Comment lire un test de grossesse ?

Ce post existe egalement en : Deutsch (Allemand)

Depuis quelque temps, des symptômes vous intriguent. Vous avez un léger retard de règles, quelques nausées, une poitrine lourde et parfois douloureuse… la question peut se poser : êtes-vous enceinte ? Pour le savoir, il existe une méthode fiable qui fait ses preuves depuis les années 1970 : le test de grossesse.

Celui-ci doit être réalisé correctement, mais rassurez-vous : il n’y a rien de bien compliqué. Reste à savoir le lire pour en connaître le résultat, mais là encore, tout est assez simple. Dans cet article, nous vous expliquons plus en détail tout cela afin que vous soyez sûre du résultat de votre test. Vous éviterez ainsi des peurs inutiles ou des fausses joies.

 

Petit rappel d’utilisation du test de grossesse

La plupart des tests de grossesse doivent être utilisés lorsque vos règles sont en retard de 2 ou 3 jours. Certains tests, dits précoces, sont en mesure de vous indiquer un résultat au moins 4 jours avant le retard de vos menstruations, mais ils sont moins fiables. Nous vous conseillons donc un test 25 UI (le plus fréquent) à réaliser à 3 jours de retard de vos règles, de préférence le matin. Son utilisation n’est pas bien compliquée puisqu’il vous suffit d’imprégner l’embout de votre urine pendant quelques secondes afin qu’une réaction chimique révèle, ou non, la présence de l’hormone béta-hCG (hormone chorionique gonadotrope). Après une attente de 2 à 3 minutes, le test vous donne un résultat positif ou négatif.

 

Mon test est-il positif ou négatif ?

 

Les deux points à surveiller

Avant de lire le résultat du test de grossesse, vérifiez les deux points suivants :

  • Respect du temps d’attente

Il est primordial que vous respectiez à la lettre le temps d’imprégnation d’urine de votre test de grossesse. Selon celui que vous avez choisi, le délai varie entre 1 et 5 minutes, temps nécessaire pour qu’il réagisse à l’hormone béta-hCG. Il est également inutile de lire un test au-delà de 10 minutes, celui-ci n’étant alors plus valable.

  • La fenêtre de contrôle

La plupart des tests ont une fenêtre de contrôle dont le rôle est de vous indiquer si la démarche a été réalisée correctement. Un trait à l’intérieur signifie que le test est bon ; à l’inverse, une case vide indique que le test a été mal effectué, son résultat est donc erroné.

Votre test est positif

Femme tenant un test de grossesse dans les mainsSi vous êtes enceinte, le test de grossesse réagit à l’hormone béta-hCG présente dans vos urines. La réaction chimique fait alors apparaître le résultat sous différentes formes, selon le test que vous vous êtes procuré.

Une réponse positive peut afficher :

  • Un « + » ;
  • Un trait ;
  • Le mot « enceinte » en toutes lettres.

Parfois, le résultat sous forme de trait peut induire en erreur. En effet, celui-ci peut être plus ou moins foncé. Cependant, sachez que, dans tous les cas, sa présence indique un contact avec l’hormone béta-hCG.

Votre test est négatif

Si le test de grossesse ne réagit pas, c’est qu’il n’y a pas d’hormone béta-hCG dans vos urines et que, par conséquent, vous n’êtes pas enceinte.

Une réponse négative, selon les modèles, se traduit par :

  • Le signe « – » ;
  • L’absence de trait ;
  • Les mots « pas enceinte » en toutes lettres.

Le problème du faux positif

Dans certains cas, le test de grossesse indique que vous êtes enceinte alors que ce n’est pas le cas : c’est ce qu’on appelle un faux positif. Cette situation peut se produire lorsqu’il y a eu une fausse couche précoce ou récente, lorsqu’il y a prise de certains neuroleptiques, ou encore, à la suite d’une induction d’ovulation (une stimulation de l’ovulation souvent par médication, destinée aux femmes ayant des difficultés à tomber enceintes à cause d’un trouble de l’ovulation). Dans cette situation, il est nécessaire de faire des examens complémentaires.

