24e semaine de grossesse, que faut-il savoir ?

24 semaine de grossesse

C’est parti pour la 24e semaine de grossesse ! À ce stade, on observe de multiples changements, tant du côté de la future maman que de celui de son bébé. Lorsque l’on est enceinte de cinq mois, il n’est pas toujours facile de bien dormir et de s’alimenter de manière adéquate. Pourtant, sommeil et alimentation sont les clés d’une grossesse sereine. Pour y parvenir, nous vous livrons toutes nos astuces.

24e semaine : comment va maman ?

Vous êtes désormais enceinte de cinq mois, et votre ventre s’arrondit chaque jour un peu plus et remonte au niveau de l’abdomen. Au cours de la 24e semaine de grossesse, soit 26 semaines d’aménorrhée (SA = semaines écoulées depuis le début des dernières menstruations), l’utérus s’appuyant sur les organes digestifs ainsi que les hormones de grossesse peuvent perturber votre transit : constipation et remontées acides sont susceptibles de faire leur apparition. Pour limiter les brûlures d’estomac, songez à boire de l’eau gazeuse ou rapprochez-vous de votre médecin qui pourra éventuellement vous prescrire un traitement compatible avec la grossesse. Au cours de ce deuxième trimestre, vous pouvez commencer à avoir mal au dos. Mauvaise nouvelle, cela ne devrait pas s’arranger avant l’accouchement. Pensez à vous ménager et consultez un ostéopathe pratiquant des séances prénatales pour vous soulager. Des troubles de la circulation sanguine peuvent également apparaître : varices, jambes lourdes et même hémorroïdes peuvent vous mener la vie dure. Enceinte de 24 semaines, prenez soin de vos dents ! La salive devient plus acide durant la grossesse, ce qui favorise l’apparition de caries. La progestérone et les œstrogènes peuvent aussi provoquer des saignements de la gencive en raison d’une hypervascularisation : c’est le moment de consulter votre dentiste si vous ne l’avez pas fait récemment.
Si ce n’est pas déjà le cas, vous devrez commencer à ce stade à ressentir les premières contractions. Non douloureuses, elles sont totalement bénignes et visent à préparer le corps à l’accouchement. Ces contractions physiologiques, dites de Braxton Hicks, sont toutefois à dissocier des contractions régulières et douloureuses pouvant annoncer le début du travail.

Comment se comporte bébé à la 24e semaine ?

À 26 semaines d’aménorrhée, le fœtus pèse en moyenne 650 grammes pour 30 centimètres. Même s’il a beaucoup grandi, bébé a encore beaucoup de place au sein de l’utérus : il en profite pour bouger énormément. D’ici peu de temps, l’espace commencera à lui manquer. C’est d’ailleurs à ce stade de la grossesse que vous sentez le plus ses mouvements. Ses sens commencent à se développer : il parvient à ouvrir les yeux et distingue les variations de lumière, il touche la paroi utérine, il réagit aux bruits qui l’entourent et reconnaît la voix de sa maman. De plus, bébé avale maintenant du liquide amniotique : cela lui permet de faire mûrir son système digestif et de découvrir de nouvelles saveurs, en fonction des aliments ingérés par la maman. Ne vous étonnez donc pas si votre tout-petit a le hoquet ! Loin d’être achevé, son système respiratoire poursuit sa maturation : les alvéoles sont désormais formées et le fœtus effectue des mouvements pseudo-respiratoires afin d’aider sa cage thoracique à se développer de manière harmonieuse.
S’il venait à naître avant terme, bébé serait considéré comme un très grand prématuré à 24 semaines de grossesse. Le fœtus est considéré comme viable dès la 23e semaine, soit 25 semaines d’aménorrhée.

Alimentation et sommeil lors de la 24e semaine de grossesse

Maintenir une bonne hygiène de vie tout au long de la grossesse est indispensable pour la santé de la future maman, comme pour le développement du fœtus. Nausées, vomissements et insomnies sont les maux de grossesse les plus rapportés par les femmes enceintes. Comment adopter malgré tout une alimentation équilibrée et profiter d’un sommeil réparateur à 24 semaines de grossesse ? Découvrez tous nos conseils.

L’alimentation à 26 semaines d’aménorrhée

Pour bien se développer, bébé a besoin de toutes les vitamines et nutriments nécessaires. Voici ceux que vous devez absolument intégrer à votre alimentation :

  • Les oméga 3 : ces acides gras essentiels ne sont pas synthétisés par l’organisme et doivent donc impérativement être apportés à travers les aliments que nous consommons. Ils sont indispensables au bon développement cérébral et visuel de bébé. Poissons gras et fruits à coque en regorgent !
  • Les fibres : on les trouve dans les céréales complètes et les fruits et légumes. Elles permettent d’améliorer le transit intestinal. À consommer à chaque repas.
  • Les vitamines : place aux fruits et légumes frais. Multipliez les variétés pour un maximum de bénéfices. À consommer au moins cinq fois par jour.
  • Le calcium : il est indispensable pour le squelette de bébé. Lait, fromage ou yaourt, les produits laitiers doivent être consommés trois fois par jour.
  • Les protéines : viande, œuf ou poisson, consommez-en une à deux fois par jour. Elles sont nécessaires à la croissance du fœtus.

En plus de bien manger, veillez également à bien vous hydrater. Il est recommandé de boire au moins 1,5 L d’eau par jour, mais cette quantité doit bien sûr être augmentée en cas de fortes chaleurs.

Le sommeil à 24 semaines de grossesse

Une fois passé le cap des cinq mois de grossesse, il est parfois difficile de trouver le sommeil. Les petites angoisses liées à l’accouchement et l’excitation de l’arrivée de bébé peuvent provoquer des insomnies, des problèmes d’endormissement ou encore des réveils trop matinaux. Pour récupérer un peu du sommeil manquant, écoutez-vous ! Reposez-vous un maximum et n’hésitez pas à faire des siestes. Pour retrouver un sommeil réparateur, pensez aux disciplines douces compatibles avec la grossesse : sophrologie, acupuncture ou même ostéopathie apportent souvent des résultats étonnants.

Pour bien vivre sa 24e semaine de grossesse, on mise sur une bonne alimentation et on tente de se reposer au maximum avant l’arrivée de bébé. Si votre tout-petit ne cesse d’évoluer, les petits maux de la grossesse peuvent toutefois vous miner le moral. Pas question de se laisser aller, bébé sera bientôt dans vos bras !