tout autant. Alors prenez le temps de vous retrouver fréquemment, de partager vos ressentis, vos envies, ce sera plus profitable à votre couple qu’un énième coup de balai.