Le problème du faux négatif

Le test de grossesse peut aussi donner une réponse négative alors que vous êtes bel et bien enceinte. En général, cela arrive parce que le test a été effectué trop tôt et que l’hormone béta-hCG n’a donc pas été détectée. Attendre au moins trois jours de retard pour vos règles avant de faire un test est, là encore, indispensable pour obtenir un résultat fiable. Il existe également des tests de grossesse détectant une grossesse avant même la date présumée des règles. Toutefois, ce type de test s’avère moins fiable.

 

Quand le test de grossesse devient-il positif ?

 

L’hormone béta-hCG, qu’est-ce que c’est ?

L’hormone hCG (hormone chorionique gonadotrope) est sécrétée lorsque vous êtes enceinte. Sa sous-unité, la béta-hCG, peut être détectée par un test de grossesse. Cette hormone est produite par l’embryon au moment où celui-ci vient se fixer à la paroi utérine.

À quel moment le test devient-il positif ?

Le test de grossesse devient positif lorsque celui-ci entre en contact avec l’hormone béta-hCG, pour un taux supérieur à 5 UI/L. Si ce taux est inférieur à 5 UI/L, vous êtes face à un test négatif, vous n’êtes alors pas enceinte. Lorsque le taux se situe entre 5 et 10 UI/L, la réponse n’est pas certaine. Il est donc préférable de réitérer un test quelques jours plus tard pour avoir une réponse sûre.

 

Comment faire la différence entre un test de grossesse positif et un trait clair ?

 

Femme qui montre son test de grossesseUn trait clair, de quoi parle-t-on ?

Le trait clair peut parfois inquiéter sur un test de grossesse. En effet, alors qu’il était négatif, en jetant votre poubelle, vous remarquez qu’un trait est apparu sur votre test de grossesse : c’est le fameux trait clair ! Celui-ci apparaît lorsque le test sèche et que de l’encre est capturée dans le trait de contrôle. En remontant vers la surface, l’encre laisse entrevoir un trait qui devient visible en transparence.

Bien entendu, ce trait ne signifie absolument pas que vous êtes enceinte, car le test n’est plus du tout valable. Il doit être lu quelques minutes après l’imprégnation d’urine et pas au-delà de 10 minutes pour apporter une réponse fiable. Un test positif affiche un ou deux traits (selon les modèles) dans les minutes qui suivent l’imprégnation par l’urine.

Distinguer un trait faible d’un trait clair

Le cas du « trait faible » arrive en général lorsque le test de grossesse est effectué trop tôt (à un jour de retard des règles, par exemple). Le taux d’hormone hCG étant encore bien trop faible pour donner un test positif. Le trait faible n’a donc pas une valeur positive et il est à distinguer du trait clair qui, lui, n’apparaît qu’une fois l’urine évaporée. Une fois encore, effectuez votre test a minima après deux ou trois jours de retard de règles.

L’avantage du test de grossesse est qu’il est simple de réalisation, mais également facile à interpréter. En suivant des étapes bien précises et en respectant certaines précautions, comme ne pas réaliser votre test de grossesse trop tôt, le risque de faux négatif ou de faux positif est relativement faible. De cette façon, votre résultat est fiable à 99 %, de quoi éviter des émotions inutiles !

Gardez à l’esprit qu’un test ne réagit pas (ou très peu) à l’hormone hCG, hormone de grossesse par excellence, si son taux est encore bas : le résultat ne sera alors pas valable. Pour vous garantir une réponse sûre, le résultat du test doit être rapide et apparaître clairement. Vous êtes impatiente de savoir si vous attendez un heureux événement ? Faites alors votre test de grossesse selon les recommandations du fabricant pour obtenir une réponse fiable.