Les 8 choses qu’on apprend quand on devient papa

papa_heros

Chers papas, futurs papas, nous avons voulu lister ici une partie des choses dont nous nous sommes rendus compte en devenant pères. Eh oui, on a vite fait de se sentir un peu déboussolé, ou dépassé, devant un tel changement. Alors, parfois, ça fait du bien de faire un peu le point, de prendre du recul et de se rendre compte du chemin parcouru et de ses bienfaits. Les mères aussi apprennent plein de choses, un autre article leur est dédié. Mais pour l’heure, parlons de nous, les papas, et de nos découvertes, présentes ou à venir.

Voici ce les 8 découvertes faites en devenant papa

1. Le booster de créativité

Apaiser un bébé inconsolable depuis plusieurs dizaines de minutes. Inventer des histoires à partir de 3 petits pois et un peu de purée. Composer une comptine rassérénante sur le pouce. Créer de superbes montages photo pour se faire les plus beaux souvenirs. Tout cela prouve que votre créativité a atteint des niveaux que vous ne pensiez absolument pas envisageables avant d’être papa.

Et pas que la créativité ! Vos capacités d‘improvisation, d‘imitation, de chant, d‘adaptabilité, de bruitages rigolos, de dessin… Toutes les prouesses que vous inspire Bébé depuis son arrivée au monde sont remarquables. Et comme il n’y a pas vraiment de temps morts, à part quand il dort, vous ne cessez de vous entraîner. Quand vos enfants auront grandi, si vous vous ennuyez dans votre job, vous aurez de sacrées perspectives de reconversion dans l’univers du spectacle ou de l’animation. Pour un public d’enfants au moins ! 🙂

 

2. Un papa est multi-tâches

Autre amélioration inévitable de vos compétences lorsque vous devenez père : le multitasking. Vous apprenez enfin, sans même le savoir, à faire plusieurs choses en même temps ! Suivre une conf-call en donnant un biberon, finir votre bouquin en marchant avec un enfant qui peine à s’endormir sur votre épaule, surveiller un bébé en train de faire des cascades pendant que vous préparez le dîner… Vous ne saviez pas que vous en étiez capable, pas à ce point en tout cas, mais, là encore, votre Bébé se met en quatre pour tirer le meilleur de vous, son super Papa.

3. Le voyage vers ses émotions intérieures

Vous êtes un roc, solide, dur en affaires ? Depuis le début de votre carrière, on loue votre sang-froid, votre prise de recul, votre inflexibilité même, peut-être ? Et vous, à force, vous jouez tellement bien le jeu que vous finissez peut-être par vous dire que vous vous rigidifiez. Vous rigolez un peu moins, un peu moins souvent. Moins de temps pour des blagues avec les collègues, qui vous font perdre le fil de cette présentation si sérieuse. Eh bien votre bébé va changer tout ça ! Jeune papa, vous allez ramollir très rapidement ce cœur et y sentir palpiter des émotions insoupçonnées. De la tendresse, de la fragilité, un amour débordant. Votre humanité ne vous avait jamais quitté, elle était juste en train de se planquer un peu plus sous le tapis des convenances et attentes du milieu professionnel. Ça y est, vos nouvelles responsabilités vis-à-vis de ce nouveau patron en couches-culottes vous amènent à assumer pleinement votre sensibilité.

4. La résistance à l’effort

Vous n’aviez plus dormi de façon aussi aléatoire depuis vos 20 ans. Et lorsque vous aviez 20 ans, pour la plupart, vous n’aviez pas de responsabilités ou d’échéances aussi impératives qu’un bébé affamé ou qu’une couche sur le point de déborder. Pourtant, vous tenez le coup ! N’est-ce pas vous, pourtant, qui disiez il y a quelques années : « c’est plus de mon âge, ces conneries », le lendemain de la soirée de Noël du bureau ? Eh bien force est de constater qu’avec votre nouvel environnement, vous semblez  . Bravo !

