Bébé et Covid : symptômes, tests & protocole

ne pas laisser bébé pleurer

Alors que la France traverse une nouvelle vague de Covid-19, l’inquiétude grimpe chez les parents. Désormais, on sait que les bébés et enfants en bas âge peuvent être touchés par le virus. Mi-janvier, plusieurs dizaines de bébés et enfants en bas âge étaient en service de réanimation, pour plusieurs centaines de cas hospitalisés. Si ces scénarios restent rares, ils existent bel et bien et provoquent incertitudes et appréhensions chez les parents. Toutefois, les formes graves restent à ce jour peu fréquentes. Globalement, l’épidémie touche moins les enfants et les nouveaux-nés, qui réunis représentent moins de 1% des cas nécessitant une hospitalisation. Malgré tout, il convient de rester vigilent, savoir reconnaître les symptômes chez bébé laissant penser à une contamination pour réagir au mieux le moment venu.

Quels sont les symptômes du Covid chez les bébés ?                                        

Bébé pleureLe principal symptôme pouvant laisser penser à une infection au Covid-19 reste la fièvre. Malheureusement, cette indication est très commune avec bon nombre de pathologies des nourrissons, chez qui la température à tendance à monter vite et fort. Dans la plupart des cas, les bébés supportent relativement bien le virus, ce qui rend sa détection assez délicate. Contrairement à d’autres pathologies assez courantes comme la grippe, il existe moins de risques de voir votre bébé développer une forme grave que pour un adulte.

Hormis la fièvre, d’autres indicateurs peuvent mettre sur la piste du Covid. Par exemple, une toux répétée, un état de fatigue inhabituel ou encore des problèmes digestifs. Vomissements et diarrhées peuvent ainsi apparaître. Cependant, en pleine période hivernale, cela peut tout aussi bien aiguiller vers une gastro-entérite. Finalement, ces symptômes sont assez courants chez les plus jeunes. Après quelques jours sans amélioration, Ils nécessiteraient dans tous les cas une consultation chez le pédiatre ou le médecin traitant, pandémie ou pas.

Quelques signes peuvent déclencher cette visite. En premier lieu, une fièvre qui ne redescend pas malgré une prise de paracétamol. D’ailleurs, rappelons qu’il faut suivre attentivement les recommandations de posologie pour ne pas surdoser son boutchou. Par ailleurs, un teint plus pale, ou une peau légèrement marbrée ou bleutée, peuvent vous alerter également. Un autre indice peut venir de l’alimentation : un refus systématique de ce qui lui est proposé, biberons comme petits pots. Outre la faiblesse générée, cela risque aussi de le déshydrater. Dans tous ces cas, le mieux rester de consulter un spécialiste, en ayant pris soin au préalable de l’informer de votre suspicion de Covid.

Doit-on faire tester les bébés ?

La question des tests Covid pour les bébés est assez clivante, comme pour tout ce qui touche à ce virus. Il n’y a pas de règles immuables, et finalement la sensibilité des parents prend une part importante dans le choix de faire tester ou pas bébé. Toutefois, les professionnels de santé recommandent généralement d’éviter les tests PCR avant 6 mois. Autant essayer de l’isoler, sans risquer de lui faire mal au nez. Après 6 mois, les différents types de test sont les mêmes que pour les adultes : PCR pour plus d’exactitude, mais aussi tests antigéniques, autotests et tests salivaires.

Par ailleurs, lorsqu’une femme est atteinte du Covid lors de son accouchement, certains hôpitaux par l’intermédiaire des sage-femmes procèdent à l’analyse du placenta et du liquide gastrique du bébé pour rechercher des traces du virus. Toutefois, cette démarche est davantage réalisée à des fins d’étude que pour procéder à un isolement, rassurez-vous !

Bébé est cas contact ou positif : que faire ?

En rentrant de la crèche ou d’une journée famille, votre boutchou est déclaré cas contact. Deux solutions alors :

  • soit le mettre immédiatement en isolement 7 jours, ce qui évite de faire le test,
  • soit le faire tester immédiatement par l’intermédiaire des moyens évoqués plus haut. Un second test 7 jours après est recommandé avant de leur faire vivre à nouveau votre petit en collectivité.

Si votre loulou est déclaré positif au Covid, il rentre alors dans une phase d’isolement de 5 jours (précisons par précaution : pas de ses parents quand même, une simple limitation du nombre de contacts extérieurs). L’isolement prend fin si le test à J+5 est négatif, sinon bébé repart pour 7 jours… Retrouvez le détail du protocole à suivre grâce à cette remarquable infographie réalisée par le site spécialisé Mpedia.