26e semaine de grossesse (28SA), découvrez nos conseils

26 semaine grossesse

C’est parti pour la 26e semaine de grossesse ! Significative, cette étape marque la fin du sixième mois de grossesse et donc la fin du deuxième trimestre. À ce stade, le bébé évolue à pas de géants tandis que la future maman voit peu à peu fatigue et petits maux de grossesse s’installer dans son quotidien. Enceinte de 28 SA, découvrez tous nos conseils pour vivre au mieux cette semaine si particulière.

26e semaine de grossesse : quelles évolutions pour le bébé ?

 

Lors de la 26e semaine de grossesse, soit 28 semaines d’aménorrhée (SA = nombre de semaines écoulées depuis le début des dernières menstruations), le fœtus mesure environ 33 cm pour 870 g. Bébé commence à avaler du liquide amniotique : pas d’inquiétude, il le rejette ensuite dans les urines et à travers la peau. Il commence à s’entraîner à respirer et inhale à nouveau ce même liquide qui participe à la maturation de ses poumons. Bébé ne risque pas de se retrouver au sec : le liquide amniotique est renouvelé toutes les trois heures !

À 28 SA, sa moelle osseuse est désormais capable de produire des globules blancs, indispensables à son système immunitaire, ainsi que des globules rouges servant à transporter l’oxygène dans le sang.

Au cours de cette semaine, l’ouïe du fœtus est bien développée. Il distingue parfaitement les petits bruits qui l’entourent : il réagit à votre choix et écoute attentivement les gazouillis de votre ventre et même votre respiration. C’est le moment idéal pour commencer à lui faire écouter de la musique.

Même s’il poursuit son développement, bébé n’est pas encore prêt à sortir ! S’il venait à naître à 26 semaines de grossesse, il serait considéré comme un grand prématuré : le fœtus serait fragile et nécessiterait une prise en charge adaptée dès les premières secondes de vie. Si les naissances à ce stade de la grossesse sont souvent synonymes de complications diverses, les chances de survie du tout-petit sont pourtant bien réelles.

Les problèmes que peut rencontrer la maman à la 26e semaine de grossesse (28 SA)

 

Le début de la 26e semaine marque la fin du sixième mois de grossesse. Durant cette étape, la future maman voit souvent sa prise de poids s’envoler. Loin d’être anodins, ces kilos en trop sont en réalité une tactique de l’organisme pour réaliser des réserves en vue d’un potentiel allaitement. Une bonne alimentation et une activité physique douce devraient permettre de limiter cette prise de poids caractéristique.

Vous avez remarqué que votre ventre se durcit régulièrement durant quelques secondes ? Il s’agit des contractions physiologiques, dites de Braxton Hicks. Bénignes, il s’agit simplement d’un entraînement de l’utérus avant l’accouchement. Des contractions n’annoncent le début du travail que lorsqu’elles sont douloureuses et régulières.

Votre ventre s’arrondit de plus en plus, mais pour s’y adapter, la colonne vertébrale se cambre, provoquant ainsi des douleurs dorsales et lombaires.

L’utérus continuant d’augmenter de volume, de nouveaux petits maux de grossesse peuvent apparaître. L’estomac et les intestins étant poussés vers le diaphragme, des brûlures d’estomac ou des troubles du transit intestinal peuvent survenir. Pour les éviter, buvez de l’eau gazeuse et intégrez le plus de fibres possible à votre alimentation. Le diaphragme étant quelque peu comprimé, il devient difficile d’inspirer profondément et cette gêne peut se traduire par un essoufflement. Enfin, l’utérus appuyant directement sur la vessie, les envies d’uriner se font beaucoup plus fréquentes, même la nuit !

La fin du sixième mois de grossesse

 

Vous allez bientôt entamer votre septième mois de grossesse. À cette occasion, vous pouvez d’ores et déjà prendre rendez-vous pour la visite du 7e mois : au cours de ce 5e examen prénatal obligatoire, le gynécologue ou la sage-femme vérifie l’état de santé général de la future maman et le bon déroulement de la grossesse grâce à un examen clinique et gynécologique. Vous pouvez également bloquer la date de la troisième échographie obligatoire que vous ne réaliserez toutefois qu’à 32 SA. Il s’agira probablement de la dernière fois que vous verrez bébé en images ! Si vous ne l’avez pas déjà fait au cours de ce sixième mois, pensez à vous rendre au laboratoire d’analyses pour effectuer vos prélèvements sanguins et urinaires mensuels.

À l’aube du troisième trimestre, il est temps de commencer à préparer votre valise maternité. Pensez à faire une liste pour ne rien oublier de vos affaires ou de celles de bébé. Si ce n’est pas déjà fait, le moment est venu de vous inscrire en maternité et de finaliser toutes les tâches administratives relatives à la grossesse et à l’arrivée de votre enfant.

Besoin d’un mode de garde ? La fin du deuxième trimestre est le moment idéal pour inscrire bébé en crèche ou pour commencer à rencontrer des assistantes maternelles.

Le repos, maître-mot de cette 26e semaine de grossesse

 

À ce stade de la grossesse, la fatigue commence naturellement à se faire ressentir. D’abord, ce ventre rond et de plus en plus encombrant entrave votre mobilité et vous avez l’impression que le moindre effort physique s’apparente à une ascension de l’Everest ! De plus, les fameuses insomnies commencent à faire leur apparition : l’excitation de la rencontre avec bébé se mêle à l’angoisse de l’accouchement, provoquant ainsi des difficultés d’endormissement. Ayant encore quelques mois de grossesse devant vous, cette fatigue n’est pas prête de se dissiper. Voilà pourquoi il est primordial de vous reposer dès à présent avant l’arrivée de votre tout-petit : soyez à l’écoute de votre corps et reposez-vous dès que vous en ressentez le besoin, notamment en faisant des siestes en journée.

Pratiquer une activité physique est tout à fait possible à 26 semaines de grossesse, à condition que votre gynécologue ou sage-femme n’y voie pas de contre-indication médicale. Pas question en revanche d’opter pour des sports trop physiques comme la course à pied ou le vélo. La natation ou la marche sont quant à elles compatibles avec la grossesse et donc sans risque pour le fœtus.

Enceinte de 28 SA, il n’est pas trop tard pour apprendre à se détendre durant la grossesse : yoga prénatal, sophrologie, relaxation, méditation… Il existe une multitude de disciplines douces qui apportent bien-être et plénitude lors de cette étape si incroyable.

À 26 semaines, la grossesse poursuit peu à peu son développement. Les changements sont nombreux, tant du côté du bébé que de celui de la future maman. L’attente se fait longue pour pouvoir enfin tenir votre enfant tout contre vous ? Laissez un peu de temps à votre tout-petit pour se préparer, le moment n’est pas encore venu de se rencontrer !