5. L’humour toujours

Avoir un enfant aura aussi le mérite de vous rajeunir au niveau de l’humour ! Si votre partenaire goûte moins vos blagues qu’à vos tendres débuts, que vous regrettez de ne plus suffisamment voir vos amis de jeunesse et que vos collègues ont fini par vous dire qu’ils trouvaient vos vannes lourdes… rassurez-vous !

Votre enfant est venu au monde vierge de tout historique humoristique. Vous allez pouvoir l’initier à cette discipline selon vos règles. Lui apprendre à découvrir et développer sa sensibilité à la drôlerie, en revenant sans honte à cet humour pipi-caca que vous affectionnez tant, en secret. Quelle délivrance après tant d’années à vous restreindre à des traits d’esprits fins et intellos !

 

6. Le coût des jouets

Une découverte un peu moins bonne, que nous tentons de faire discrètement passer au milieu de ces révélations positives : le coût exorbitant des jouets pour enfants… Qu’ils soient en bois, en tissu ou, pire, en plastique – matières premières assez peu coûteuses – , ils se révèlent bien souvent plus onéreux que vous ne l’auriez imaginé. Si on calcule en valeur d’usage (le prix, rapporté à la durée d’utilisation de l’objet) : vu le prix au kilo, vous auriez préféré goûter enfin un peu de caviar doré à la feuille d’or. Les services marketing partent sûrement du principe que les parents voudront toujours le meilleur pour leur enfant, sans se soucier du prix. Un conseil : c’est un bon moment pour faire un pas vers l’écologie et vous faire apôtre de la décroissance, du « do it yourself » et d’un postulat éducationnel de « moins, mais mieux ».

7. Les super-pouvoirs du papa

Un autre talent que vous allez découvrir assez rapidement est que vous êtes devenu un super-héros, un vrai. Et ça n’est pas juste une façon de parler ! On n’est pas en train de dire « tous les papas sont des héros pour leurs bébés », non. On parle de super-pouvoirs : vision nocturne, reconstitution métabolique hors-norme, etc. Franchement, dans votre ancienne vie de jeune homme standard, jamais vous n’auriez imaginé être capable, de nuit avec une charge de 3 à 6 kilos dans les bras, sans allumer la lumière, après une grosse soirée la veille, de préparer un biberon suivant un savant dosage de poudre de lait infantile sans en mettre partout, n’est-ce pas ? C’est pourtant ce que vous venez de faire. Soyez fier de vous comme nous le sommes 😉

8. La capacité de concentration

Jeune papa, une dernière bonne nouvelle : finies les crises de nerfs de rabat-joie de l’open space ! Grâce à votre entraînement commando de jeune papa, le bruit n’est plus un problème. Grâce aux pleurs et autres cris d’excitation de votre progéniture, votre ouïe est soumise quasi continuellement à un volume sonore équivalent à des sirènes de recul d’engins de chantier. À ce rythme, vos oreilles, autrefois sensibles, sont désormais à toute épreuve. Même quand le service d’à côté célèbre bruyamment le départ en retraite du doyen depuis deux heures, vous faites naturellement abstraction. Vous n’aurez plus non plus à subir les foudres de ceux qui trouvaient que vous faisiez trop de pauses bavardage : pressé de rentrer retrouver votre plus jeune fan à la maison, votre priorité n’est plus à laisser traîner ce travail pénible, mais à l’abattre le plus vite possible pour rentrer tôt. Vous êtes plus efficace que jamais, vous êtes un chef.

Bref, vous l’aurez compris, on a choisi de vous lister plutôt le côté brillant de ces médailles, parfois avec un peu d’ironie, mais c’est parce que rétrospectivement, on est tout de même vraiment fiers de nous, des papas que nous sommes devenus. Et nous sommes très fiers de ceux que vous êtes ou allez devenir. Sans blague, cette fois, les papas sont effectivement des sortes de super-héros, alors bombons le torse, soyons fiers de nos enfants, de nos familles et de nous-mêmes !